Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 03:58

 

081

 

SI VOUS AVEZ AIME LA RECETTE DE

"MA GALETTE BIEN GARNIE DIGNE DES ROIS,"

 

VOTEZ POUR MOI EN CLIQUANT SUR L'IMAGE

CI-DESSOUS

 

166

 

MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !

 

Repost 0
Published by Linda - dans CONCOURS
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 03:26

clafoutis-courgette-parmesan-L-2

Depuis le temps que je le vois sur le net et que je tombe souvent dessus,  je me suis enfin décidée à le faire ce fameux gâteau dont le curieux mélange chocolat et courgette laisse dubitatif.

 

Il y a plusieurs recettes qui ont déjà été testées qui se ressemblent plus ou moins. Mais personnellement, j'ai voulu pratiquement tout changer à cette recette pour en faire sans prétention la nouvelle recette du célèbre gâteau au chocolat et courgette, pourquoi pas ?

 

J’ai apporté d’autres parfums et éléments qui vont idéalement pour les deux principaux ingrédients soit le chocolat et la courgette.

 

J’ai remplacé en grande partie le beurre par un velouté grec et de l’huile d’olive pour bien rester dans mon optique. J’ai mis du chocolat aux cristaux de menthe poivrée naturelle qui apporte fraîcheur et croquant, des feuilles de menthe fraîches pour leur douceur, du poivre long pour son côté piquant doux et cannelé, du sucre rapadura pour son petit goût de réglisse et enfin des amandes parce que c’est simplement bon !

poivre-long-entier

Le résultat ?

 

On ne sent pas du tout la courgette qui apporte un moelleux incomparable et une texture ultra fondante avec le petit côté croquant des bons noix. Les saveurs sont surprenantes, c’est frais juste comme il faut car je n’ai pas utilisé d’arome essentiel mais seulement des produits naturels.

 

165

Il faut noter que sans compter les valeurs nutritionnelles des fruits secs, non seulement l'association menthe et chocolat vont bien ensemble mais aussi fait un cocktail de pouvoirs antioxydants.

 

Mon glaçage est vraiment réussi. Il se tient bien, ne craquèle pas tout en restant fondant à souhait avec un deuxième petit glaçage à la menthe sans ajout de colorant.

 

Un gâteau quasiment bio pour lequel vous pourrez vous amusez à faire un petit jeu à vos invités pour en deviner l’ingrédient mystère.

 

  012.JPG

 


 

Les proportions sont pour un gros gâteau, vous pouvez divisez pae deux les ingrédients.


Ingrédients :

  • 400 g de courgettes entières bio, soit 215 g de courgettes râpées finement, pressées et égouttées
  • 100 g de CHOCOLAT noir aux cristaux de menthe haché en petits morceaux (bio & équitable)
  • 4 œufs bio                                                                                                               
  • 250 g de farine bio type 65
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 200 g de sucre rapadura (en magasin bio)
  • 60 g de cacao en poudre non sucré
  • 80 g de cerneaux de noix concassés
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 2 bonnes cuillères à café de levure chimique (j’en avais mis un peu plus mais pas nécessaire)
  • 1 bonne pincée de poivre long (à défaut 1 pincée de poivre + 2 pincées de cannelle) 
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 50 g de beurre fondu,
  • 100 g sucre glace
  • 1 cuillère à café dextrait naturel de vanille (ou 1 sachet de sucre vanillée)
  • 1 pot yaourt grec de 150 g
  • 25 ml d'huile olive vierge extra bio soit 25 g
  • 25 g de menthe fraîche (branches et feuilles)
  • 10 cl d’eau (pour l’’infusion à la menthe)

    Pour le glaçage au chocolat :

  • 150g de chocolat noir
  • 50g de beurre
  • 50 g de crème liquide
  • 2 cuillères à soupe de sucre glace (ou plus selon goût)

Pour le glaçage menthe :

  • 2 cuillères à soupe de sirop de menthe
  • 4 cuillères à soupe de sucre glace
  • 1/2 cuillère à soupe de crème fraîche


Préparez les courgettes en les lavant et pelant à moitié leur peau et coupez leurs bouts. Râpez les finement (pas au mixeur sinon ce sera de la purée liquide) les pressez fortement pour enlever un maximum de liquide et réservez.

Lavez et effeuillez la menthe en gardant les branches de côté et réservez.


Dans une petite casserole, versez l’eau et dès les premiers frémissements, ajoutez les branches de menthe dont vous aurez tordu dans tous les sens entre vos mains pour en exalter les parfums (c’est une méthode secrète pour la préparation de mon thé à la menthe avec les feuilles en plus).


Laissez cuire à petite ébullition pendant 5 minutes puis éteignez le feu et laissez infuser et refroidir pendant que vous préparez le reste.


Dans un saladier, mélangez la farine, la poudre d’amande, la poudre de cacao, le sucre rapadura, le bicarbonate de soude, la levure, le poivre et le sel.


Dans un bol de robot mixeur, mettez le yaourt avec les feuilles de menthe et mixer.

Dans un autre récipient, mélangez énergiquement le beurre fondu avec le sucre glace puis ajoutez un à un les œufs en mélangeant entre chaque.


Ajoutez, la vanille, l’huile, le mélange yaourt et menthe puis l’infusion à la menthe filtrée. Bien mélangez l’ensemble.


Prélevez 5 cuillères à soupe du mélange des ingrédients secs (farine, amande, cacao etc.) pour le mêler à la courgette râpée de façon à ce qu’elle soit bien enrobé de partout.

Mélangez le reste de tous les autres ingrédients ensemble avec les noix et le chocolat à la menthe haché.

Ajoutez le mélange de courgettes délicatement et de façon homogène.


Versez cet appareil dans le moule beurré et fariné puis enfournez pour 45 minutes environ. La pointe d’un couteau planté au centre doit ressortir sèche.


Laissez refroidir complètement le gâteau et reposez minimum 12 heures au frais avant de servir à température ambiante de préférence (car notamment la texture et le goût sont différents le lendemain).

 053.JPG

Pour le glaçage au chocolat :

Faites chauffez le chocolat avec la crème puis ajoutez le beurre coupé en morceaux, le sucre glace et bien mélangez doucement puis éteignez le feu.

Laissez tiédir avant de napper généreusement le gâteau.

Mettre au frais pour cela sèche avant de servir ou de faire l’autre glaçage par-dessus.

 

Pour le glaçage à la menthe :

Mélangez tous les ingrédients ensemble et utilisez une poche à douille ou un sac de congélation pour dessiner selon vos envies !

 

J"en suis satisfaite ! les courgettes ne sont pas "tombées" dans le fond du gâteau, le chocolat aux éclats de cristaux de menthe s'est bien réparti ici et là, ce qui à chaque bouchée réserve une petite note différente d'intensité de saveur !


Voilà un gâteau qui nous fait du bien !

 

062.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans GÂTEAUX & Cie
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 17:38

 009.JPG

 

A l'occasion de la Chandeleur passé, j'ai voulu revisiter la recette classique de la poire Belle Hélène. J'espère que cela vous plaira ...

 

En tout cas j'ai beaucoup apprécié ce dessert que j'ai concocté avec un délicieux sirop pour pocher les poires où se mêlent vanille, cannelle, badiane, épices, citron et miel. 

 

Autant de parfums qui offrent un dessert léger et riche en saveurs.

 

Pour rappeler la sauce chocolat de la recette ( que je n'ai pas pour autant laissée) et la crêpe pour la Chandeleur, j'ai tout simplement préparée une crêpe chocolatée à l'orange pour habiller la poire fondante à souhait.

 

La sauce chaude au chocolat à la note subtile de gingembre vient réchauffer l'ensemble. Le mariage des saveurs et le chaud froid sont une merveille pour les papilles !!

 

Pour plus de gourmandise, accompagnez ce dessert très parfumé, en dégustant avec de la chantilly ou d'une bonne glace !

 

Je vous conseille d'utiliser la poire William car en plus d'être aromatique et juteuse, c'est un fruit très riche en eau et peu calorique. Elle contient du calcium, du magnésium, du fer, de la vitamine C ... 

 

038.JPG

 

Poires pochées aux épices :

  • 2 poires fermes et fraîches
  • 20 cl d'eau -
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • Le jus et le zeste d' 1/2 citron 
  • 1/2 gousse de vanille 
  • 1 pointe de gingembre en poudre 
  • 1 petit bâton de cannelle 
  • 1 étoiles de badiane
  • 2 pincées de quatre-épices

 

 


 

Dans une casserole pouvant contenir 2 poires allongées, porter l'eau et le sucre à ébullition pendant 5 minutes.

 

En attendant, pelez les poires en leur laissant la queue. Ôtez un peu leur le fond, puis dans un récipient, arrosez les de jus de citron.

 

Mettez la gousse fendue en deux et les graines prélevées de la gousse de vanille, la badiane, le bâton de cannelle, les épices, le miel, le zeste du citron et le jus de citron des poires dans le sirop.

 

Disposez les poires dans le sirop pendant 10 /15 minutes environ à petits frémissements en les retournant délicatement pour qu'elles en soient bien imbibées (il faut que les poires soient tendres en vérifiant avec la pointe d'un couteau).

 

A la fin de cuisson, retirez les poires dans un récipient creux. Enlevez la gousse de vanille, la cannelle et la badiane.

 

Laissez réduire un peu le sirop environ 5 minutes. Filtrez le sirop et le versez dans le récipient creux avec les poires et laissez refroidir avant de mettre le tout au frais.

 

Servir les poires bien froides nappées de son sirop ou d'une sauce au chocolat


 

042.JPG

 

Sauce chocolat au gingembre :

  • 160 g de chocolat noir de couverture
  • 20 cl de crème
  • 80 g de noisettes
  • 1/2 cuillère à café (ou plus) de gingembre en poudre ou du gingembre frais râpé
  • 10 g de beurre
  • Quelques noisettes concassées

 


 

Faites chauffer la crème puis y mettre le chocolat en morceaux pour qu'il fonde.

Ajoutez le gingembre, laissez bien chauffer encore puis retirez du feu et ajoutez le beurre.

Bien mélangez avec une cuillère en bois.

Parsemez de noisettes.

 

006

 

Crêpes au chocolat à l'orange :

  • 3 oeufs
  • 220 g de farine
  • 30 g de cacao
  • 30 g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d'huile
  • 45 cl de lait
  • 5 cl de jus d'orange
  • le zeste d'1/2 orange
  • 1 pincée de cannelle (facultatif)
  • 1 pincée de sel

 

 


 

Mélangez la farine, le cacao, le sel et le sucre dans un saladier et y creuser un puit.

 

Ajoutez les oeufs battus, puis le lait et le jus d'orange petit à petit. Finir avec l'huile, les zestes d'orange et mélangez énergiquement. 

 

Mettre au frais minimum 30 minutes et la pâte à crêpes sera prête à cuire ! (Si au moment de faire cuire les crêpes vous constatez que la pâte a épaissie, détendez-la avec un peu de lait ou d'eau).

 

Faites chauffer une poêle avec un peu de beurre étalez au pinceau de préférence ou au sopalin. 

 

Versez une louche de pâte, et bien la faire recouvrir dans le fond de la poele en un mouvement circulaire du poignée. 

 

Retournez la crêpe une fois qu'elle est quelques petits points bien dorés ( ne pas trop cuire !), soit à la spatule ou bien la faire sauter !

 

Empilez les crêpes cuites sur un plat creux pour qu'elles restent chaude (on peut mettre le plat sur une casserole d'eau chaude pour maintenir la chaleur et couvrir les crêpes de film alimentaire).

 


 

Ensuite il faut découper au couteau la crêpe posée à plat en formant une spirale sans couper le centre car il servira de socle pour la poire. Ainsi il y aura comme un bandage à faire autour de la poire.

Ne faites pas comme moi, une crêpe trop épaisse (c'était la dernière qui me restait et il y avait pas assez de pâte à crêpe pour deux donc celle ci est plus épaisse) car plus elle est fine plus elle épousera la forme de la forme poire. Ce qui donnera un résultat plus esthétique.

 

040

 

Mon mari qui n'a pas l'habitude de finir tout le dessert, en a même léché l'assiette !

 


Repost 0
Published by Linda - dans DESSERTS
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 00:38

Muhammara est originaire d'Alep, une ville dans le nord de la Syrie dont les saveurs riches, arméniennes, turques et judéo-arabes inspirés de la cuisine est réputée dans tout le Moyen-Orient.

 

Étant un plat antique et régional, il est difficile de savoir exactement son origine. Selon la région en Turquie, Muhammara peut aussi porté le nom d'Acuka.

 

Muhammara est une sorte de dip mais c'est l'un des mezze les plus populaires.

 

Il est composé d'ingrédients qui sont pleins d'anti-oxydants, vitamines, minéraux, riche en éléments nutritifs et faible en calories.

 

Ce plat délicieux au bon goût fumé de poivrons rouges rôtis (le meilleur est de rôtir sur le feu) sont ses principaux constituants.

 

Pour un concentré de saveurs, il est composé d'une pâte à base de piment rouge dont les poivrons ont été finement hachés, salés et séchés au soleil dans de grands plateaux.

 

Très parfumé avec du cumin, de l'ail, savoureux avec de l'huile d'olive et de noix, piquant avec du piment, aigre doux avec de la mélasse de grenade.

 

Il est normalement fait avec des noix et du pain (ou biscotte) broyés qui agissent aussi comme épaississants mais je l'ai fais sans le pain.

 

Pour de meilleurs résultats, il faut faire cette recette la veille pour permettre aux saveurs de s'intensifier.

100.JPG


Ingrédients :

 

  • 5 poivrons bien rouge
  • 2 piments rouges égrainés (ou 1 seul si vous n'aimez pas trop piquant)
  • 1 petite tomate épépinée
  • 3 gousses d'ail pelées, dégermées et coupées
  • 1 petit oignon, haché (ou 1/2)
  • 2 cuillères à soupe d'harissa de qualité (celle en petit pot comme un genre de confit de piment)
  • 7 tomates séchées
  • 1 cuillères à soupe de tomate concentré
  • 2 cuillères à café de paprika (fumé ce serait mieux)
  • 2 cuillères à café de cumin
  • 3 cuillères à soupe de jus de citron 
  • 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade ou vinaigre balsamique à défaut
  • 1 cuillère à soupe de persil plat
  • 2 cuillères à soupe de coriandre
  • Une vingtaine de feuilles de menthe
  • 2 pincées de poivre noir
  • 3/4 cuillères à soupe d'huile d'olive (ou moitié d'huile de noix)
  • 200 g noix de Grenoble légèrement grillées et coupées en morceaux (ou moitié noix de cajou non salées)
  • Sel

2 c à s chapelure fraîche fine à base de pain ou de biscotte (j'en ai pas mis)

 


 

Rincez les poivrons, les piments, la tomate et disposez les sous la position grill de votre four en les retournant souvent afin que leur peau noircisse.

 

Retirez du four et laissez refroidir.

 

Pendant ce temps, Faites griller les noix dans une poêle sèche jusqu'à ce qu'elles libèrent leurs parfums et laissez refroidir.

 

Retirez la peau noire des poivrons et conservez leur pulpe en éliminant les graines (ce n'est pas grave s'il reste un peu de peau grillée dessus car cela ajoutera un petit goût en plus).

 

Réservez le jus qui s’écoule pendant cette opération.

 

Mettez la chair des poivrons et leur jus avec le reste des ingrédients dans le bol d'un mixeur ou d'un blender puis réduisez en purée, en raclant régulièrement les parois du bol. Goûtez, rectifiez l'assaisonnement.

 

Réservez le muhammara au frais au moins avant de le servir, parsemez de noix et de feuilles de menthe ciselées.

 

La muhammara est encore meilleure si vous la préparez la veille, car il faut laisser les saveurs se mélanger et se développer.

 

Les restes peuvent très bien être congelés dans un récipient hermétique.  Versez un petit filet d'huile d'olive sur le dessus et placez un morceau de film plastique directement à la surface du muhammara (pour éviter la formation de cristaux). Pour décongeler, le mieux c'est de mettre le récipient au réfrigérateur la veille au soir.

 

 

Servir avec du pain grillé, pain libanais, pain, pita ou tartinez sur des rondelles de concombre, du lavash, ou de fines tranches de baguette.

 

Accompagne à merveille les viandes comme un bon pesto.


Je me suis vraiment régalée et j'en referais sûrement !


Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 03:42


Les Mexicains ont leur sauce salsa, les Turcs ont ezmesi Antep.

 

Ezme salatasi ou Ezmesi Antep,  signifie Salade “écrasée” de Antep en turc. Ce concassé de tomates à base de légumes frais et d'épices ne laissera pas indifférent vos palais.

 

C'est une alternative épicée à une salade verte. Cette recette a de multiples déclinaisons. Elle est servi en mezze seule avec du pain ou accompagner d'un plat de viande comme des kebabs d'agneau ou de bœuf.

 

 

Il existe plusieurs recettes pour cette petite entrée. J'ai optimisé la recette de façon à trouver le meilleur compromis et de trouver un ingrédient de remplacement si nécessaire


 113


Ingrédients :

 

  • 3 tomates moyennes, pelées, épépinées et coupées très finement
  • 1/2 poivron vert et 1/2 poivron rouge
  • 1 oignon rouge ou blanc (les doux) très finement coupé
  • 1/2 concombre pelé + épépiné et coupé très finement
  • 1 piment vert coupé très finement (facultatif)
  • 1/4 bouquet de persil plat finement haché 
  • 1/4 bouquet de coriandre fraîche finement haché
  • 1/4 bouquet de menthe fraîche finement hachée ou 1 cuillère à soupe de menthe sèche
  • 1/2 cc thym ou origan
  • 4 gousses d'ail écrasées
  • 2 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1/2 cuillère à café de poivre noir
  • 1/2 tasse environ d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de mélasse de grenade (pâte de grenade, c'est un concentré de jus de grenade - épiceries orientales)

Ou à défaut : 1 cuillère à soupe de vinaigre de balsamique

  • 1 cuillère à soupe rase de pâte de piment rouge (kirmizi pul biber)

Ou à défaut :

  • 1 cuillère à café rase de sumac (c'est acidulé)
  • 1 cuillère à café bombée de concentré de tomate
  • 1 cuillère à café rase d'harissa 
  • 1/2 cuillère à café de paprika (fumé ce serait mieux)
  • 1 pincée cumin
  • Sel, poivre

 

On peut ajouter également des noix pillées, ce plat prend alors le nom de “gavurdagi” (Montagne de l'infidèle).

 


 

Pour coupez les légumes, utilisez de préférence un couteau bien aiguisé ou un hachoir « berceuse ».

 

Si vous souhaitez un robot culinaire (ne réduisez pas trop en purée !), égouttez les légumes dans une passoire pour en retirer le liquide.

 

Sinon avant d'introduire les liquides (citron et huile d'olive) attendez un peu car le liquide des légumes montera en surface et vous pourrez le verser.

 

Otez la queue et les graines du poivron et hachez le tout finement et l’ajouter avec l’ail au reste des légumes hachés.

 

Mélangez avec l’huile d’olive, la mélasse de grenade, la pâte de poivron rouge, le concentré de tomate, le citron et les épices.

 

Mélangez bien les légumes hachés avec la préparation de « purée d’épices ». Assaisonnez et rectifiez selon votre goût.

 

Laisser reposer quelques heures au frais (c'est bien meilleur) 

 

Servir avec des olives noires et de la coriandre fraîche sur le dessus.

 

Accompagnez avec des Kebabs par exemple, du pain pita ou turc et pleins d’autres choses.

 

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:17

istanbul_panorama_03.jpg

 

En partant pour la première fois à Istanbul, ville la plus laïque de la Turquie, il fallait malheureusement faire un choix sur les visites à faire vu que l’on avait seulement 3 petits jours, ce qui est très peu.

En tête de liste dans nos prioritées de nos visites c’est la fameuse mosquée bleue de Sultan Ahmet Camii de son vrai nom, une merveille d'esthétisme.

istanbul_mosquee_bleue_02.jpg

En face, un autre témoin du riche passé stambouliote, Sainte Sophie Aya Sofia se dresse fièrement habillée de mosaïques chrétiennes et symboles musulmans. Comme pour réconcilier tout le monde, le lieu de culte est aujourd'hui devenu musée.

istanbul_sainte_sophie_03.jpg

Puis à quelques pas, le magnifique Palais de Topkapi avec ses multiples cours, ses bijoux, son harem.

istanbul_topkapi_02.jpg



Puis, il y a le fameux Grand bazar Egyptien qui est le plus grand bazar d'Istanbul.

Ce marché intérieur a des milliers de magasins qui couvrent 61 rues, un vrai labyrinthe. Il a été construit en 1435.

C’est le paradis du shopping, artisanat turc, bijoux, lampes, bougies, des œuvres en argent, des souvenirs, de la poterie, l'onyx, et le cuir, les tapis ...

 01 istanbul bazar entree05 istanbul bazar

Enfin, beaucoup plus petit que le Grand Bazar Egyptien, le marché aux Epices. C’est le plus célèbre marché aux épices d’Istanbul.

Cet endroit vraiment exotique et merveilleusement odorant est situé dans un bâtiment ancien à coupoles, jadis terminus de la route des épices on y trouve effectivement plus de produits alimentaires (épices, fruits secs, pastirma, sucuk, loukoums), c’est une visite haute en couleur et odeur !

10 istanbul marche epicesTuquie Istanbul Bazar

 

 

Et encore pleins de sites historiques que nous avons pas pu voir parmis tant d’autres de l'autre côté du Bosphore, comme le palais de Dolmabahçe qui recèle des secrets. Les collines d'Eyüp cachent un point de vue inégalable sur la ville mais aussi l'un des lieux saints les plus importants au monde pour les musulmans, la mosquée d'Eyüp, fidèle et ami du prophète sws.

 

Malgré le manque de temps et le peu que j’ai pu visiter, j’ai été vraiment charmée par cette ville si cosmopolite. Parfois on peut rencontrer des endroits qui vous emportent des siècles en arrière ou tout le contraire  au travers des commerces, des constructions, des gens … !

 

En effet, Istanbul est un mélange hétéroclite des genres, les habitudes vestimentaires qui oscillent entre le voile traditionnel et l'universel jean-baskets. On achète des épices comme des téléphones portables et des téléphones portables comme des épices. Lorsqu'on est touriste, on négocie.

 

Cette ambiance résulte en partie de la présence de lieux exceptionnels à chaque coin de rue. Connue pour être la ville aux 500 mosquées, Istanbul en héberge en réalité 3.090, et plus d'une vaut le coup d'œil !

 

 

Après avoir fait un peu de tourisme, Passons maintenant à un petit tour gastronomique autour de la Turquie !


cuisine-turque

       

Est-ce que quelqu'un viendrait en Turquie juste pour manger ? Oui moi ! il est vrai que la cuisine turque est célèbre dans le monde entier. Elle est considérée comme une des trois principales cuisines du monde grâce à sa variété de recettes et son goût distinctif.

 

L'huile d'olive est un des ingrédients le plus fréquemment utilisés. La préparation soigneuse des ingrédients simples, la richesse de leurs saveurs, nous enchante les palais.

 

La variété est énorme, tous les repas commencent en général par les fameux meze (hors d’œuvre) qui sont en grand nombre : concombres au yaourt, tarama, maquereau mariné, aubergine farcies, et le borek (pâte feuilletée farcie de fromage ou de viande), puis de multiples plats à base de viande grillée et de poisson frais : brochettes Kebab, kefta, Dolma, en général accompagnés de boulgour, riz ou de salades tomates-concombres.

Alors même repus comme moi, on ne pourra résister longtemps devant les célèbres friandises et les pâtisseries turques comme le Baklava (feuilleté au miel et aux pistaches) et pour finir avec le traditionnel tasse de café turc qui vous sera servi sade (sans sucre), orta (moyennement sucré) ou sekerli (très sucré). On le boit à petites gorgées.

 

Pour commencer, je vous propose quelques délicieux meze ci-dessous !


079

Repost 0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:16

 

Haydari à la fêta épicé


082.JPG

 

L’haydari à la fêta est une entrée qui est en général servi pour la rupture du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Suivant les goûts, vous pouvez remplacer la menthe par de l’aneth, du basilic ou de la coriandre. 

 

Voici comment je le prépare :

 


Ingrédients :

1 yaourt grec

100 g de fêta

2 gousses d’ail pressées

1 petit concombre râpé

2 cuillères à soupe de menthe ciselée

1/4 de cuillère à café de purée de piment

1/2 cuillère à café de cumin 

sel, poivre

pour le délicieux dessus rouge épicé : 

un peu de paprika doux

L'huile d'olive


Dans un récipient, mélangez le yaourt à la fêta, l’ail, le concombre râpé, la menthe et la purée de piment. Salez, poivrez.

 

Versez le contenu dans un plat de service puis saupoudrez de paprika et arrosez d’huile d’olive.

 

Décorez avec des cerneaux de noix, d’olives noires et ou d’un petit piment rouge coupé finement en petites rondelles.

 

Accompagnez de pain pita ou turc.

 

C'est un vrai régal !

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 02:00

 

Enfin je l'ai fais !

Ma revanche avec le cake d'amour du film peau d'âne est enfin arrivée !

 

Avant tout, je pense que je dois faire un petit rappel pour éclaircir ce que je raconte à ceux qui n'auraient pas lu l'article LE CAKE D'AMOUR  et pourraient penser que je me suis payer une tronche de cake lors d'un combat avec un cake  !

 

Puis croire (comme toutes les histoires finissent bien), que le cake et moi sommes tombé amoureux et c'est ainsi que je l'appelle mon cake d'amour.

 

Non plus sérieusement, j'expliquais sur l'article du cake d'amour que depuis toute petite en regardant ce film, j'ai fini par faire cette recette mais ce ne fût pas un succès.

 

Aujourd'hui c'est chose faite. C'est un peu grâce à la visite de mes petits neveux qui sont passés chez moi hier que je me suis lancée à leur préparer un goûter.

 

Je voulais donc leur confectionner rapidement un cake pour accompagner leurs petites boissons de lait et fraise ou chocolat qui irait à merveille.

J'ai toute de suite pensée à la recette du cake d'amour que j'ai improvisé sans préparation !

 

Bon je n'ai pas mis ma robe du soleil ni chanté mais j'étais vraiment motivée pour enfin le faire.

 

J'ai respecté les ingrédients soit le grand bol de lait bien crémeux avec de la crème fraîche ou un yogourt velouté, le miel, le beurre, le temps de repos ...

 

Comme je l'ai expliqué, dans les autres recettes pour ce cake, il y a des fruits confits. Mais j'ai préféré mettre des fruits secs plus adaptés et des fruits frais, mais c'est en plus car j'avais trop de pommes.

 

Si le coeur vous en dit, vous pouvez chanter la recette en même temps comme la princesse  

PEAU D'ÂNE 

010.JPG


Ingrédients :

  • 150 g de farine
  • 100 g d’amande en poudre
  • 50 g de noisettes moulues (pour le côté croquant)
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 3 œufs
  • 100 g sucre roux (pour son petit goût de caramel)
  • 75 g de miel soit 3 cuillères à soupe
  • 100 g de beurre doux fondu
  • 1 yaourt grec de 150 g (ou crème fraîche)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • ½ sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 400 g de pommes (environ 3 belles pommes)
  • Le jus et le zeste d’un demi citron

 


 

Dans un grand récipient, mélangez bien le beurre fondu avec le sucre, la vanille et le miel.

 

Ajoutez un à un les oeufs en mélangeant bien puis ajoutez le yahourt.

 

A part, mélangez tous les ingrédients secs ensemble et l'ajoutez petit à petit à la précèdente préparation.

 

Laissez reposez l'appareil au frais le temps de préparer les pommes.

 

Préchauffez le four à 180°C.


Pelez les pommes, les couper en deux, enlevez les pépins puis coupez les en petits dès. Les arrosez de jus de citron avec les zestes et réservez.

 

Additionnez les pommes avec son jus et les zestes dans la pâte en mélangeant délicatement.

 

Versez le tout dans un moule beurré et farinez puis enfournez pour environ 25 minutes selon la taille de votre moule.

 

Pour vérifiez l'état de cuisson du gâteau, plantez un couteau dedans et la lame doit ressortir sèche mais pas de trop pour qu'il soit bien moelleux.

 

Laissez refroidir le gâteau sur un grille.

 


 

Je vous raconte quand même la vraie fin de l'histoire :

 

Ce cake était si moelleux au petit goût d'amande puisque c'est comme ça que je le voulais car il fallait qu'il honore bien son nom "d'amour", avec ses petites noisettes croquantes, ses petits dès de pommes si fondantes ...

Je lui est fais une dernière bise comme le dit ma soeur Nassima lorsqu'elle reprend un dessert parcequ'elle l'a bien apprécié, puis ...

 

Finalement, je lui fais sa peau à ce cake en l'avalant en deux trois mouvements ! 


022.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans GÂTEAUX & Cie
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 12:36

 

Pour la Saint Valentin, je suis tombée sur un film que je connais très bien car il s’agit de Peau d’âne de Jacques Demy. En fait, j’en suis fan, vous voyez celui avec Catherine Deneuve et ses belles robes couleur du soleil, du temps et de la lune …

 

Je dois dire que le film dérape un peu pour l'époque avec un hélicoptère, un âne qui fait caca  des pièces d’or, diamants et joyaux, des personnes et des animaux tout bleu ou tout rouge des pieds à la tête ...

 

Mais bon les histoires de prince et de princesse m’enchanteront toujours, la grande romantique que je suis !

 

Pourquoi vous parlez de ce film peau d’âne ?

 

Eh bien c’est parce dans l’histoire, la princesse prépare un cake d’amour dans lequel elle cache sa bague afin que son amour le prince puisse la retrouver.

 

Depuis toute petite quand je revois ce film, j’ai toujours voulu faire la recette. Et bien je l’ai faite ! mais je ne me souviens pas du résultat, je pense que ce ne fût pas terrible.

 

Il faut avouer que maintenant en ayant un peu plus de connaissance, je suis bien intriguée par la recette car d’après les ingrédients cela devrait donner un appareil liquide ? Or dans le film, on la voit pétrir une pâte avec ses deux mains ?

 

Vous allez penser que je suis complètement déconnectée là ! Je sais bien que c’est de la fiction, une comédie jouée mais le réaliste aurait pu quand même faire un effort. Que vous dire, je suis à fond dans le film !

 

Il y a bien sur le net des recettes du cake d’amour inspiré de ce film, tous sont majoritairement avec des fruits confits et des œufs battus en neige.

 

Ceci étant dit, dans le film elle ne sort pas sont batteur électrique ni fouette à la main ? et si je devais être réaliste et imaginer un cake autrefois, je penserais plutôt à des fruits secs et des fruits frais du verger plus appropriés pour l’époque car on vivait plus de la culture, de la cueillette dans les bois et forêts.

 

En attendant de tester et de faire ma revanche de cette recette (qui s’y rapproche au moins), je vous laisse apprécier en image et en chanson la recette du «cake d’amour» juste pour le fun et parce qu’avec la Saint Valentin, c’est une belle histoire romantique.

 

 

 

Ingrédients : 

1 présent pour votre fiancée

Préparation : 


Préparez votre pâte 

Dans une jatte plate 

Et sans plus de discours 

Allumez votre four 

Prenez de la farine 

Versez dans la terrine 

Quatre mains bien pesées 

Autour d'un puits creusé 

Choisissez quatre œufs frais 

Qu'ils soient du matin faits 

Car à plus de vingt jours 

Un poussin sort toujours 

Un bol entier de lait 

Bien crémeux s'il vous plaît 

De sucre parsemez 

Et vous amalgamez 

Une main de beurre fin 

Un souffle de levain 

Une larme de miel 

Et un soupçon de sel 

Il est temps à présent 

Tandis que vous brassez 

De glisser un présent 

Pour votre fiancé 

Un souhait d'amour s'impose 

Tandis que la pâte repose 

Lissez le plat de beurre et laissez cuire une heure 

 

 peau-dane-mozaique3

 

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire ...

Mettez votre plus belle robe et chantez dans votre cuisine !

 

La voici, la recette du  CAKE D'AMOUR, la revanche ...!

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 01:21

pt5452.jpg

Ispahan “Esfahan nesf-e djahan” (c’est la moitié du monde) Qui peut prétendre avoir vu la plus belle ville du monde sans avoir visité Ispahan ? », s’était interrogé l’écrivain français André Malraux.

Plus ancienne que New York, Paris, Londres, Berlin, Tokyo et Toronto réunies, Ispahan existe depuis au moins 600 ans avant Jésus-Christ.

 

Selon certaines légendes, Ispahan aurait été le lieu de chute d'Adam, après qu'il fut chassé du paradis. Ispahan s'est développée en bordure du massif du Luristan, d'où descend le Zandè-Roud ou Zayandèroud, "le fleuve qui donne la vie".

 

Ispahan, également connue sous le nom d'Esfahan, était autrefois l'une des plus grandes villes du monde et la capitale de l'empire perse au 16ème siècle. 

pt36794.jpg

Ispahan est situé au beau milieu du vaste désert iranien, au carrefour des routes du Kurdistan, à quelques centaines de kilomètres au sud de Téhéran, la ville fut bâtie au seizième siècle par Chah Abbas (souverain safawide, dynastie qui régna sur la Perse pendant trois siècles), qui en fit la capitale de la Perse et voulait qu’Ispahan soit une cité évoquant le paradis d'Allah (akbar).

 

La cité est incontestablement l’un des fleurons de l’islam persan. Visiter ses rues, jardins et monuments, équivaut à feuilleter des pages d’histoire.

 

L'ancienne capitale de l'empire perse est la seconde ville de l’Iran, un des joyaux du Moyen-Orient. Ispahan en Iran est riche en histoire, c’est une véritable symphonie architecturale née de la fusion de ce que les traditions esthétiques islamique et perse ont de meilleur.


Les contes de Hadji Baba [Les Aventures de Hadji Baba d’Ispahan (1824), de James Morrier, un conte oriental qui relate les tribulations d’un barbier persan], la seule mention d’Ispahan fait surgir une foule d’images : marchés grouillant d’activité et regorgeant de produits orientaux de toute sorte, mollahs marchant à pas pressés dans le labyrinthe des ruelles, splendides mosquées et minarets,  parcs et vastes jardins à chaque coin de rue,  Les calèches chères aux touristes se fraient un chemin entre les grosses voitures et les motos ; d’innombrables boutiques de souvenirs, où s’alignent objets kitschs et artisanat persan, se disputent les faveurs des visiteurs.

 

pt45045.jpgpt45048.jpg

La place Naghss Ispahan-e Jahan classée au patrimoine mondial de l'Unesco, possède de nombreuses et magnifiques monuments et édifices Iraniens et islamiques. Le vieux Carvanserai Shah qui était autrefois le port d'escale pour les nombreuses caravanes sur l'ancienne Route de la Soie.

 

Aujourd'hui, c'est l'une des plus belles villes historiques du monde.

 

 

Ispahan est aussi le nom donné à une magnifique rose :

Fleurs doubles soyeuses d’un rose soutenu. Bon parfum. Légère remontance. La plante a été trouvée sur la tombe du poète Omar Khayyam à Ispahan en Iran. De là lui vient son nom.

Parce qu'elle sent bon et fort, elle est aussi utilisée dans la fabrication de parfums.

782_15721919944a904678ce33.jpg

 

L’Ispahan est également le dessert le plus connu de Pierre Hermé : biscuit macaron à la rose, crème aux pétales de roses, litchis et framboises frais.

9142068.jpg

Je n'ai pas consulté la recette du célèbre Ispahan du chef pâtissier Pierre Hermé, mais je m'en suis inspirée. Depuis que j'ai découvert le confit de rose en Turquie, je ne m'en passe plus ! alors ce mélange subtil et délicat de saveurs de rose, litchis et framboise m'attire à un point qu'il fallait absolument le tester.

 Carpa p51 240x360

Cette histoire, cette rose et ces saveurs délicats autour d'Ispahan sont une évidence pour moi ! La réalisation d'un gâteau ne pouvait être qu'une façon romantique et gourmande à offrir avec ses notes de couleur et de saveur.

 

J'ai voulu en faire une petite charlotte, avec une crème lègère, pas trop sucrée pour mieux apprécier les parfums et d'une fraîcheur tellement agréable qu'on ne pas s'arrêter après chaque bouchée !


Voici ma charlotte toute en rose !

067.JPG


La liste est longue vu comme ça mais une fois tout installé sur la table, l'exécution est rapide.

 

Ingrédients :

  • Une quinzaine de biscuits roses de Reims
  • un grande boite de conserve de litchis au sirop léger
  • 100 g de framboises fraîches

 

Crème litchis à la rose :

  • 150 g de mascarpone
  • 10 g de sucre en poudre
  • Le coulis litchis
  • 5 à 7 litchis coupés en morceaux (récupérez le jus qui en tombe pour le coulis)
  • 5 cl de crème fouettée

 

Crème framboises à la rose :

  • 150 g de mascarpone
  • 10 g de sucre en poudre
  • Le coulis framboises
  • 5 cl de crème fouettée

 

Crème fouettée :

  • 10 cl de crème fleurette (crème liquide) entière bien froide
  • 15 g de sucre glace
  • 1/2 sachet de crème-fixe (facultatif)

 

Coulis de litchis :

  • 130 g de litchis
  • 20 ml de jus des litchis (jus de conserve et jus récupérez des litchis coupés)
  • 40g de sirop de rose
  • 15 ml d’eau de rose
  • 1 cuillère à café d'agar agar (pour un peu de "tenue")

 

Coulis de framboise :

  • 80 g de framboises surgelées ou non (en gardant bien leur jus si décongelées)
  • 40 g de sirop de rose
  • 15 ml d’eau de rose
  • 1 cuillère à café d'agar agar (pour un peu de "tenue")

 

Pour le sirop des biscuits roses de Reims :

  • 50 ml de sirop de litchis (jus de la conserve)
  • 30 ml de sirop de rose
  • 15 ml d'eau de rose
  • 10 ml  de sirop de framboise (facultatif)

 


Préparez un moule à charlotte (ou comme moi, une petite casserole) préalablement filmé de l'intérieur en remontant jusqu'au bord (j'ai utilisé une casserole d'une contenance d'un litre de 15 cm de diamètre sur 9 cm de profondeur).

 

Lavez les framboises fraîches et coupez les 5 litchis en morceaux puis réservez. 

 

Dans une assiette creuse, mélangez ensemble tous les ingrédients pour le sirop de trempage des biscuits roses de Reims (goûtez au besoin pour en rectifier le goût).

 

Trempez-y à peine les biscuits de Reims uniquement sur le côté non glacé. Imbibez seulement une quantité nécessaire de biscuits pour faire le tour du moule et réservez le reste pour plus tard.

 

Disposez les biscuits roses côté glacé vers l'extérieur et bout plus épais vers le haut. 

 

Décongelez les framboises au besoin si surgelées (en récupérant bien leur jus) et passez les au mixer avec le sirop de rose. Versez le coulis dans une casserole et mettre à chauffer. Dès que cela commence à peine à chauffer, ajouter l'agar agar en laissant bouillir quelques minutes, sans cesser de remuer.

 

Procédez de la même façon avec les litchis (en pensant à récupérer le jus des 5 litchis qui s'en est libéré avec le jus de conserve pour compléter) et laissez un peu tiédir.

 

Ajoutez dans chacun des coulis l'eau de rose et bien mélanger énergiquement.

 

Préparez deux récipients creux dans lequel vous mélangerez 150 g de mascarpone avec le sucre dans chacun. Ajoutez à l'un le coulis de framboise et à l'autre le coulis des litchis. Mélangez bien chacune des préparations.

 

 

Montez la crème liquide en chantilly et quand celle-ci commence à être ferme, ajoutez le sucre et éventuellement la crème fixe tout en continuant de fouetter ferme.

 

Incorporez délicatement la moitié de la crème fouettée à la crème aux framboises avec une maryse et en soulevant la masse. Faites de même avec l'autre moitié restant de crème fouettée avec la crème aux litchis à la rose.

 

Commencez au montage de la charlotte :

 

Vous pouvez soit :

 

Mélangez les fruits de litchis ou de framboises fraîches dans respectivement leurs crèmes ou faire une couche de fruits entre chaque crème.

 

Versez en premier la moitié de la crème aux litchis à la rose car elle est plus légère et placez une couche de fruits de litchis puis recouvrir avec le reste de la crème aux litchis à la rose (jugez de la quantité nécessaire pour laisser la place au reste de la crème aux framboises à la rose).

 

Pour finir, faites de même avec la crème aux framboises à la rose (plus dense donc plus solide pour tenir le fond).

014

Terminez par une couche biscuits roses de Reims imbibés de sirop pour recouvrir la surface et qui servira de fond lorsque l'on démoulera le gâteau dans l'autre sens.

 

Si vous avez encore de la place dans le moule, il serait encore meilleur de mettre des biscuits roses de Reims (imbibés de sirop) en une couche entre les crèmes (je n'avais malheureusement pas assez de biscuits).

 

 

Refermez le film par dessus en ajouter si nécessaire et posez dessus une assiette avec un poids. Réservez au frais plusieurs heures voire toute une nuit c'est mieux.

 

Passez la charlotte au congélateur environ 30 minutes avant de servir pour faciliter le découpage.

 

Décorez selon vos envies : fruits, sucre cristallisé coloré en rose, ou comme moi des pétales de roses non traitées que l'on peut cristallisées avec du blanc d'oeuf légèrement battu puis saupoudrez de sucre et laissez sécher, cela fait son effet !

002.JPG

Comme le dit si bien Charlotte aux fraises, "c'est fraisibuleux !"

 

 

Le goût est très subtile, je dirais même envoûtant, enivrant ...

027.JPG

 

Voilà une très belle manière d'offrir une rose parfumée.

 

Romantique et gourmande, on ne peut que tomber sous le charme !

 015-copie-1.JPG

 

 

Vous aimerez peut être aussi :

 

MAÂMOUL FONDANT AU COEUR D'AMANDIN A LA ROSE CONFITE

042-copie-1

 

 

Mes rouleaux de printemps bien parfumés Rouleau de Printemps

 

Repost 0
Published by Linda - dans GÂTEAUX & Cie
commenter cet article

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite