Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 23:07

 

038.JPG

Je vous présente deux petites versions de recette de brick au thon toute simple mais dont la composition de ses ingrédients en fait une délicieuse farce !

Pour commencer, je n'aime pas mélanger une omelette dans ma farce pour les bricks car je trouve que ça la rend compacte une fois cuite. Je trouve que c'est plutôt adapté à une recette pour confectionner des boulettes de viande par exemple.

Par conséquent, j'utilise l'oeuf à part afin d'avoir une farce gouteuse et fondante.

Voici la première version que vous pourrez adapter à votre goût.

 


FARCE AU THON ET A L'OEUF
Ingrédients :

  • 1 boite de 200 g de thon au naturel ou à l'huile
  • 1 pomme de terre moyenne cuite à l'eau
  • 1 oignon ou échalote haché
  • 1 cuillère à soupe ou plus de coriandre haché
  • 1 petit piment vert haché (facultatif, que vous pouvez mettre individuellement)
  • 1 à 2 cuillères à soupe d'huile d'olive si thon sans huile
  • sel et poivre

Quelques ajouts pour cette farce lors de la confection des bricks :

1 oeuf pour chaque grande brick ou une cuillère à soupe d'oeuf battu en omelette pour les petites pièces de brick.

Du fromage pour hamburger au cheddar et emmental.

De la coriandre fraîche hachée qui donne vraiment du goût

J'ai ajouté des olives vertes en plus c'est facultatif


 

Mélangez tous les ingrédients de la farce en écrasant avant les pommes de terre avec l'huile.

084.JPG

Alors voici comment je procède pour éviter d'une part d'avoir une brick dont la farce absorbe trop d'huile de friture et d'autre part qu'elle reste croustillante (car souvent la surface de la brick devient molle après cuisson).

Pour les bricks classiques "grand format", j'utilise 2 feuilles de brick car celles du commerce sont très poreuses et elles n'ont rien avoir avec les feuilles "fait maison" du bled quoi lol

Puis il ne faut pas trop chargé de farce, une couche fine suffit sinon la brick est lourde et perd de son croustillant et même c'est pas trop top niveau dégustation.

Donc disposez un peu de farce au centre de la feuille et mettre dessus un carré de fromage à hamburger si vous aimez puis un oeuf entier ou l'inverse. Si vous souhaitez votre oeuf coulant ne percer pas votre jaune dans ce cas. Salez et poivrez et ajouter de la coriandre dessus.

075.JPG

Refermez les feuilles sur le dessus de manière à obtenir un carré/rectangle puis retourner le sur une autre feuille de brick que vous refermez dessus de la même manière.

077.JPG078.JPG

De cette manière vous aurez les deux côtés identiques en épaisseur et éviterez que l'huile rentre trop dans la farce. Comme vous pouvez le voir sur la 2ème photo c'est trop fin pour une friture sans ça.

Faites cuire votre brick des deux côtés dans un petit fond d'huile pas trop chaude. Il faut à peine cuire les bricks, qu'elles soient légèrement dorées suffit.

Bien espacer les bricks entres elles dans la cuisson sinon elles vont se coller. Posez les bricks côté "couture" en dessous. Avant de les retourner, vous pouvez prélever de l'huile de friture pour asperger le dessus à l'aide d'une grande cuillère de facon à solidifier la surface avant de la retourner et éviter que ça colle ou que se détache les pliures.

Fatéma Hal (chef de cuisine) disait qu'elle démarait à froid la cuisson de ses bricks afin qu'elles restent croustillantes longtemps (je n'ai pas encore essayé).

Une fois cuite, il ne faut pas disposer à plat votre brick, et la j'entends derrière votre écran : mais faut bien absorber l'huile !!!

 

Oui !  mais il faut faire tenir votre brick "debout" contre une paroi d'un récipient profond comme un couscoussier dans lequel vous poserez dans le fond un sopalin et là l'huile coulera vers le bas.

Ainsi vous conserverez tout le croustillant qui serait devenu mou par condensation si votre brick était posée à plat (vous pouvez laisser 2 minutes votre brick sur du sopalin à plat et ensuite tenir à la vertical après).



Pour les petites pièces, utilisez qu'une seule feuille que vous pliez en deux et mettez un peu d'omelette par dessus la farce puis un morceau de fromage qui fera en même temps office de barrière en évitant à la petite omelette d'être trop cuite et sèche.

Les petites pièces peuvent être cuitent au four surtout avec des farces assez fragiles (comme juste du fromage par exemple), dans ce cas badigeonner d'huile la brick avant d'enfourner.

Dernier conseil : si vous préparez à l'avance vos bricks gardez les au chaud dans un four à température douce ou réchauffez les dans le four mais jamais au micro-ondes !

032.JPG033

 

038-copie-1039.JPG040.JPG042-copie-1.JPG044.JPG053.JPG

 

Autre version légèrement différente.


FARCE AU THON, OLIVES ET FROMAGE

Ingrédients :

  • 1 boite de 200 g de thon au naturel ou à l'huile
  • 1 grosse ou 2 petites pommes de terre cuite à l'eau
  • 1 bonne poignée d'olives vertes et noires coupées en morceaux
  • 5 portions de vache kiri
  • 1 bonne cuillère à soupe de ciboulette hachée
  • 1 cuil à soupe de tomate concentré
  • 1 cuil à café d'harissa confit (factultatif, que vous pouvez mettre individuellement)
  • 1 à 2 cuillères à soupe d'huile d'olive si thon sans huile
  • Une  pincée de cumin si vous aimez
  • un petit oignon haché
  • sel et poivre

variez les garnitures en ajoutant des  câpres, anchois, cornichons émincés, de la féta ...


035.JPG

 

Mélangez tout les ingrédients de la farce en écrasant avant les pommes de terre en purée avec le fromage kiri, le concentré de tomate et l'harissa. Rectifiez l'assaisonnement à votre goût.

  004.JPG

Comme il n'y a pas d'oeuf, j'ai préféré une confection de brick en cigare très appréciée car elle donne plus de croustillant et c'est plus pratique à déguster.

Mettez pas plus de 2 cuillères à soupe de farce pour chaque feuille de brick et procédez comme la première recette ci-dessus pour la cuisson.

006.JPG007-copie-1.JPG
008.JPG012.JPG

Pour faire adhérer la feuille une fois la confection de la brick terminée , collez le bord avec du blanc d'oeuf ou simplement de l'eau.

 

058.JPG


Accompagnez les grandes bricks avec une bonne salade et les petites

avec une bonne soupe ou simplement seules en entrée !

Pour moi c'est avec un filet de citron !


099.JPG

067.JPG

 

Vous aimerez aussi :

 

001-copie-2

FARANDOLE CROUSTILLANTE AUX FROMAGES ET FRUITS SECS

 

002

LA VRAIE RECETTE GOURMANDE DES BRICKS FARCIES

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 16:22

065.JPG

Voici un excellent velouté qui vous réchauffera en ce temps si froid avec ces notes épicées et vous réconfortera avec la douceur du lait de coco et celle de la patate douce.

Ce velouté est un pur délice, une évasion gustative et si vous aimez comme moi les saveurs exotiques, cette recette est faites pour vous !


Ingrédients :

  • 1 patate douce à chair orangée de 200 g environ
  • 1 carotte ou plus pour 125/150 g environ
  • 1 oignon de 60 g environ
  • 2 gousses d'ail dégermées
  • 1 cuillère à café de gingembre râpée ou en poudre
  • 1/2 cuillère à café de curry madras (qui est un peu pimenté)
  • 1 bonne pincée de cardamome
  • 40 cl environ d'eau chaude
  • 5 cl de lait de coco

Quelques peluches de coriandre fraîche (facultatif)


045.JPG

Commencez à mettre l'eau à chauffer doucement dans une petite casserole pendant la préparation.

Pelez, rincez les patates douces et la carotte puis coupez en dès grossièrement la patate douce et la carotte en fines rondelles.

Pelez et émincez l'oignon et hachez l'ail.

Dans une grande casserole, faîtes suer l'oignon puis l'ail avec une cuillère à soupe d'huile d'olive, une noix de beurre et une pincée de sel juste quelques secondes sans coloration.

Ajoutez les patates douces, la carotte avec les épices sauf la cardamome et remuez bien quelques secondes.

Ajoutez l'eau chaude et laisser cuire à petit bouillon jusqu'à ce que les légumes soit fondants.

Ajoutez le lait de coco, la cardamome, sel, poivre et mixer le tout. Ajoutez en goûtant de l'eau, du gingembre, sel ou poivre si nécessaire.


Servir ce délicieux velouté bien chaud !

007.JPG
 

Pour un plat complet, accompagnez le de crevettes à la noix de coco

et au citron vert !

 

295.JPG

 

Vous aimerez peut être aussi :

241

Velouté de champignons façon cappuccino

 

015

UN VELOUTE POUR VOTRE BEAUTE

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 13:54

241-copie-1.JPG

 

Rien que de plus réconfortant qu'un bon velouté bien chaud aux saveurs d’automne.

 

Une recette que j'ai laissé "au coin du feu" pendant la belle saison d'automne mais il n'y a pas de temps pour se faire plaisir !

 

Une bonne raison de se faire du bien avec ce velouté dont j'ai volontairement allégé en crème et point de lait. La crème fouettée à l'ail apporte déjà toute la douceur de ce velouté et le côté gourmand du chaud/froid dont on ne peut s arrêter de savouer tel un bon cappuccino ...

 


 

Ingrédients :

- 500 g de champignons de Paris (Idéal aussi avec un mélanges de champignons surgelés, de cèpes, girolles, pleurotes ...)
- 3 gousses d'ail selon la taille et le goût de chacun
- Un peu d'huile neutre + une noix de beurre (pour faire sauter les chamignons)
- 2 petites cuillères à soupe de vinaigre de xerés pour déglaçer à défaut avec du jus de citron
- 1 pomme de terre moyenne taillée en petit dès
- 1 litre de bouillon léger de volaille ou de légumes chaud (moitié eau/bouillon c'est plus léger)
- 15 cl de crème liquide
- 1 cuillère à soupe de crème fraîche
- 1 oignon moyen et 1 échalote émincés ou au choix
- Sel, poivre du moulin

- De la noix de muscade rapée

Quelques peluches de persil frais


Pour la chantilly à l'ail :

- 15/20 cl de crème liquide, 2 gousses d'ail écrasées.


Pour accompagner :
Quelques tranches de pain de campagne grillées éventuellent à l'huile d'olive et même frottées à l'ail. Et si on aime pour les plus gourmands, un peu fromage passé au four.



Pour la chantilly à l'ail :

Meilleure en goût si on la prépare la veille.

Chauffez à feu doux la crème liquide avec l'ail écrasé pendant 5 minutes et laisser infuser jusqu'à refroidissement. Réservez au frais dans un bol couvert d'un film alimentaire.


Pour le velouté :

Enlevez si nécessaire la terre des champignons avec une brosse ou un linge et retirez la première couche des champignons, coupez le bout du pied.

Passez-les rapidement sous l’eau froide, épongez-les avec un torchon propre puis hachez les en réservant quelques champignons entiers pour faire de belles tranches entières que vous couperez au dernier moment pour éviter l'oxydation.

Dans une grande casserole ou une cocotte, faites revenir à découvert dans l'huile et le beurre chaud les champignons avec une pincée de sel jusqu’à ce qu’ils perdent leur eau.

Ajoutez ensuite l'oignon/échalote remuez quelques minutes puis l'ail haché et pour finir, la pomme de terre taillée en petits morceaux.


Mélangez et poivrez bien et déglacez si vous le souhaitez en remuant puis versez le bouillon chaud et quand ça commence à bouillir, baisser le feu et laisser cuire doucement à couvert une dizaine de minutes.

Ajoutez la crème liquide, remuez et laissez mijoter encore 5 minutes à découvert avant d'éteindre.


Versez le velouté dans un bol à mixeur, ajoutez une pincée de noix de muscade, la crème fraîche et mixez par à coups. Rectifiez l'assaisonnement et éventuellement rajouter de l'eau si nécessaire.


Sortez la crème à l'ail du frais, retirez y les gousses d'ail et fouettez la.


Reversez le velouté dans la cocotte pour éventuellement réchauffez ou directement dans une soupière.

Servez avec quelques lamelles de champignons, un peu de crème fouettez, une pincée de noix de muscade, quelques peluches de persil éventuellement autour du velouté.

 

Servir aussitôt bien chaud !

253.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 23:45

 

Rien de plus frais et sain que de manger des sushis !


En effet, c’est un excellent aliment riche en nutriments avec ses ingrédients frais et crus, sans oublier l’algue de nori qui est une très bonne source de vitamines et de minéraux essentiels.


Même les condiments qui accompagnent les sushis comme le wasabi, le gingembre sont bénéfiques car ils possèdent des qualités antibactériennes,  le gingembre aide en plus  la digestion et améliore la circulation.

Algues-Nori.jpg

La nori est une algue marine la plus célèbre de la cuisine japonaise, broyée en pâte puis aplatie en fines plaques pour enrober les maki sushi.


L’algue nori fait partie de la famille des algues rouges mais sa couleur oscille entre le violet et le noir.


Cultivées ou cueillies sauvages dans la mer, elles ont le goût d'iode, mais aussi, selon la variété, de champignon, de caramel, d'herbe, de coquillage…


La nori d'Europe, qui pousse en Bretagne, dans les mers d'Irlande et de Galice, est la nori "umbilicalis". Elle fait partie de la même famille que les nori japonaises, qui sont cultivées sur des centaines d'hectares pour la fabrication des feuilles.


En Europe, la nori fait aussi partie de la cuisine traditionnelle d'Irlande et du Pays de Galles.


Saupoudrées sur une salade, en papillote autour d'un poisson, en tartare ou frites en chips pour l'apéritif, elle peut être un aromate original pour cuisiner.


Ses vertus :

  • C’est l’algue plus riche en protéines après la spiruline : jusqu’à 47% de sa matière sèche
  • Elle est très bien dotée en vitamines A, C et B12 : 1g de nori sec suffit à couvrir 30% de nos besoins quotidiens en vitamine B12
  • Elle contient des acides gras oméga 3 à longues chaînes, dont l’acide EPA qui est bénéfique pour la santé cardio-vasculaire
  • Sa Taurine préviendrait le développement des cataractes et du diabète.
  • La lame de nori contient des substances antibactériennes et antivirales équilibrant la flore intestinale.
  • Comme toutes les algues, elle est très riche en oligo-éléments.

 

Une petite brève histoire sur les sushis

 

Sushi signifie "riz vinaigré".


Il existe une grande variété de plats à base de riz vinaigré : sushi sashimi yakitori, maki sushi, nigiri sushi ...


Il faut bien doser l’assaisonnement à base de vinaigre de riz, sucre et sel, et parfois on y met du mirin ou du saké.

Le vinaigre de riz est spécial mais si vraiment vous n’en avez pas, vous pouvez éventuellement le remplacer par un vinaigre doux, un peu sucré ou du vinaigre de cidre.


La base du sushi : le riz


Pour faire de vrais sushis, il faut un riz de type japonais, que l’on trouve normalement en épicerie asiatique. Ce ne sera pas le même rendu, mais on peut le remplacer par du riz à grains ronds (riz à dessert, riz arborio pour risotto).

Je ne vous conseille pas le riz long (thaï, basmati...) car il ne colle pas assez pour faire tenir les sushis.


Pour la cuisson du riz, le top serait d’avoir un cuiseur à riz.

Le riz doit être lavé plusieurs fois à l’eau froide avant cuisson car il contient beaucoup d’amidon.

Traditionnellement, on utilise un genre de grand plat en bois appelé hangiri, pour étaler le riz cuit afin que le liquide restant s’évapore mieux et plus vite.

hangiri.jpg

 

Les maki sushi

Maki veut dire "en rouleau".

Les makis sushis sont donc des sushis roulés dans une feuille de nori qui est une algue verte dans laquelle on peut utiliser toutes sortes de garnitures.


On doit nécessairement passer les feuilles de nori à la poêle avant de les utiliser. Lors d’une émission de cuisine, j’ai vu que l’on passer la feuille de nori sous le feu à distance afin de la rendre plus croustillante et encore plus goûteuse.


Mais il existe des feuilles de nori déjà grillées dans le commerce.


On utilise un makisu qui est une sorte de natte ou tapis de bambou qui permet de rouler le maki de façon uniforme plus facilement.

439_439____Nori_1081.jpg

Pour le matériel nécessaire, il vous faut :

- une planche à découper
- un makisu ou natte (tapis à makis)

- du film alimentaire
- un bon grand couteau

 

Mes préférés sont les makis sushis inversés que l’on appelle aussi makis californiens. (il y a  une feuille de nori à l’intérieur).

 

En « roulant » une feuille de nori entière, on a 5/6 sushis soit le double si la feuille est coupée en deux pour des sushis plus petits.

 019.JPG


 

Ingrédients :

  • 200 g de riz à sushis ou riz japonais
  • 20/25 cl environ (il faut que l’eau recouvre le riz de 2 cm au-dessus)
  • ½ cuillère à café de sel
  • 2 bonnes cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 1  cuillère à soupe rase de sucre 
  • 2 feuilles de nori

 

Pour la garniture :

  • Quelques crevettes fraîches émincées
  • Des tranches de saumon fumé ou un petit pavé de saumon cru légèrement encore congelé pour faciliter la découpe 
  • 1/4 de concombre 
  • un demi avocat
  • Des graines de sésames grillées (des noirs aussi si vous en avez)

 

Ou toutes autres garnitures de votre choix :


Surimi, crevette, saumon cru ou fumé, concombre, thon cru ou mi- cuit, poivron, omelette, fromage …


Pour accompagner au choix :

  • Sauce soja
  • Gingembre rose mariné
  • Wasabi qui est un condiment de couleur vert et fort en goût (je dirais que c’est un peu la version asiatique de notre moutarde forte).

009.JPG
Préparation du riz :

Rincer le riz abondamment sous l'eau froide en le brassant bien avec les mainsjusqu'à ce que l'eau devienne claire et l’égoutter.

 

Mettre l’eau avec le riz dans une casserole, couvrez et laissez tremper.


Pendant ce temps, préparez les ingrédients de la garniture.


Émincez en fines et longues lamelles le concombre, le saumon.

Pelez la peau et ôtez le noyau de l’avocat, coupez le en lanières. Décortiquez les crevettes et coupez-les en deux dans le sens la longueur.


Pelez et ôtez les graines intérieures du concombre puis coupez-le en fin bâtonnets.

Faites cuire le riz dans son eau de trempage avec une pincée de sel et laissez 3 minutes à ébullition. Baissez le feu à doux et poursuivre la cuisson à couvert pendant 10 minutes. Éteindre le feu puis laissez reposer 10 minutes toujours à couvert.


Dans une petite casserole, faites à peine chauffer le vinaigre de riz avec le sucre et le sel (juste pour faire fondre le tout). Laissez refroidir un peu le temps d’étalez le riz sur un large plat et arrosez le de cet assaisonnement.

 

Disposez tous vos ingrédients  sur votre table afin d’avoir tout sous la main pour commencer la réalisation des rouleaux.

 gros3.jpg

 

Préparation des rouleaux

 

Pour les futomakis sushis : 


Trempez vos mains dans l'eau froide vinaigrée ou citronné pour manipuler le riz car il colle bien aux doigts.


On dispose une feuille de nori sur une natte, puis on y étale une fine couche de riz d’environ d’un petit cm d'épaisseur en prenant la précaution de laisser une marge sur la feuille pour récupérer le riz qui va s’étaler en roulant à la fin et pour permettre aussi de fermer le maki.


On dispose une bande de garniture : concombre, crevette et avocat à quelques centimètres du bord devant soi et à l’aide de la natte, il faut rouler l’ensemble délicatement en débutant par le côté de la garniture tout en appuyant fermement sans écraser pour autant (sinon la garniture sort sur les côtés).


Pour fermer le maki, on mouille son doigt pour humecter le bout de nori laissé en marge sans riz qui se collera directement au côté de la feuille de nori du dessous.

hpm_0000_0007_0_img0109.jpg

Si c’est la première fois, commencez par mettre un peu de garniture pour bien juger de la quantité à mettre afin d’obtenir un bon résultat.


Remontez la natte à chaque fois pour rouler de nouveau sinon vous aurez un sushi maki pas très comestible …


Sur une planche à découper, coupez en tronçons le rouleau selon la taille désirée, réservez au frais jusqu’au service.

 031.JPG

Pour les makis inversés :


Pour plus de facilité, le mieux serait d’étaler une feuille de film alimentaire sur et sous la natte à sushis avant de mettre la feuille de nori par-dessus.

 

Étalez de manière uniforme une couche de riz sur une feuille de nori, parsemez de graines de sésames, puis retournez la (riz en dessous).

 

Retirez le film plastique qui la recouvre.

 

Pour la garniture, procédez de la même manière que pour les futomakis sushis en remplaçant la crevette par le saumon par exemple (vous pouvez mettre un peu de wasabi étalé sur la feuille de nori avant le riz).

 

Roulez à l’aide de la natte pour former le rouleau et couper selon la taille souhaitée.  

Si vous souhaitez conserver le riz qui reste encore, placez le un récipient couvert d'un linge humide (pour éviter qu'il ne se dessèche).

 017.JPG

 

Servez bien frais avec du soja, wasabi … et si vous pouvez n’oubliez pas les baguettes !

baguette.jpg

 

Vous aimerez peut être aussi :

Mes rouleaux de printemps bien parfumés

046

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 07:40

259fe0b0 

De part sa forte teneur en eau (92%), sa texture fraîche et fondante, la pastèque appelée aussi melon d’eau est un fruit très agréable et le plus désaltérant que je connaisse.


Elle est très appréciée durant les chaudes journées d’été. Je suis capable d'en manger une entière ces jours là !


Le mot "pastèque" venant du portugais "patèque" puis le terme « pastèque » apparu dans la langue française en 1512.

Mais ce mot est d'abord d'origine arabe "al-bâtikha" ou "Batekh"


Ce n'est pas très facile de choisir une pastèque bien mûre. C'est la raison pour laquelle on vend le fruit présenté en sections pour permettre de voir sa qualité avant de l'acheter.


fruit01.jpg

Le poids peut être un indice de maturité, il doit donc être lourd, sonner « creux » quand on le cogne légèrement.



Il y a très longtemps, lors d'une émission de cuisine télévisée, j'ai vu une recette de ma chef préférée, Nigella Lawson, qui m'a interloquée de part ces mélanges d'ingrédients.

Je n'ai pas retrouvée exactement sa recette mais je m'en suis inspirée et fait les mélanges et proportions à mon goût.

A l'origine, il me semble qu'elle ajoute des olives noires mais je n'ai pas mis et c'était délicieux !


La pastèque est arrivée, et j'ai enfin réalisée cette recette pour assouvir ma curiosité sur ce mélange de saveurs.

021.JPG



Ingrédients :

  • 400 g de pastèque
  • 1 oignon rouge (c'est meilleur)
  • 80 g de fêta
  • les feuilles de 2/3 belles branches de menthe bien odorantes
  • 1 poignée d'olives noires (facultatif)
  • 1 à 2 citrons (j'ai mis 1 jaune pour les oignons et 1 vert pour assaisonner)
  • Huile d'olive


024.JPG
Épluchez l'oignon et coupez-le en fines rondelles. Placez les rondelles d'oignon dans un bol, remplir d'eau juste à hauteur et arrosez de jus de citron.

Laissez macérer un bon moment le temps de faire les autres préparations car ceci permettra d'adoucir le goût des oignons.

Coupez la pastèque en dés ou cubes sans les pépins si possible, et faites de même avec la fêta.

Mettez la pastèque dans un saladier et la fêta par dessus. Rajoutez les rondelles d'oignon égouttées et parsemez de feuilles de menthe hachées.

Arrosez généreusement de jus de citron, donnez un tour de poivre de moulin si vous aimez et un filet d'huile d'olive.

 

Servir bien frais !

010.JPG

 

Ca désaltère et raffraîchit !

 

Comme je le propose dans ma liste d'ingrédients, vous pouvez ajouter des olives noires sur le dessus.

Je suggère aussi des concombres coupés en cube, pourquoi pas car cela conviendrait très bien à cette salade bien fraîche.



Il faut vraiment goûter pour comprendre, alors ne vous arrêtez pas au mélange, faites-le, et vous aussi vous serez étonné bien agréablement !


bebe-pasteque-450x330.jpg

 

Vous aimerez peut être aussi TABOULE AUX VERTUS ANTIOXYDANTES

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 18:13

 

Voici comment j'ai utilisé mes tomates confites, entre autres bien sûr, pour en faire des petites bouchées aux airs d'Italie, un petit régal pour les papilles !


111.JPG



Ingrédients pour une petite quantité de bouchées :

 

  • Tomates confites, la recette ICI
  • 2 cuillères à café d'huile de marinade des tomates confites
  • 50 g de fêta ou de fromage de chèvre frais
  • 2 bonnes cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 1 petite gousse d'ail dégermée et écrasée (si vous aimez)
  • 1 bonne poignée de basilic frais haché
  • Sel, poivre
  • sablé salé au parmesan :

j'ai utilisé ma recette de mes SABLES AU PARMESAN et pignons de pin qui est l'accord parfait !

 


069.JPG
 

 

Mélangez tous les ingrédients sauf les tomates confites et les sablés puis réservez.


Disposez sur une cuillère de présentation, un peu de ce mélange, posez sur dessus une tomate confite et finir en émiettant un peu de sablé au parmesan.

Vous pouvez faire de mini Bruschetta à l'italienne en tartinant la crème sur une tranche de pain grillé ou encore remplacer le sablé par du pesto.


C'est à vous de faire selon vos envies !

 

016.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 00:38

Muhammara est originaire d'Alep, une ville dans le nord de la Syrie dont les saveurs riches, arméniennes, turques et judéo-arabes inspirés de la cuisine est réputée dans tout le Moyen-Orient.

 

Étant un plat antique et régional, il est difficile de savoir exactement son origine. Selon la région en Turquie, Muhammara peut aussi porté le nom d'Acuka.

 

Muhammara est une sorte de dip mais c'est l'un des mezze les plus populaires.

 

Il est composé d'ingrédients qui sont pleins d'anti-oxydants, vitamines, minéraux, riche en éléments nutritifs et faible en calories.

 

Ce plat délicieux au bon goût fumé de poivrons rouges rôtis (le meilleur est de rôtir sur le feu) sont ses principaux constituants.

 

Pour un concentré de saveurs, il est composé d'une pâte à base de piment rouge dont les poivrons ont été finement hachés, salés et séchés au soleil dans de grands plateaux.

 

Très parfumé avec du cumin, de l'ail, savoureux avec de l'huile d'olive et de noix, piquant avec du piment, aigre doux avec de la mélasse de grenade.

 

Il est normalement fait avec des noix et du pain (ou biscotte) broyés qui agissent aussi comme épaississants mais je l'ai fais sans le pain.

 

Pour de meilleurs résultats, il faut faire cette recette la veille pour permettre aux saveurs de s'intensifier.

100.JPG


Ingrédients :

 

  • 5 poivrons bien rouge
  • 2 piments rouges égrainés (ou 1 seul si vous n'aimez pas trop piquant)
  • 1 petite tomate épépinée
  • 3 gousses d'ail pelées, dégermées et coupées
  • 1 petit oignon, haché (ou 1/2)
  • 2 cuillères à soupe d'harissa de qualité (celle en petit pot comme un genre de confit de piment)
  • 7 tomates séchées
  • 1 cuillères à soupe de tomate concentré
  • 2 cuillères à café de paprika (fumé ce serait mieux)
  • 2 cuillères à café de cumin
  • 3 cuillères à soupe de jus de citron 
  • 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade ou vinaigre balsamique à défaut
  • 1 cuillère à soupe de persil plat
  • 2 cuillères à soupe de coriandre
  • Une vingtaine de feuilles de menthe
  • 2 pincées de poivre noir
  • 3/4 cuillères à soupe d'huile d'olive (ou moitié d'huile de noix)
  • 200 g noix de Grenoble légèrement grillées et coupées en morceaux (ou moitié noix de cajou non salées)
  • Sel

2 c à s chapelure fraîche fine à base de pain ou de biscotte (j'en ai pas mis)

 


 

Rincez les poivrons, les piments, la tomate et disposez les sous la position grill de votre four en les retournant souvent afin que leur peau noircisse.

 

Retirez du four et laissez refroidir.

 

Pendant ce temps, Faites griller les noix dans une poêle sèche jusqu'à ce qu'elles libèrent leurs parfums et laissez refroidir.

 

Retirez la peau noire des poivrons et conservez leur pulpe en éliminant les graines (ce n'est pas grave s'il reste un peu de peau grillée dessus car cela ajoutera un petit goût en plus).

 

Réservez le jus qui s’écoule pendant cette opération.

 

Mettez la chair des poivrons et leur jus avec le reste des ingrédients dans le bol d'un mixeur ou d'un blender puis réduisez en purée, en raclant régulièrement les parois du bol. Goûtez, rectifiez l'assaisonnement.

 

Réservez le muhammara au frais au moins avant de le servir, parsemez de noix et de feuilles de menthe ciselées.

 

La muhammara est encore meilleure si vous la préparez la veille, car il faut laisser les saveurs se mélanger et se développer.

 

Les restes peuvent très bien être congelés dans un récipient hermétique.  Versez un petit filet d'huile d'olive sur le dessus et placez un morceau de film plastique directement à la surface du muhammara (pour éviter la formation de cristaux). Pour décongeler, le mieux c'est de mettre le récipient au réfrigérateur la veille au soir.

 

 

Servir avec du pain grillé, pain libanais, pain, pita ou tartinez sur des rondelles de concombre, du lavash, ou de fines tranches de baguette.

 

Accompagne à merveille les viandes comme un bon pesto.


Je me suis vraiment régalée et j'en referais sûrement !


Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 03:42


Les Mexicains ont leur sauce salsa, les Turcs ont ezmesi Antep.

 

Ezme salatasi ou Ezmesi Antep,  signifie Salade “écrasée” de Antep en turc. Ce concassé de tomates à base de légumes frais et d'épices ne laissera pas indifférent vos palais.

 

C'est une alternative épicée à une salade verte. Cette recette a de multiples déclinaisons. Elle est servi en mezze seule avec du pain ou accompagner d'un plat de viande comme des kebabs d'agneau ou de bœuf.

 

 

Il existe plusieurs recettes pour cette petite entrée. J'ai optimisé la recette de façon à trouver le meilleur compromis et de trouver un ingrédient de remplacement si nécessaire


 113


Ingrédients :

 

  • 3 tomates moyennes, pelées, épépinées et coupées très finement
  • 1/2 poivron vert et 1/2 poivron rouge
  • 1 oignon rouge ou blanc (les doux) très finement coupé
  • 1/2 concombre pelé + épépiné et coupé très finement
  • 1 piment vert coupé très finement (facultatif)
  • 1/4 bouquet de persil plat finement haché 
  • 1/4 bouquet de coriandre fraîche finement haché
  • 1/4 bouquet de menthe fraîche finement hachée ou 1 cuillère à soupe de menthe sèche
  • 1/2 cc thym ou origan
  • 4 gousses d'ail écrasées
  • 2 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1/2 cuillère à café de poivre noir
  • 1/2 tasse environ d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de mélasse de grenade (pâte de grenade, c'est un concentré de jus de grenade - épiceries orientales)

Ou à défaut : 1 cuillère à soupe de vinaigre de balsamique

  • 1 cuillère à soupe rase de pâte de piment rouge (kirmizi pul biber)

Ou à défaut :

  • 1 cuillère à café rase de sumac (c'est acidulé)
  • 1 cuillère à café bombée de concentré de tomate
  • 1 cuillère à café rase d'harissa 
  • 1/2 cuillère à café de paprika (fumé ce serait mieux)
  • 1 pincée cumin
  • Sel, poivre

 

On peut ajouter également des noix pillées, ce plat prend alors le nom de “gavurdagi” (Montagne de l'infidèle).

 


 

Pour coupez les légumes, utilisez de préférence un couteau bien aiguisé ou un hachoir « berceuse ».

 

Si vous souhaitez un robot culinaire (ne réduisez pas trop en purée !), égouttez les légumes dans une passoire pour en retirer le liquide.

 

Sinon avant d'introduire les liquides (citron et huile d'olive) attendez un peu car le liquide des légumes montera en surface et vous pourrez le verser.

 

Otez la queue et les graines du poivron et hachez le tout finement et l’ajouter avec l’ail au reste des légumes hachés.

 

Mélangez avec l’huile d’olive, la mélasse de grenade, la pâte de poivron rouge, le concentré de tomate, le citron et les épices.

 

Mélangez bien les légumes hachés avec la préparation de « purée d’épices ». Assaisonnez et rectifiez selon votre goût.

 

Laisser reposer quelques heures au frais (c'est bien meilleur) 

 

Servir avec des olives noires et de la coriandre fraîche sur le dessus.

 

Accompagnez avec des Kebabs par exemple, du pain pita ou turc et pleins d’autres choses.

 

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:16

 

Haydari à la fêta épicé


082.JPG

 

L’haydari à la fêta est une entrée qui est en général servi pour la rupture du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Suivant les goûts, vous pouvez remplacer la menthe par de l’aneth, du basilic ou de la coriandre. 

 

Voici comment je le prépare :

 


Ingrédients :

1 yaourt grec

100 g de fêta

2 gousses d’ail pressées

1 petit concombre râpé

2 cuillères à soupe de menthe ciselée

1/4 de cuillère à café de purée de piment

1/2 cuillère à café de cumin 

sel, poivre

pour le délicieux dessus rouge épicé : 

un peu de paprika doux

L'huile d'olive


Dans un récipient, mélangez le yaourt à la fêta, l’ail, le concombre râpé, la menthe et la purée de piment. Salez, poivrez.

 

Versez le contenu dans un plat de service puis saupoudrez de paprika et arrosez d’huile d’olive.

 

Décorez avec des cerneaux de noix, d’olives noires et ou d’un petit piment rouge coupé finement en petites rondelles.

 

Accompagnez de pain pita ou turc.

 

C'est un vrai régal !

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 02:20

Glutathione-3D-vdW

Quasi tout le monde aimerait arrêter les effets du vieillissement, lutter contre les radicaux libres, la pollution, la mauvaise alimentation ... la quête du produit miracle de cette précieuse molécule pour ses effets antioxydants est loin d'être finie.

pomme_grenade_gr.jpg

 

La grenade a un délicieux goût sucré et acidulé. Ses graines pulpeuses (arilles) et son jus ont une forte teneur en antioxydants. Ils auraient des effets bénéfiques sur la santé cardio-vasculaire, les cellules cancéreuses et certains troubles neurologiques.

cranberries.jpg

Les canneberges sont une délicieuse façon d'obtenir votre portion des 5 fruits et légumes chaque jour.  Sa consommation n'aide pas seulement à prévenir les infections bactériennes et les infections urinaires, mais elles sont riche en antioxydants pour lutter contre le vieillissement.

La saveur acidulée de la canneberge en fait un ingrédient original à ajouter aux sauces et aux vinaigrettes.

 

raisins.JPG

Le raisin est un fruit éclatant de saveur. C’est un grand allié de la santé cardiovasculaire. Il est aussi une source de plusieurs vitamines et minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

Sa teneur en antioxydants est encore plus élevée pour les raisins rouges et les raisins secs.

tomates2.jpg

La tomate pourrait contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains cancers, notamment celui de la prostate.

Elle est une bonne source de vitamine C. Elle contient des vertus antioxydantes.

poivrons.jpg

Le poivron est une excellente source de vitamines A et C. Il renferme plusieurs composés antioxydants.

 

Autant vous dire que mangez tous ces ingrédients en même temps dans son assiette, est un soin explosif du point de vue santé et cosmétique. Quand on sait combien coûte un soin antirides et combien est infime la quantité active d'un complément vantant ses mérites. Lorsqu'on sait qu'il est difficile de trouver du temps pour faire un peu de sport...

 

Il n'y a plus de secret, l'équilibre se trouve essentiellement dans son assiette et son mode de vie. Je me suis rendue compte le jour où mon ascenseur était en panne que je n'avais plus de souffle et il faut le dire être maman demande quelques sacrifices. Mais nuits de sommeil sont de plus en plus courtes et un beau jour on se réveille à ne plus se reconnaître.

 

Quand mon petit garçon de 6 ans me dit "maman, je ne voudrais pas que tu vieillisse, comme ça on restera ensemble toute la vie !".

 

Alors là je me suis dis qu'il fallait que je me reprennes en main. Eh oui les années défilent rapidement et il faut de temps en temps prendre soin de soi surtout qu'on arrive à l'aube de ses arton72-0bc72 ans, il y a urgence. Il faut que je puisse encore jouer au foot avec mes petits hommes qui courent vite !

 

Et je ne veux plus entendre encore "maman t'es trop vieille" oui en ce moment mon grand de 6 ans est dans une petite période existentielle, je vous raconte pas les discussions ... 

 

Pour se faire, j'ai préparé une salade fraîche et excellente ! tout le monde connaît le taboulé ? il y a principalement le taboulé oriental d'origine libanaise à base de boulgour et pleins d'herbes aromatiques et le classique à base de semoule de couscous.

 

Chacun à sa façon de faire son taboulé. Mais j'ai mon truc à moi qui rend ce taboulé encore plus intéressant au niveau culinaire et nutritionnel car il y a du blé dur, orge, avoine et flocons de soja.

Ce qui apporte un plus avec du croquant et un goût subtil de noisette auquel j'ajoute un peu de la semoule de couscous pour son côté fondant.

 

Pour réaliser cette recette, j'ai tout simplement remplacé la moitié des ingrédients de base d'un taboulé par d'autres ingrédients dont la grenade. J'ai gardé bien entendu les herbes aromatiques importantes pour la santé et pour leur parfum. Je peux vous dire que quand les petites graines de grenade éclatent sous la dent pour vous laisser son bon goût de jus, c'est frais et le résultat est un régal !

Vous pouvez très bien faire entièrement avec les ingrédients que je propose. Entièrement avec que des graines de grenade à la place des graines de maïs, et que des cranberries à la place des raisins secs séchées mais c'est derniers ont un apport nutritionnel important, ce serait dommage de s'en privé et apporte un petit goût sucré qui donne à cette entrée son petit plus.

 

Je n'ai pas du tout noté les proportions lorsque j'ai fais mon taboulé mais je vais tacher d'être au plus prés. Si vous réalisez cette recette, vous l'adapterez à votre goût.

042.JPG


 

Ingrédients :

  • 150 g de céréales gourmandes (Tipiak)
  • 100 g de couscous grains moyen
  • 2 belles tomates rouges et fermes
  • 1 oignon nouveau avec tige
  • 1/2 concombre
  • 1/2 poivron rouge
  • 1/2 poivron vert
  • 1 botte de menthe
  • 1/2 botte de persil ou coriandre au goût
  • jus de 1 ou 2 citrons
  • 50 g de raisin secs et 50 g de canneberges séchées
  • 50 g environ de graines de grenade et 1 poignée de graines de maïs
  • 8 cl environ d'huile d'olive vierge extra
  • sel et poivre

 

Faites cuire les céréales gourmandes selon le mode d'emploi et passez à la vapeur une seule fois la semoule de couscous (que vous humidifiez avant), puis réservez.

 

Il ne faut pas trop cuire les graines car elles vont encore gonflées avec l'assaisonnement et l'eau de végétation des crudités sinon ce sera trop pâteux ! 

 

Taillez en petits cubes les poivrons, le concombre égrainé et les tomates en retirant leur pulpe. Coupez en deux les cranberries, et égrainez la grenade (vous l'ouvrez en deux et en pressant un peu entre votre mains, vous donnez des coups dessus avec le dos d'une grosse cuillère en bois).

 

Pressez le jus des citrons, hachez les oignons, le persil, la menthe (et éventuellement la coriandre) et rincez le maïs.

 

Mélangez toute cette préparation avec les céréales et  la semoule de couscous. Salez, poivrez et mélangez à nouveau avec de l'huile d'olive.

 

Gardez au frais au moins 1 heure avant de servir.

 

Vous venez de réaliser une salade méga antirides et qui en plus vous fera du bien au coeur grâce à ses multiples vertus !

 

C'est sûr quand on prend directement à la source les soins actives, c'est du 100 % très efficace !

 

Repost 0
Published by Linda - dans ENTREES
commenter cet article

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite