Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 02:38

021.JPG

 

Ces petites douceurs orientales appelées mkhabez vous feront fondre de plaisir ...

 


Pour le biscuit aux amandes et citron :

Ingrédients :

  • 180 gr d'amandes en poudre
  • 50 g d'amandes émondées (sans peau) torréfiées puis moulues mais pas en poudre
  • 50 gr de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • petits zestes d'1 citron bio
  • 1 CS d'eau de fleur d'oranger
  • 1 oeuf moyen (64 g env)
  • 10 g de beurre fondu


Mélangez le tout pour obtenir une pâte molle puis fleurez votre plan de travail et votre pâte avec de la maîzena pour l'abaisser sur 2 à 2,5 cm d'épaisseur.

Détaillez des morceaux avec l'emporte pièce de votre choix et disposez les sur un plat allant au four recouvert de papier sulfurisé.


Laissez sécher les biscuits à l'air libre afin d'éviter le risque qu'ils ne s'affaissent lors de la cuisson.

Préchauffez votre four à 180 C°puis enfourner à 150°C  à mi-hauteur sur une deuxième plaque (pour éviter que les biscuits brunissent en bas de trop) pour environ 20/25 minutes selon votre four


Attention, les biscuits ne doivent pas dorer juste à peine en dessous. Quand ils sont fermes c'est que c'est cuit !

034.JPG

Pour un glaçage fondant, il faut préparer un sirop tout simple :

250 g de sucre cristallisé dans 500 g d’eau à faire bouillir une petite dizaine de minutes et laisser refroidir.

Préparez ce sirop pendant la cuisson des biscuits pour laisser le temps de refroidir.


Puis la base du glaçage classique :

Mélangez :

  • 1 blanc d’oeuf légèrement battu
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 400 gr environ de sucre glace
  • 2 c à c d’huile neutre
  • 2 CS d'eau de fleur d'oranger

Option : colorant au choix si besoin

030.JPG
Pendant que vos biscuits refroidissent, préparer votre glaçage.


Ensuite, on a le choix entre faire soit le glaçage classique seul, il faudra alors je pense ajouter un peu plus d'eau de fleur d'oranger selon consistance ou sinon ajouter le sirop avec une demie cuillère à soupe au besoin d'eau de fleur d'oranger

Le résultat étant d'obtenir une consistance pas trop liquide ni trop épaisse. Il ne faut pas que le glaçage coule vite.



Soit vous versez à l'aide d'une cuillère le glaçage sur les biscuits posés sur une grille elle même posé sur un plat ou vous les tremper les gâteaux un par un. Attention au manipulation car le glaçage laisse des marques.

Il faut laisser totalement le glaçage séché toute la nuit (j'ai posé mon plat à l'intérieur de mon four fermé).

Ensuite, vous n'aurez plus qu'à choisir la décoration soit des petits sujets avec de la pâte d'amandes, des amandes, noix comme me l'a suggérée mon amie Amale sur notre groupe facebook ou encore des dessins avec du glaçage, chocolat, peinture alimentaire ...

  037-copie-1


A dégustez avec un bon thé à la menthe évidemment !

 

 

Vous aimez peut être :

 

037 PERLES DE CHOCOCO EXOTIQUE

 

042-copie-1

MAÂMOUL FONDANT AU COEUR D'AMANDIN A LA ROSE CONFITE


Repost 0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:40

 

Ce petit gâteau tout rond, bon, beau avec toutes ses déclinaisons de couleurs et de saveurs, à la fois moelleux et croquant, c’est le macaron !


Cette mignardise venue tout droit d'Italie est une véritable gourmandise que l’on ne présente plus dans toute la blogosphère.


La recette est à base de meringue, sucre et poudre d’amande. Si on respecte bien les étapes de la réalisation, il n’y a pas de raison pour que les macarons ne soient pas réussis.


Les critères des macarons réussis sont : une belle collerette bien régulière tout autour, une coque un peu bombée et lisse, un moelleux à l’intérieur et un petit croquant à l’extérieur d’où une cuisson moyenne et courte qui dépendra aussi de la taille de vos macarons.


Pour réaliser les macarons, il y a deux méthodes :


la meringue italienne ou française

 

Mais laquelle choisir me diriez-vous et pourquoi ?

 

Bien je n’ai pas vraiment la réponse, mais je sais déjà qu'avec la meringue italienne on a plus de chance d’obtenir une coque moins fragile, plus lisse et le temps de croûtage et vraiment beaucoup moins long voire inutile.

 

Mais contrairement à la meringue classique, l’aspect de la coque faite à base d’une meringue italienne est moins brillante, plus mate et les couleurs se ternissent.


 

Donc si vous souhaitez avoir des couleurs bien vifs, il vaut mieux opter pour la meringue française.

 

En fait, je crois avoir dit toutes les principales différences.

 

 

Puis les recettes se ressemblent plus ou moins à quelques grammes près. Ensuite, il y a la garniture qui a bien sûr son importance.

 

C’est la partie la plus amusante car tout est permis à l’infini : ganache, crème au beurre, confiture, compote, lemon curd ... humm


089.JPG

Macaron au chocolat et à la menthe fraîche


Pour vous dire la vérité, ce sont mes premiers macarons et mon premier essai !


Mais j’en suis pas peu fière car j’ai utilisé le reste de ma meringue à l’italienne de ma TARTE AUX CITRONS MERINGUEE.

 

J'ai alors fait la recette sans mesures exactes et il a fallut que je me "batte" avec la température de mon mini four électrique que me donne des soucis de cuisson !

 

Je ne me suis donc pas appliquée car c'était juste pour essayer.

J'en ai fait des grands, moyens et petits avec trois sortes de parfums et de garnitures et c'était très bon.


Mais je vous laisse quand même voir le résultat de cet essai en photo que j'ai pu récupéré.


J’ai quand même préparé selon mon avis (en m’inspirant de la reine des macarons j’ai nommé Mercotte), des mesures pour les deux méthodes de recette en essayant d’être la plus complète possible.


J’ai gardé sous le coude une autre technique de recette, simple qui promet la réussite de vos macarons !


Je teste, j’ajuste et je vous en reparle après avec le résultat.


En attendant si l’un de vous tente mes recettes, n’hésitez pas de me montrer vos résultats !

050.JPG

Macarons à la noix de coco et citron vert


 

 

Point important !


Pour optimiser le résultat, il faut séparer les jaunes d’œuf des blancs depuis 3 jours au frais et les sortir du frigo au moins 2h voire la veille avant utilisation pour les ramener à température ambiante.

 

Il existe une méthode si vous souhaitez faire des macarons dans l'urgence. Il suffit de mettre vos blancs dans un récipient pour les réchauffer une minute tout en fouettant au bain marie. Ils prendront un aspect mousseux et seront légèrement tiède et prêts à l'emploi ! (attention de ne pas mettre en contact le récipient avec l'eau ! ceci doit se faire rapidement le temps de les tièdir en fouettant à la main sans plus).


Selon les parfums de vos macarons, vous pouvez introduire d’autres fruits secs ou du cacao dans la poudre d’amande en gardant la même proportion soit :


  • 15 g de cacao en poudre
  • 20 g de noix de coco
  • La poudre de noisette en quantité selon goût

 


 

 

Voici les deux méthodes de recette sur une base d’environ de 95 à 105 g de blancs d’œuf (environ 3 blancs d’œuf),  à diviser en deux parties pour la réalisation de la recette.

 

1.Pour les macarons avec meringue à l’italienne :

  • 50 g de blanc d’œuf
  • 140 g de poudre d’amande (dont 20 g de noix de coco par exemple)
  • 140 g de sucre glace
  • 50 g de blanc d’œuf
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • 15 g de sucre semoule 
  • 1 pincée de sel

 

Sirop : 

  • 140 g de sucre
  • 44 g d’eau


2. Pour les macarons avec meringue classique :

  • 50 g de blancs d’œuf
  • 200 g de sucre glace
  • 130 g de poudre d'amande
  • 50 g de blancs d’œuf
  • 25 g de sucre semoule
  • 1 pincée de sel  
  • Quelques gouttes de jus de citron

 

Du colorant alimentaire en poudre de préférence car le liquide (à utiliser avec parcimonie) risquerait de liquéfier et modifier la texture de l’appareil donc le résultat.

 


100.JPG

Macaron à la myrtille

 

Torréfiez la poudre d’amandes étalée dans un grand plat au four pour 10 minutes environ à 150°C  sans coloration puis laisser refroidir.


Cette étape permet d’enlever l’humidité de la poudre afin d’éviter d’avoir des macarons qui craquent à la cuisson mais c’est facultatif.


Mixez quelques secondes le sucre glace avec la poudre d’amande (et éventuellement autres fruits secs) par à-coups avec la touche pulse pour ne pas chauffer en remettant la poudre dans le fond car vous risquez d’obtenir de la pâte d’amandes.


Tamisez le mélange si nécessaire pour avoir des macarons bien lisses (gardez les restes pour tarte amandine par exemple).


Avec la méthode n° 1 :


Mélangez 50 g de blanc d’œuf légèrement battu avec le mélange de poudre d’amande et de sucre glace puis réservez.


Battre le reste des blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel et les quelques gouttes de jus de citron jusqu’à obtention d’une texture mousseuse. Puis continuez de battre les blancs avec le sucre versé en plusieurs fois.

Ensuite, versez dans une casserole les 140 g de sucre en poudre avec  les 44 g d’eau, que vous porterez à ébullition sans remuer jusqu’à 110 (cuisson au boulé, à peu près 4/5 minutes de cuisson sur  feu vif).

 Après quoi, vous verserez lentement le sirop en filet dans les blancs en neige tout en battant et jusqu’à ce que la température refroidisse bien.

 

Avec la méthode n° 2 :

 

Commencez par monter les blancs en neige avec la pincée de sel et/ou le citron et quand ils prennent un aspect mousseux, ajoutez en plusieurs fois le sucre semoule en continuant de battre jusqu’à obtention d’une texture bien ferme qui forme le « bec d’oiseau » sur le fouet.

 

La suite quelque soit la méthode :


Ajoutez ensuite le colorant dans les blancs battus jusqu'à l'obtention de l'intensité de couleur que vous désirez. Continuez de battre le mélange pendant une ou deux minutes (si vous travaillez trop la pâte, vous risquez de faire tomber les blancs donc faire cette étape progressivement du plus lent au plus rapide).


Macaronner :


A l’aide d’une maryse, mélangez délicatement la meringue à la première préparation (blancs si à l'italienne, amande et sucre glace), en plusieurs fois tout en soulevant la masse de haut en bas pendant quelques minutes et délicatement.


L'appareil doit être lisse et brillant, il doit faire le ruban sans être liquide, juste souple. 

 

Préchauffez votre four à 160° C.

 

Pocher :


A l’aide d’une poche à douille, dressez des petits tas (pas trop épais) bien espacés ou en quinconce de 3 à 4 cm environ sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson ou d’une feuille en silicone (normalement sur des plaques si possible alvéolées).

 

Je vous conseille vivement une cuisson sur une plaque avec papier cuisson et non en silicone. Vos macarons formeront mieux une colerette et la cuisson est bien meilleur.


En pressant, faites un mouvement de cercle sans trop relever la pointe de la poche à douille pour éviter de faire une marque de pointe sur le dessus de la coque.

Tapotez légèrement la plaque sur le plan de travail.


Vous pouvez à ce moment-là, saupoudrez de pistaches concassées ou de noix de coco la surface des coques qui seront le haut du macaron (donc la moitié des coques à saupoudrer).


Croûter :

Laissez croûter dans un endroit sec minimum 45 minutes. Pressez légèrement le macaron pour vérifier qu'il ne colle plus au doigt, c'est que c'est bon pour la cuisson.

 

Posez à mi-hauteur votre plaque sur une autre plaque ou votre lèche-frites de votre four et faites cuire à 150°C pendant 12/15 minutes environ et à mi-cuisson en général. Mais je préfère une cuisson plus légère et plus longue soit 140° pour 20 minutes voire 25 selon la grosseur de vos macarons au risque de rester sinon crus à l'intérieur.

Finir la cuisson en laissant la porte du four entrouverte (coincez une cuillère en bois sur la porte du four).

Laissez refroidir un peu les macarons avant de les décoller de la plaque.

 

Si vos macarons collent vraiment de trop, c'est qu'ils ne sont pas assez cuits mais attention vos macarons ont l'air bien mous mais vont se durçir en refroidissant !

 

La cuisson est très importante et elle dépendra de votre four. Faites donc une toute petite fournée pour juger de la cuisson !

 

Pour mieux décoller vos macarons, humidifiez le dessous et ça partira tout seul !

 

Mettre une noisette de ganache de votre choix au centre d’une coque de macaron (vous pouvez avant qu'ils refroidissent totalement les creuser à l'intérieur avec le pouce afin d'y mettre plus de ganache), posez dessus une seconde coque en pressant et tournant un peu afin qu’elle s’étale jusqu’au bord du macaron.


Le plus dure, c’est qu’il faut ensuite placez les macarons au frais pour 24 à 48 heures avant de les déguster.

 

Puis vous n’en ferez qu’une bouchée ! 

macarons.JPG

 

Vous aimerez peut être aussi :

MERINGUE ET COMPAGNIE

016

AMARETTI AMANDIN PISTACHE

012-copie-1

WHOOPIE PIE FACON FORÊT NOIRE

006

Prochainement mes recettes de garniture de mes macarons


Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 18:02

 

Voici une petite recette pour un apéritif gourmand et original à décliner selon vos envies.

J’ai fait des petits sablés salés au bon goût de parmesan que j’ai rehaussé pour chacun avec mes saveurs préférées (sans oublier mon huile d’olive) qui sont :


- Le pesto et la polenta qui rappellent l’Italie ;

- La semoule de blé et le ras el hanout pour le Maghreb ;

- La farine de pois chiche qui est l’ingrédient principal de la fameuse socca (galette niçoise), les herbes de Provence et bien sûr le piment d’Espelette pour la France.


Le résultat ?


J’ai obtenu grâce aux différentes semoules, une texture croustillante à l'extérieur, fondante à l'intérieur et croquante avec les fruits secs.


Ces sablés croustifondants sont vraiment « à croquer », les saveurs se mélangent bien pour chacun et avec une pointe de piquant pour certains comme j’aime.


Rien ne vous empêche d’ajouter une garniture dessus en présentation, je dirais à mon goût :

 

- Une crème légère d’ail et fines herbes avec une tomate séchée pour le sablé à    l’Italienne par exemple ;

- Une mousse de thon avec une olive noire dessus pour le sablé à la Provençale ;

- Une salade de poivrons hamis ou caviar d’aubergine pour le sablé à l’oriental.


A mon avis cela fera son effet gustativement et visuellement !

Biscuits-et-companie 0398



Ingrédients : 

 

Sablé à l’italienne (inspiration de la polenta) :

  • 120 g de farine
  • 150 g de parmesan en poudre
  • 100 g de semoule de mais fine pour polenta
  • 50 g de pignons de pin concassés
  • 50 g de beurre bien mou
  • 25 g d’huile d’olive
  • 1 jaune
  • 1 cuillère à soupe de mascarpone (ou crème fraîche)
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café bombée de basilic
  • 1 cc rase de levure chimique
  • Une pincée de sel et de poivre
  • 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau froide au besoin

 

Sablé à l’orientale (inspiration de la kesra) :

  • 120 g de farine
  • 150 g de parmesan en poudre
  • 100 g de semoule de blé fine
  • 50 g d’amandes hachées légèrement torréfiées
  • 50 g de beurre bien mou
  • 25 g d’huile d’olive
  • 1 jaune
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • 1 cuillère à café de ras el hanout
  • 1 cuillère à café bombée de menthe séchée
  • 1 cc rase de levure chimique
  • Une pincée de sel et de poivre
  • 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau froide au besoin

 

Sablé à la provençale (inspiration de la socca) :

  • 120 g de farine
  • 150 g de parmesan en poudre
  • 100 g de farine de pois chiche
  • 50 g de noix hachés légèrement torréfiées (facultatif)
  • 50 g de beurre bien mou
  • 25 g d’huile d’olive
  • 1 jaune
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • 1 cuillère à café de piment d’Espelette
  • 1 cuillère à café bombée d’herbes de Provence
  • 1 cc rase de levure chimique
  • Une pincée de sel et de poivre
  • 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau froide au besoin

 


 

 

Dans un saladier mélangez ensemble tous les produits secs : le parmesan, la farine, la levure, la semoule, les épices, les herbes aromatiques,  le sel et le poivre.

 

Ajoutez le beurre en petits morceaux travaillez du bout des doigts l’ensemble en versant l’huile d’olive pour avoir une texture sableuse comme un crumble.

 

Incorporez le jaune d’œuf mélangé à la crème jusqu’à obtenir une pâte homogène (ajoutez une ou deux cuillères à soupe d’eau froide au besoin).


Divisez la pâte en deux ou trois morceaux pour former un boudin de 4 cm de diamètre environ.

 

Emballez chaque boudin d’un film alimentaire que vous placerez au frais pour une heure minimum.

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Ôtez le film alimentaire et à l’aide d’un couteau taillez des tranches ½ cm environ.

 

Disposez les sablés les uns à côté des autres (assez espacés) sur la plaque allant au four recouvert de papier sulfurisé et enfournez pour 15/20 minutes environ.

 

Les sablés doivent à peine dorés.

 

Laissez tiédir puis les laissez refroidir sur une grille, car encore chaud les sablés sont très fragiles.

 

Chaque saveur à son effet,

 

Le sablé à l’oriental est légèrement épicé au bon goût de menthe.

 maghreb

Le sablé à l’italienne est comme un pesto nuancé de paprika.

 italie.JPG

Le sablé à la provençale avec ses aromates et son piquant du piment d’Espelette, vous emmène tout droit dans le Sud.

 provence.JPG

 

Voyagez avec ces bons sablés !


Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 01:22

 

Les Whoopies pies sont comme des petits cookies "sandwichs" venus des États-Unis, et ils sont issus de la tradition amish en Pennsylvanie.

Pour la petite histoire : à l'origine les femmes de la communauté Amish confectionnés ces gâteaux en guise de dessert pour leurs maris qui travaillaient dans les champs.

Lorsqu'ils voyaient ces gourmandises en ouvrant leurs besaces, ils s'écrièrent "whoopiiiie" pour exprimer leur joie.



Le principe de ces délicieuses gourmandises Anglo-saxonnes est en fait simple. On superpose comme un sandwich deux biscuits sur une garniture normalement composée d'une crème au chamallow mais aussi toutes sortes de crèmes comme une ganache, une crème glacé, une pâte à tartiner ...



Cela rappelle un peu les Oréo si vous connaissez ou encore le principe des macarons, et bien désormais après les cupcakes, les macarons .., la dernière gourmandise à la mode ce sont les whoopies !

Ils sont plus célèbres car c'est la nouvelle tendance qui a débarqué en Europe !


Quand on mange un Whoopie, on a d'abord le moelleux proche de la texture du brownie puis le fondant de la garniture.



Vous pouvez faire des whoopies pies au gré de votre imagination et de vos envies car vous avez un large choix de parfums et de couleurs, toutes sortes de fourrage sucré ou même salé, en petites bouchées ou en version géante pour les gourmands !

 
Il ne fallait pas que je laisse trop le temps passé et absolument faire des whoopies pies à la maison !


Mes premiers whoopies pies devaient être tip top soit contenir tout ce que j'aime le plus : du chocolat, de l'amande comme fruits secs et la cerise car c'est mon fruit préféré.


L'association est terrible car c'est finalement comme une délicieuse forêt noire !


Sans plus tarder, la recette de ces terribles petits gâteaux gourmands !

068.JPG



Ingrédients :

 

  • 150 g de farine
  • 50 g de poudre d'amandes
  • 100 g de chocolat
  • 40 g de cacao
  • 160 g de sucre roux
  • 125 g de beurre mou
  • 10 cl de lait
  • 1 cuillère à café bombée de levure
  • 1 gros oeuf (65 g environ)
  • 1 grosse cuillère à soupe de crème fraîche
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel


Garniture à la crème saveur amande :

  • 100 g de chocolat blanc
  • 15 cl de crème liquide entière
  • 150 g de mascarpone
  • 1/2 cuillère à café d'amandes amères
  • 25 g sucre glace

et

  • une bonne confiture de cerises



Commencez par préparer la garniture :


Montez en chantilly 10 cl de crème liquide bien froide et mettre au frais.

Faire fondre doucement le chocolat blanc au bain marie avec 5 cl restant de crème liquide.

Ne faites pas fondre le chocolat blanc au micro ondes, sinon, vous risquez de voir la matière grasse se dissocier du chocolat blanc, et prendre une drôle de texture et on ne peut pas trop rattraper ça).


Laissez refroidir un peu pour ensuite ajouter le mascarpone, le sucre glace, l'amande amère et mélangez. Puis incorporez délicatement la crème fouettée de façon homogène.


Placez cette préparation bien au frais jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme.


Pendant ce temps, préparez les whoopies pies :


Préchauffez le four th.6 (180° C).


Faites fondre le chocolat au bain-marie puis ajoutez la crème fraiche et bien mélangez.


Dans un saladier, fouettez énergiquement le beurre mou avec le sucre et la vanille en poudre. Ajoutez l'œuf bien battu en omelette et fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez le mélange chocolat et crème fraîche puis mélangez.


Dans une autre saladier tamisez la farine, la poudre d'amande, le cacao en poudre, le bicarbonate de soude, la levure chimique et le sel.

Ajoutez cette préparation à la première en alternant petit à petit avec le lait pour faciliter le mélange.


Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, déposez des petits tas ronds de pâte à l’aide d’une petite cuillère ou d’une poche à douille en espacant bien car ils s'étalent à la cuisson.


Enfournez pendant 10/15 minutes environ selon la taille de vos petits gâteaux, et laissez tièdir avant de mettre sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Il faut laissez complétement refroidir les whoopies avant de mettre la garniture (qu'il faudra fouettée), sinon elle risque de fondre.




Commencez à garnir vos whoopies en posant de la crème sur le dessus sans oublier de mettre un peu de confiture de cerises au centre, miam !!!

006.JPG


Vous pouvez aussi garnir vos whoopies avec de la crème mousseline, crème au beurre ou de la crème glacé comme je l'ai fais ici avec un mélange de cerises, mascarpone et de sucre glace.

 


Quand j'ai croqué dans mes whoopies, j'ai aussi fais un cri en disant : yooopiii !!!

004.JPG

 

Avec ces petits gâteaux, je participe au concours organisé

par  Recettes de Cuisine.

 

Alors votez pour moi !

 

Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 01:20

 

A en croire la recette, on pourrait penser à des macarons. Le principe est effectivement une sorte de "macaron" aux amandes douces et aux amandes amères, parfois avec des amandes de noyaux d'abricots.

Ils peuvent être craquants ou moelleux et il en existe autant que de cuisinières italiennes.

 

Les "Amaretti" sont des biscuits italiens. Amaretto (amaretti au pluriel) est le diminutif d'amère (amaro).

Voici une délicieuse recette de ces biscuits à la fois craquants sur le dessus et fondants à cœur au bon goût d’amande amère et de pistache.


012-copie-1.JPG


 

Pour une vingtaine d'amaretti :

  • 140 g d’amandin en poudre (ou amande) 
  • 50 g de pistache non salées émondées
  • 30 g de farine
  • 60 g de sucre en poudre
  • 90 g de sucre glace
  • 2 blancs d'œufs + 10 g de sucre semoule
  • 1 cuillère à café d'extrait d'amande amère
  • 2 cuillères à café de PÂTE A PISTACHE  (ou 25 g de pâte en poudre avant d’être liquéfiée, sinon la tiédir pour qu'elle s'incorpore plus facilement)
  • Sucre glace

 


 

 

Mixez les pistaches pour en faire une poudre mais pas de trop. Mélangez la pistache avec la poudre d'amandes, la farine, le sucre, la pâte de pistache. Mixez juste assez pour obtenir un mélange homogène.

Dans un saladier montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron. Dès qu'il commence à prendre, ajoutez  l'amande amère puis versez doucement le sucre semoule pour un peu les meringuer tout en continuant à les battre en neige ferme (A ce moment si vous en avez envie, vous pouvez y incorporer un colorant).


Lorsque les blancs sont bien montés, incorporez le mélange précèdent cuillerée par cuillerée avec une maryse, mélangez en soulevant la masse. On obtient une pâte collante.

Mettez au frais recouvert de film pour 1 heure minimum (Je l’ai fais la veille et une fois la pâte durcie, elle est plus facile à manier).

Au bout de ce temps, façonnez des boules de pâte de la taille d’une noix en les dressant directement sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant de 3 cm les uns des autres.

 

Aplatissez légèrement les amaretti et saupoudrez les de sucre glace sur le dessus. Laissez croûter 1 heure, c'est à dire laissez sécher à l'air libre (facultatif).

 

Enfournez-les à mi-hauteur pour environ 15 minutes environ à four préchauffé à 160°C (thermostat 5/6). 

Les amaretti ne doivent pas dorer !


Les laissez refroidir sur une grille et les conserver dans une boîte hermétique.

 

Vous pouvez faire tout en amande, ou remplacer la pistache par de la noisette. 

 

A déguster avec une bonne boisson chaude !

030.JPG

 

Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 21:40

Mes Leckerlies sortent du four et le parfum des épices et celui des écorces confites d'orange qui s’en dégage, me ramène en enfance lorsque que je rêvais devant les stands des marchés de Noël …

Mais qu’est ce que des Basler Leckerlies ?

Non je parle toujours bien français et ce n’est pas une erreur de frappe !

Ce sont des spécialités bâloises (pains d'épices bâlois) découpés en losanges ou en carrés que l’on retrouve sur les marchés de Noël également en Alsace et peuvent donc être associés aux Bredele.

Ce sont des biscuits traditionnellement composés de noisettes ou d’amandes, de fruits confits et de mélange d’épices à pain d’épices, et avec leurs arômes d'orange, de citron et d'épices, c'est un vrai régal.

 

En vérifiant les milles et une recette de ces biscuits,  j’ai finalement opté pour une recette à ma façon.

Je dois juste avouer que j’ai fais une petite erreur de proportion lors de sa réalisation en pesant mes ingrédients (vous savez avec bébé et tout et tout …) j’ai donc mis la moitié des fruits secs que j’avais prévu mais c’était quand même bon.

 

On voit bien sur la photo que mes biscuits sont très moelleux mais pas assez croquants, ce qui est quand même important pour cette recette.

Si quelqu’un parmi vous faites ces biscuits, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos et je me ferais un plaisir de les publier. On pourra voir ainsi le résultat de ma recette.

J’ai trouvé d’ailleurs le petit secret pour que le gâteau reste bien moelleux longtemps.

 
076-copie-1.JPG


 

Il faut donc pour cela tout préparer la recette la veille, avant cuisson.

 

Ingrédients :

  • 120 gr miel de sapin ou de châtaigne (j’ai mis du miel d’oranger) 
  • 1 cc  bombée de cannelle
  • 1 cc rase de mélange à pain d'épices (ou du 5 épices)
  • 1 petit œuf
  • 85 gr sucre
  • 25 gr d’écorce d’orange confite + 15 g
  • 25 gr d’écorce de citron confite :

J’en avais pas alors j’ai remplacé par le zeste d’un citron en augmentant les proportions des fruits confits d’orange de 15 g en plus environ.

  • 125 g de fruits secs hachées (amandes ou noisettes) soit pour moi : 
    • 50 gr amandes hachées grossièrement
    • 35 gr noisettes hachées grossièrement
    • 30 g d’amandes en poudre
    • 20 g de noisettes en poudre
  • 170 gr farine 
  • ½  cc de levure chimique
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 1 dl Kirsch remplacé par :
    • 1 cuil. à soupe d’eau de fleur d’oranger
    • 5 cuil. à soupe de jus d’orange 

Glaçage

  • 80 gr sucre glace
  • 1 ½ cuillère à soupe de kirsch citron ou orange
  • 1 cuillère à café d'eau de fleur d'oranger



 

Faites chauffer le miel avec les épices et dès que le mélange mousse, ajouter, les zestes, le jus d’orange puis les fruits secs. Retirez du feu et éteignez.

Laisser refroidir et en attendant, fouettez les œufs avec le sucre jusqu'à obtention d'une pâte crémeuse puis l’ajouter au mélange miel et fruits avec l’eau de fleur d’oranger.

 

A l’aide d’une cuillère en bois, ajoutez petit à petit la farine mélangée à la levure chimique et le bicarbonate de soude. Puis additionnez les écorces d'orange et de citron confites coupées en petits dés.

 

Le secret : laissez reposer jusqu’au moins toute une nuit à température ambiante avant de l'étaler. Le mélange miel/sucre finit de durcir et de cristalliser laissant une meilleure texture et ainsi les parfums se développent encore mieux.


Le lendemain :

Etaler la pâte dans le moule ou sur une tôle beurrée sur une épaisseur d'env. 1 cm.

Préchauffez votre four bien chaud puis baissez la température à 150° pour cuire pendant environ 15 minutes. Les pains d'épices ne doivent pas trop dorés.

C’est normal si c’est encore mou car cela va durcir en refroidissant.

A la fin de la cuisson couper le gâteau en carrés ou en losanges (avant le glaçage sinon il part en miettes).

Pour le glaçage :

Mélanger tous les ingrédients et enduire de glaçage les biscuits à l'aide d'un pinceau et remettre l'ensemble au four pour 30 secondes.

 

Ces leckerlies se conservent plusieurs semaines dans une boite en fer. Ils sont même meilleurs après quelques jours car les arômes se sont bien mélangés.

 

 

Avec cette recette, je participe aux concours organisé par

ÔDELICES

Pour voter pour mes gâteaux,

cliquez  ICI

Un seul vote par jour et par personne.

Vous pouvez voter dès aujourd'hui et jusqu'au 31 décembre.


Merci d'avance pour vos votes !

 

avc_29.jpg
Repost 0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 02:41

042-copie-1.JPG

 

Aujourd’hui, je vous présente le gâteau des fêtes en Syrie et au Levant plus généralement (avec le Liban et la Palestine), que ce soit les fêtes musulmanes (Aïd el fitr et Aïd el adha) ou les fêtes chrétiennes (Noël et Pâques). Traditionnellement toute la famille participe à l’élaboration de ces petits gâteaux de semoule farcis aux fruits secs.

Ma'amoul est le mot arabe pour «remplir».

 La confection des maâmouls se fait de différentes formes et farces.
T
raditionnellement, on confectionne les maâmouls dans des moules en bois sculptées de différentes formes.

A chaque forme correspond une garniture. De forme ronde et conique, le maâmoul est garni d'une farce aux noix; rond et plat le maâmoul est aux dattes; de forme allongé, il est garni de pistaches.

 

D'origine, on ajoute un peu de mahlab dans la pâte qui est l'amande du noyau du faux merisier "prunus mahaleb" qui apporte une saveur d'amande amère.

 

C'est pourquoi j'ai eu l'idée d'utiliser de l'amandin qui est un mélange d'amande, de noisette et surtout d'amandon d'abricot. Ce qui apportera une saveur intense, encore plus parfumé qu’une amande.


La pâte est à base de semoule fine et de farine qui demande un temps de repos afin qu'elle absorbe bien les liquides et leurs parfums.


images--1-.jpg

 


 

Ingrédients :

  • 300 g de farine
  • 200 g de semoule extra fine
  • 250 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre glace
  • 1 cc d'extrait de vanille ou en poudre
  • eau de rose
  • Un peu de lait d'amande ou lait classique, environ 50 ml
  • une pincée de sel
  • une pincée de levure chimique
  • sucre glace pour la décoration

 

Pour la farce :

  • 125 g d'amandin
  • 125 g d'amandes concassées
  • 2 cs de beurre fondu
  • eau de rose pour former les boules
  • Quelques gouttes de colorant rose (rouge + bleu)
  • Sirop de roses (ou gelée de roses) pour sucrer et aromatiser la farce *

 

*Je n'en avais pas alors j'ai utilisé mon confit de pétales de roses qui est un régal exquis.

 

 


 

Préparation :

Mélanger dans une terrine la farine , la semoule, le sucre, la vanille et le beurre fondu et sablonner ce mélange en "ramassant"cette dernière avec de l'eau de rose et le lait jusqu'à former une boule. Réserver au frais minimum 1 heure ou faire cette préparation la veille.

Pour la farce :

Mélangez les amandes concassées et l'amandin, le beurre et le sirop de roses selon goût et amalgamer avec un d'eau de rose autant que nécessaire, jusqu'à l'obtention d'une pâte malléable.

au début, j'ai voulu plutôt farcir de confit la farce même pour éviter que cela colle de partout, mais c'est une technique qui demande du temps.

 

003-copie-1001-copie-1.JPG

 

Ajouter le colorant pour obtenir la couleur souhaitée et mélanger pour que cela soit bien homogène.

 

Prendre la pâte maâmoul pour façonner des boules d'au moins le double de taille de celle de la farce et l’étaler dans votre main pour y placer la farce et rabattre le bord pour bien colmater le tout.

 

"Rouler" de nouveau la pâte à maâmoul farcie entre les mains pour reformer une boule.


mamoul-cookiesimgp2535maamoul1imgp2531

 

Prenez un bout de film alimentaire et placez la boule farcie dans un moule à maâmoul ou soit dans un emporte pièce avec empreinte de votre choix que vous farinez légèrement. Placez la pâte et frapper le moule d'un seul coup assez fort pour que le gâteau se détache dès la première fois, sinon des petits morceaux de pâte resteront dans la cavité du moule.

 

Mettre les gâteaux dans un plat en aluminium de préférence allant au four et faire cuire dans un four préchauffer à 180°c pendant 15/20 minutes environ mais sans coloration, et laisser refroidir avant manipulation car il sont très fragiles.

 

Saupoudrez de sucre glace 

 

 

Autres farces que je vous propose :

  • Dattes écrasées, cannelle, un peu d'huile, eau de fleur d'oranger, graines de sésames blancs.
  • Fruits secs , sucre, cannelle et/ou le zeste finement râpé d'orange, une noisette de beurre, eau de fleur d'oranger.

 

 

 

Maâmouls au parfum délicat de la rose

A déguster à tous moments de la journée avec votre café, thé, lait...


039.JPG

 

voir ma recette :  CHARLOTTE EN ROSE ISPAHAN

 

Repost 0
Published by lesgrandesgourmandisesdemaptitecuisine.over-blog.f - dans Biscuits - macarons - cookies ...
commenter cet article

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite