Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 02:35

 
027.JPG
 

Le saviez vous ?

Que le sirop d’érable contient plus de calcium que le lait.

Il contient des substances possédant un potentiel antimutagène et antioxydant et  contient plus de minéraux que la plupart des autres produits sucrants.

des études scientifiques récentes confirment le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire du sirop d'érable, suggérant des propriétés anticancéreuses.

Si vous souhaitez en savoir plus, j'ai fait un petit article dessus :

  SIROP D'ERABLE
sirop


Comme j'en parle souvent dans mes recettes, les fruits secs sont de très bonnes sources de nutriments bienfaisants pour la santé.
noix-de-grenoble.jpg
La noix est une source intéressante de protéines végétales et d’une multitude de vitamines et minéraux. elles sont riches en précieux gras omméga-3 polyinsaturés,gras polyinsaturés et monoinsaturés bénéfiques pour la santé du coeur.

 

Ces bons gras aident à réduire le cholestérol sanguin. Il existe d’ailleurs des études qui démontrent que le fait de consommer des noix tend à abaisser le mauvais cholesétrol de l’ordre de 10%. Les noix fournissent aussi des fibres ainsi que certains composés au pouvoir antioxydant tels que la vitamine E.



J'en ai parlé récemment sur mon dernier article LA DATTE, LE FRUIT PRECIEUX DU DESERT, la datte est un excellent fruit riches en nutriments, vitamines, minéraux et oligo-éléments, des composants essentiels pour le bien-être de notre corps.

datte-deglet-1kg
J'expliquais qu'il était d'usage et recommandé comme le faisait notre prophète bien aimé (pbsl) de rompre le jeûne lors du Ramadan avec des dattes accompagnées de lait fermenté (elben) de préférence.

Il existe plusieurs recettes à base de dattes autant dans la pâtisserie orientale  comme les délicieux "makrout" que occidentale (cake, gâteau, chutney ...).


Aujourd'hui, pour l'occasion du Ramadan je vous propose une toute petite recette de dattes mais très grande en apport nutritif.


Il y a plusieurs façon de farçir les dattes, le plus souvent c'est de l'amande ou même du beurre.


Moi j'ai ma manière et c'est avec dont la texture est très fondante et son goût finement salé pour rappeler le lait fermenté.

J'ai trouvé ce fromage idéal pour faire ma farce car c'est un fromage frais qui est aussi facile à tartiner qu'à faire des tranches régulières proprement sans émiettement, de plus il est inutile de le faire égoutter.



Il s'agit de "Caprice des Anges" et je ne l'ai pas fait exprès car avec ce nom j'ai envie de dire qu'on reste un peu dans l'esprit du Ramadan, donc ça tombe bien.

C'est un fromage présenté sur un plateau et sous sa cloche fraîcheur dont la texture est très fondante et son goût finement salé (moins que le saint Moret).


J'ai disposé une noix entière sur le dessus car c'est plus esthétique mais vous pouvez plaçer la noix à la place du noyau c'est bien aussi.

Ensuite, j'ai arrosé très légèrement d'un bon sirop d'érable dont le goût de caramel va merveilleusement à celui de la datte.

Je vous conseille vraiment le sirop d'érable car il est beaucoup moins sucré et lourd que le miel et comporte beaucoup de qualitéS gustatives et nutritives.


088.JPG



Donc pour les ingrédients de la recette, c'est tout simple :

 

  • De bonnes dattes fraîches si possible
  • Des noix de Grenoble
  • Du sirop d'érable bio de préférence

 




Découpez une fente au milieu de la datte et retirez en le noyau.


Garnissez généreusement la dattes de fromage frais puis disposez un noix entière sur le dessus (ou faites le contraire, mettre la noix à la place du noyau à l'intérieur).

Arrosez légèrement de sirop d'érable et servir bien frais


Avec son côté croquante et fondante, voilà une petite bombe de nutriments détiétique et saine pour rompre le jeûne !



Saha ftourkoum !

071.JPG

 

Vous aimerez peut être aussi :

 

LA DATTE, LE FRUIT PRECIEUX DU DESERT

dattes

 

PETITES BILLES DE FROMAGE PARFUMEES

011

 

MAÂMOUL FONDANT AU COEUR D'AMANDIN A LA ROSE CONFITE

042-copie-1

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 17:38

sh1a03_meringue_kisses_lg.jpg

Les macarons, les vacherins, la pavlova, la tarte meringuée, ... tant de bonnes choses croquantes et fondantes à la fois.


Hormis les macarons, je n'ai jamais été attirée par les meringues car il y a des années de cela, quand j'en ai mangé pour la première fois, j'ai trouvais ceci trop sucré ou trop sec (mauvaise pioche ?).


Mais il y a peu de temps, j'ai goûté à un dessert avec cette petite meringue hum ...

Celle-ci était si croustillante à l’extérieure et moelleuse à l’intérieur que j'ai changé d'avis.


J'ai constaté qu'il existe 3 sortes de meringues pour des usages différents, et chacune se réalise différemment.

D'abord, il y a la plus ordinaire, plus simple et la plus connue :


La meringue française.

Les blancs d’œufs sont montés avec du sucre semoule et/ou du sucre glace.

Elle offre de belles meringues sèches, friables et croquantes.



Beaucoup moins aérienne que la meringue française, elle est utilisée principalement pour faire des petites décorations et des petits fours c'est :

La meringue suisse.

Les blancs d’œufs sont montés avec du sucre glace au bain-marie.


 
Crue et mousseuse, en plus de donner de belles meringues bien blanches, elle permet des utilisations de toutes sortes comme les célèbres macarons (qui se font aussi avec la meringue française) ...


C'est la meringue italienne.


Les blancs d’œufs sont montés "à chaud" avec un sirop cuit au "boulé".


Par rapport aux autres meringues, cette dernière a aussi l'avantage de mieux supporter la chaleur quand on veut faire une coloration au chalumeau.



Je vais donner les deux principales recettes de meringues qui sont les plus utilisées.

Pour bien réussir ses meringues, sortez bien à l'avance vos oeufs à température ambiante.

 
011



Meringue française :

  • 2 blancs d'oeufs
  • 100 g de sucre semoule
  • 25 g de sucre glace
  • 1 cuillère à café de citron (ou vinaigre blanc)
  • 1 pincée de sel


Montez au batteur les blancs en neige avec le sel et lorsque ils commencent à être mousseux, ajoutez le sucre semoule progressivement tout en continuant de battre les blancs.


Continuez à fouetter les blancs en versant le sucre glace, la meringue va prendre une texture brillante et former un "bec" au bout du fouet.

Lorsqu'ils sont bien fermes, faites le test pour voir si en retournant le saladier rien ne tombe, le tout doit rester stable sans couler.


Pour la température et le temps de cuisson, c'est en fonction de la taille de vos meringues.

En général, c'est une cuisson douce + ou - à 90°C et lente de minimum 1 heure à four pré-chauffé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Lorsque la cuisson est finie, laissez-les refroidir dans le four, porte entrouverte.


Moins il y a de cuisson est courte, plus on obtient des meringues blanches et moelleuses.

Plus de cuisson, on aura alors des meringues rosées, croquantes et fondantes à coeur, mais tout dépend de la taille.



Meringue italienne :

  • 2 gros blancs d’oeufs
  • 1 pincée de sel fin
  • 20 g de sucre semoule

Sirop :

  • 115 g de sucre + 3 cuillères à soupe d'eau
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 1 cuillère à café de zeste de citron à mettre dans le sirop pour parfumer la meringue (facultatif car c'était pour ma tarte au citron meringuée)

 


074

Montez les blancs en neige et quand ils sont mousseux, ajoutez les 15 g de sucre et fouettez encore un peu (si vous faites au robot, laissez le tourner à vitesse lente).


Dans une casserole, versez le sucre, l’eau et faites chauffer au petit boulé (115 °C à 118°C) pour obtenir un sirop sans remuer.

 

Si vous n’avez pas de thermo-sonde de cuisson, vous pouvez vérifier la cuisson en prélevant une goutte de ce liquide, versez-la dans un bol rempli d’eau froide et elle doit former une boule souple et malléable entre vos doigts.


Laissez cuire à gros bouillons sans coloration jusqu'à obtention d'un sirop un peu épais (environ 5 minutes à feu vif).

 

Des gouttes sur les parois de la casserole peuvent se former, passez un coup de pinceau humide dessus pour éviter que cela ne brûle.



Versez le sirop sur les blancs battus lentement le long du bord du saladier en un mince filet tout en fouettant et jusqu’à refroidissement.


Vous allez obtenir une meringue bien blanche et satinée.

 

Décorez vos desserts à l'aide d'une poche à douille en formant des dessins pour vos omelettes norvégiennes, remplacez le glaçage classique pour décorer des cupcakes, alléger une crème au beurre ou faire des nougats glacés ...

 

Et biensûr, pour la fameuse tarte aux citrons meringuée

111.JPG

 

Dorez rapidement au chalumeau ou sous le grill (n'ayant pas de chalumeau, j'ai mis mes tartes meringuées au frais avant de les passer sous le grill).



Vous pouvez parfumer et colorer vos meringues.

Le temps de cuisson est donné à titre indicatif car chaque four est différent selon ses propriétés.

Conservez vos meringues cuits dans un endroit frais et sec dans une boite hermétique et sortez les à l'avance à température ambiante avant de les utiliser.


 

A vous d'essayer, vous ne serez pas déçue.
016.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 23:18

jypl50hh

Pour Pâques, opération vide placard !


Je ne pars pas à la chasse aux oeufs mais aux petits paquets bien entamés restant depuis un moment bien au fond des placards.


En général je "liquide" ce qu'il reste pour ne pas gaspiller mais il y a toujours des petits sachets oubliés bien cachés.


J'avais donc un petit pot de pépites de noisettes caramélisées de ma recette du

  CHEESECAKE NEW YORKAIS AUX POIRES CITRONNEES ET SES NOISETTES CARAMELISEES 

005-copie-3

- un sachet de noix de coco en copeaux que j'avais ouvert pour grignoter car c'est trop bon et c'était pour l'avoir utiliser dans mon plat thaïlandais épicé aux gambas,

 

GAMBAS AU CURRY ET LAIT DE COCO A LA THAÏ 034-copie-1.JPG 

- un bon paquet de noix de coco râpée ouvert pour  gâteau au chocolat tout coco

 

MON GÂTEAU TOUT MOELLEUX CHOCOCOLATE

043.JPG

- à peu près la moitié d'une tablette au chocolat blanc pour notre recette de ce jour !



Comme on approche de Pâques je disais, au lieu de faire la recette classique des oeufs au chocolat, ou je me suis dit pourquoi pas un menu tout chocolat de l'entrée au dessert mais non ...


Avec mes beaux restes, j'ai tout de suite pensé à une petite gourmandise toute aussi ronde (non il ne s'agit pas de moi), au chocolat bien sûr, avec les noisettes pour le croquant et la noix de coco pour la saveur.


Tout mon placard quoi !



Ils existent plusieurs recettes de ces petites friandises.

En général, on utilise souvent du lait concentré sucré ou du blanc d'oeuf mais je n'aime pas trop ce mélange.



J'ai donc fait ma recette à ma façon, au feeling mais surtout avec mes ingrédients du placard !


037



Ingrédients :

  • 125 g de chocolat blanc
  • 5 cl de lait de coco
  • 25 g de crème fraîche épaisse
  • 50 g de noix de coco en petits copeaux (Ti coco)
  • 70 g de noix de coco râpée
  • 50 g de pépites de noisettes caramélisées ou noisettes concassées


Pour l'enrobage :

  • De la noix de coco râpée
  • le jus d'un citron vert
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • Sucre glace

ou vous pouvez faire votre enrobage tout au chocolat noir ou blanc ...


002


Dans un récipient pouvant supporter la chaleur, cassez le chocolat blanc pour le faire fondre au bain marie puis ajoutez le lait de coco, la crème fraîche et mélangez.


Ajoutez la noix de coco, les noisettes, bien mélangez de façon homogène, couvrez et mettre au frais au moins 2 heures minimum pour que la pâte durcisse.


Préparez le glaçage en commençant par le jus de citron, la crème fraîche et ajoutez le sucre glace pour obtenir un liquide ni trop fluide ni trop épais (genre aspect de colle à papier).


Prélevez des portions de pâte de coco pour façonner des boules de la taille d'une petite noix entre les paumes des mains (froides de préférence).



Enrobez les perles de glaçage au citron vert et roulez-les directement dans la noix de coco râpée.


Replacez au réfrigérateur pour une environ et dégustez !



Vous pouvez introduire au centre une noisette entière. La prochaine fois j'essaierai avec du riz soufflé bien croustillant à l'intérieur pour voir.



A conserver bien au frais dans une boite hermétique.



Je suis très satisfaite du résultat car ces petites perles bien fraîches au bon goût exotique donné par le parfum subtil du citron vert et de la noix de coco, avec le croquant des noisettes et le fondant du chocolat enchantent les papilles !

 

C'est parti très très vite !

 

097

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:58

kumquat-copie-1.jpg

 

Le kumquat est un petit agrume qui est originaire de l'Asie où il est cultivé depuis des temps fort anciens.


Nous avons le plaisir d'en profiter grâce à son introduction en Europe au milieu du 19e siècle par le célèbre explorateur britannique, Robert Fortune, bien connu pour ses observations sur la route du thé.


Kumquat signifie "petit agrume d'or". Il a toutes les qualités des agrumes : riche en vitamine C, carotènes et autres antioxydants. Facile à croquer, sa richesse en fibres peut en faire une aide précieuse pour lutter contre la constipation.


Le kumquat est un petit fruit rond ou ovale de 2 à 5 cm de long. Sa couleur varie du jaune orangé au rouge orangé. C'est la plus petite variété dans la famille des agrumes (il contient peu de pulpe). Sa chair se divise en 3 ou 5 segments, elle est peu juteuse et malgré sa petite taille, il contient de gros pépins.


La particularité de ce fruit est qu’on peut manger aussi bien la chair que l'écorce car contrairement aux autres agrumes, la peau fine du kumquat a une saveur bien plus douce et sucrée que sa chair qui elle, est plus acidulée.


D’après les botanistes, il n’existe que cinq ou six variétés de kumquats à travers le monde. Il y deux variétés disponibles en Amérique : le kumquat Marumi, rond et doux, et le Nagami, plutôt ovale et plus acidulé. Avec un peu de chance, on peut aussi trouver le Meiwa, un fruit plus gros, doux et très juteux.

 

On les mange frais, à température ambiante ou cuits. Mais l’amertume de leur pulpe en fait des recettes de confisages idéales puisque la cuisson va adoucir son acidité.

 

C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui une recette succulente qui a fait de ces petits fruits, des petits bijoux à croquer !

kumquat-ingredient_405-copie-1.jpg


 

Ingrédients :

 

  • Pour une dizaine de kumquats frais non traités (au moins 100 g)
  • 150 g de sucre 
  • 20 cl  d'eau
  • 1 filet de citron (un petit demi citron)
  • 1 pincée de safran

 


006.JPG

Mettre les kumquats dans une casserole en les recouvrant d’eau avec une pincée de sel. Ramenez à ébullition et laissez à petits frémissements pendant 10 minutes.

 

Jetez l’eau et piquez de partout les kumquats avec un cure dent et les laissez dans la casserole en les recouvrant d’eau fraîche (sans sel cette fois).

 

Faites chauffer à feu doux et laissez frémir doucement pendant 5 minutes. Jetez à nouveau l’eau. 

 

Versez 100 g de sucre et 20 cl d’eau fraîche sur les kumquats que vous  porterez à petite ébullition sur feu doux pendant 7 minutes. 

 

Laissez complétement refroidir le sirop avec les kumquats, couvrir et réservez à température ambiante jusqu’au lendemain (le plus tard possible).

 

Le lendemain, ajoutez directement 50 g de sucre, le jus de citron, le safran et chauffez sur feu doux pour laisser frémir doucement pendant 4 minutes (remuez avec une cuillère en bois entre temps pour bien les enrober de sirop) et laissez complétement refroidir minimum une heure.

 

Une fois bien froid et reposer, refaites chauffer sur feu doux à petits frémissements pendant 3 minutes encore (remuez avec une cuillère en bois entre temps pour bien les enrober de sirop) et c’est prêt !


 

Les kumquats sont confits lorsqu’ils sont quasiment translucides. Conservez les dans un pot au frais dans leur sirop.

047

Le sirop qui est resté bien mielleux comme une marmelade, peut servir à faire vos tartines ou pour sucrer vos desserts.


Si le sirop a trop caramélisé, faites le chauffer doucement en rajoutant au mieux un peu de jus d’orange.


Il m’arrive de les déguster tel quel en alternant avec un bon thé vert sans sucre.

Le parfum du safran lui confère une telle saveur car pour moi c'est sans aucun doute le mariage parfait.

C’est vraiment délicieux !


Pour les plus gourmands, enrobez les de chocolat !


075

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:41

mardi_gras_logo.jpg

Mardi gras est synonyme de crêpes et de Carnaval. Mais connaissez-vous vraiment l'origine de cette fête ?


Tous les ans, le carnaval revient pour notre plus grand bonheur. Défilés, déguisements, chars, crêpes et beignets.

C'est autour du Mardi Gras qu'il y a le plus de festivités : les gens sortent dans les rues pour chanter et danser et surtout, pour déguster plein de bonnes choses sucrées.
 

En italien, Mardi gras se dit Carnevale, mot qui vient de "carne levare" (qui signifie "retirer la viande"), faisant allusion aux jours " maigres " qui vont suivre.



La fête de Mardi Gras a tous les ans une date différente, fixée par rapport à la date de Pâques, qui elle même varie en fonction du cycle de la Lune.

Car dans le calendrier chrétien, Mardi gras est le jour qui précède le Carême.

Le carême est une période de jeûne de 40 jours entre le mercredi des Cendres et le jour de Pâques.

Avant cette période de privation, il était de coutume de faire la fête et de manger "gras".


Comme la fête rassemblait un grand nombre de personne, il fallait confectionner des pâtisseries bon marché et vite préparées !

Et surtout il fallait utiliser ses réserves de beurre, huile et oeufs, avant les 40 jours de jeûne qui allaient suivre.

D'où la tradition des beignets, des gaufres, des crêpes, des recettes simples utilisant tous ces ingrédients.



Aujourd'hui, Mardi gras est fêté de différentes façons dans le monde entier, il est précédé de nombreux carnavals dont les plus connus sont le carnaval de Venise, le carnaval de Notting Hill et le carnaval de  Rio de Janeiro !

 
016-copie-1.JPG


 

Ingrédients :

  • 2 belles pommes ou rondelles d'ananas
  • 100 g de farine
  • 30 g de maïzena
  • 2 cuillères à soupe de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1 cuillère à soupe d'huile neutre
  • 1 jaune
  • 1 blanc d'oeuf
  • 10 cl de lait
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
  • 1 cuillère à café d'eau de fleurs d'oranger
  • Jus de citron

Pour le saupoudrage :

  • Mélangez 3 cuillères à soupe de sucre glace avec 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • ou de la noix de coco rapée pour les ananas

 




Epluchez les pommes, puis enlevez le coeur à l'aide d'un vide pommes et coupez-les en rondelles (pas trop épaisses pour que la cuisson soit plus facile).


Dans un récipient creux, arrosez les d'un peu de jus citron, d'eau de fleur d'oranger et de sucre semoule puis réservez. 


Dans une casserole, versez le lait et le beurre en morceaux et faites chauffer jusqu'à ce que le beurre soit complètement fondu.


Dans une jatte, mélangez la farine, la levure puis ajoutez le mélange lait/beurre avec l'huile petit à petit et mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et épaisse.

Ajoutez le jaune d'oeuf battu, la vanille et réservez au frais environ 30 minutes.



Juste avant d'utiliser la pâte, ajoutez 3 cuillères à soupe que vous prélevez de la marinade des pommes (citron et eau de fleur d'oranger) et incorporez les blancs montés en neige avec une pincée de sel.



Plongez une rondelle de pomme dans la pâte, puis faites frire dans un bain de friture chaude.

Pour une meilleure cuisson, ne mettez pas trop de rondelles de pommes à la fois.

Déposez les sur une feuille de papier absorbant pour retirer un peu l'excès de gras.

Saupoudrez du mélange sucre glace et cannelle et dégustez encore chaud !



Petite variante : remplacez les pommes par des rondelles d'ananas ou de bananes et parfumez à la noix de coco et de zeste de citron vert.

 

A déguster sans attendre !

 016-copie-3.JPG

Voir aussi :

DES PANCAKES MOELLEUX POUR MON PETIT DEJEUNER !

 

CHURROS ET CHOCOLAT CHAUD MUY CALIENTE !

 

FAITES SAUTER LES CRÊPES !


Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 02:15

 

Comme je vous l'avais promis, je vous donne le résultat de ma modification de recette pour un bonhomme en pain d'épices moelleux à l'intérieur et avec une croûte à l'extérieur.

 

Verdict : c'est vraiment le bon compromis entre le biscuit et le pain d'épices. Comme je l'avais précisé sur l'article précèdent  PETIT BONHOMME EN PAIN D'EPICES ET BONUS !, l'appareil est semi liquide. Il faut donc un moule qui existe pour ces bonhommes.

 

Je n'ai donc toujours pas reçu la commande alors j'ai taillé des formes de bonhomme de façon assez primaire je dois dire...

 

L'essentiel c'est le goût !

 

Du miel, des épices, de l'orange, du cacao, des fruits secs ... 

 

Pour la recette c'est ici

 

051-copie-1

 

Cette fois ci je me suis retenue, je n'ai pas travesti mon bonhomme en fille. Mais quand même y'en a un à qui ça me plaisait bien de lui faire un petit look rock and roll avec ses lunettes en chocolat !

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 03:20

 

Il était une fois une vieille femme en train de faire du pain d’épice.
Comme il lui restait de la pâte, elle façonna un petit bonhomme pour son goûter.
Avec des raisins secs, elle dessina des yeux, un nez, un grand sourire et les boutons de son habit. 
Puis elle le mit à cuire. Au bout d’un moment, elle entendit tambouriner à la porte du four.

 
Elle ouvrit, et, à sa grande surprise, le bonhomme de pain d’épice en sortit d’un bond.
Reviens tout de suite ! Je t’ai fait pour mon goûter !
Elle voulut l’attraper, mais il lui échappa en criant :

«Cours, cours, aussi vite que tu le peux ! Tu ne m’attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d’épice»

 

Bon j'entends déjà certains dire mais c'est quoi à gauche , ce n'est pas un bonhomme !
ben c'était plus fort que moi. Vous comprenez vous les femmes quand on était petite, on a la facheuse habitude d'habiller tout "en fille" le ptit frère et même le chat y a droit. Si si j'en suis sûre que vous l'avez déjà fait ... voilà ma "bonnedame" a même son sac à main assorti ! 


 

 097.JPG

 

La maison en pain d'épices d'Hänsel et Gretel, le petit bonhomme en pain d'épices, le Saint-Nicolas en pain d'épices... Autant de souvenirs réconfortants, la douceur, la chaleur, l'ambiance qui annonce l'approche de Noël.

Le pain d'épices, une longue et savoureuse histoire.

Depuis l'antiquité, on apprécie les saveurs parfumées du pain d'épices.
Dès le Xe siècle, les Chinois étaient friands de Mi-Kong (« pain de miel »), une spécialité composée de farine de froment, de miel, parfumé de plantes aromatiques et cuit au four.

 
Par la suite, ce sont les croisés qui auraient ramené en Europe le secret de ce pain si spécial, dont la recette fut empruntée aux chinois par les arabes. Puis il a fallu attendre que la route des épices nous amène gingembre, cannelle, badiane, girofle…pour savourer enfin la recette actuelle du pain d'épices.

Le pain d'épice est très énergétique, encore plus s'il est composé de miel, farine complète et fruits secs ! Il fournit une énergie rapidement, donc constitue un aliment idéal lors de la pratique de sports d'endurance. De plus il se conserve très bien, emballé pour ne pas qu'il sèche.

La recette du bonhomme en pain d’épices, il n'y en a pas qu'une, car tout dépend des régions, des épices que l'on aime ou pas, de l'utilisation ou non du miel, de la texture moelleuse ou sèche (n'oublions pas qu'à l'origine c'est un "pain").

On utilise généralement du miel toutes fleurs, mais un miel d'oranger, (d'acacia ou encore de châtaigner), donne une note plus délicate au pain d'épices qui participe au goût "épicé".

 

Comme toujours, j'élabore ma propre recette et en général, je fais un test pour rectifier au besoin.  Le soucis avec mes bonhomme en photos, c'est que je ne peux pas trop juger du résultat car j'ai trop abaissé ma pâte et trop laissé cuire.

Soit un biscuit trop sec et par manque de temps je n'ai pas voulu recommencer la même recette car j'avais une autre idée derrière la tête. En fait, cette recette aurait été assez satisfaisante si j'avais fais une bonne épaisseur avec moins de cuisson. Mais pour moi, le bonhomme en pain d'épices c'est plutôt moelleux.

 

J'ai donc fais encore mes petits calculs de "<mathémacook" (oui c'est pas très original) pour trouver la recette idéale entre le croquant d'un biscuit et le moelleux du pain d'épices.

 

Il fallait respecter absolument au moins 3 impératifs : les épices, la farine complète ou semi-complète et le miel qui sont les ingrédients principaux.

Eureka ! j'ai trouvé la recette du premier coup. Je vous donne donc ma recette des petits bonhommes en pain d'épices avec une belle croûte dessus et un moelleux dedans, délicieux à souhait et parfumé à ma dose avec un soupçon de cacao qui avec l'orange et la cannelle font un ensemble explosif ! et aussi des fruits secs de noisettes et d'amandes. Même ceux qui n'aime pas le pain d'épices, ceux là vous m'en direz des nouvelles.

 

En attendant, mes petits bonhommes en biscuit trop cuits feront office de décoration !

 

 


 

Ingrédients :

 

  • 60 de farine semi complète
  • 40 g de farine t55
  •  25g de beurre
  •  40g de sucre cassonade 
  •  50 g miel
  •  1 jaune
  • 20 g poudre d'amandes,
  • 20 g poudre de noisettes
  •  1/2 sachet de sucre vanillé
  •  30 ml lait tiède
  • ½  cuillère à café de cacao amer en poudre
  • 1 cc de zestes hachés d'une orange
  • 5 cl de jus d’orange
  • 1/2 cc de levure chimique
  • 1 pointe de c. à café  de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère café rase de mélange pour pain d’épices
  • 1 cuillère café rase  de canelle

ou :

  • 1  cc rase de 5 épices et 1  cc rase de cannelle
  • 1 pincée de sel

 



Faites chauffer dans une casserole à feu moyen le lait, le miel, le beurre, les zestes et les  épices (jusqu’à ce que le beurre soit complètement fondu) puis éteignez le feu.

 

Ajouter le jus d'orange, les fruits secs, le sucre vanillé, le cacao et mélangez.

 

Fouetter pour faire blanchir le jaune avec le sucre, et le mélangez à la préparation précédente.


Avec une cuillère en bois, additionnez petit à petit la farine qui aura été préalablement mélangée avec la levure, le bicarbonate de soude et le sel.

 

Laissez reposer au moins une heure à température ambiante.

 

Préchauffez votre four bien chaud, puis baissez le feu à 180° C.

 

Étant donné que l'appareil est semi liquide, il faut normalement des moules pour bonhomme en pain d'épices ou à défaut dans un moule normal sur une petite épaisseur puis découpez avec des emportes pièces une fois que la pâte est cuite.

 

Enfournez pour environ 15 minutes selon votre four et l'épaisseur. Vérifiez avec la pointe d'un couteau pour ne pas laisser trop cuire !

 

C'est délicieux, parfumé, énergique et moelleux !

 

Ayant un petit soucis de commande de moule de petit bonhomme, en attendant les photos (auquel cas je me débrouille avec un découpage à la mike giver), voici une petite histoire pour les petits et les grands aussi pourquoi pas !

 

Cliquez sur le petit bonhomme et ...

 

014.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 18:34

045.JPG

 

Pour profiter de ce long week-end, les enfants et moi avions besoin de souffler de la rentrée et faire ensemble une petite promenade dans les parcs en se délectant de petites friandises.

Mais voilà qu'il fait froid et pluvieux dehors, nous privant de sortie. Alors pour nous réconforter, j'ai décidé de faire un petit goûter aux airs festif pour égayer l'ambiance maussade.


Les churros !

 

Chichis ou churros, en effet j'associe les chichis (ou churros en espagnol) aux fêtes foraines où je ne manque jamais d'en manger miam...

 

3604005683_fc8f260f2e.jpg3604820434_3e41f89d18.jpg

 

Les churros sont des petites gourmandises nous venant directement d'Espagne. Sous forme de beignets longs, ils se dégustent idéalement encore chauds trempés dans du chocolat fondu.

Pour apporter un peu de chaleur face à ce temps, un vrai chocolat chaud était de rigueur qui s'accompagne à merveille avec les churros... 

Mais pas une simple boisson au chocolat... un chocolat chaud épicé façon made in Espan᷉a pour parfaire le tout !



 

Pour la pâte à churros :

 

  • 150 ml eau
  •  50 ml lait
  • 110 g de farine
  • 1/2cc de bicarbonate
  • 20 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 10 g de beurre
  • 1 cs d'eau de fleurs d'oranger

ou arôme au choix : cannelle, vanille, écorces d'agrumes

huile de friture. l'huile de pépin de raisin (neutre et plus digeste)

 

Astuces : pour que les churros aient une belle couleur, on peut ajouter un soupçon de safran (ou de curcuma) dans l’eau avant ébullition.

 


 

Mettez dans un saladier en fontaine, le mélange de la farine avec le bicarbonate et l'arôme de votre choix (si c'est en poudre sinon l'ajouter dans le liquide bouillant).

Faites bouillir le lait, l'eau,le sucre et le beurre et retirez vite du feu pour le verser sur la farine.

Travaillez rapidement la pâte avec une spatule afin d'éviter les grumeaux, jusqu’à que la masse soit homogène et qu’elle se décolle des parois de la casserole.

Mettre cette pâte dans une poche à douille ou dans un appareil à churros puis former les churros directement dans un bain d'huile bien chaude mais non fumante. 

Laisser frire 2/3 minutes en les retournant à mi-cuisson, puis disposer les sur du papier absorbant.

Mangez les chauds en les saupoudrant de sucre mélangé à de la cannelle ou de sucre glace.

Ou comme moi trempé les churros dans une sauce caramel fait maison, délicieux !

 


 

Chocolat chaud épicé (env. 2 tasses) :

  • 30cl de lait soja vanille ou de lait entier ou 1/2 écrémé 
  •  15 cl de crème liquide
  •  50 gr de chocolat noir
  •  1 cs rase de cacao non sucré
  •  20 gr de sucre roux
  •  1 cc de sucre vanillé
  •  1 cc de maïzena 
  •  1/2 cc de cannelle ou du 4 épices
  •  piment d'espelette pour les plus grand 

 

 

Sur le lait végétal, prélevez 2 CS que vous délayez avec la maïzena.

Mettre le lait restant, et les autres ingrédients (sauf le piment d'espelette) dans une casserole et faire chauffer à feu moyen en fouettant pour obtenir un mélange homogène.

Baisser le feu, rajouter le mélange maïzena et lait et faites épaissir tout en continuant à remuer. 

Servir immédiatement !


Ajoutez une pincée de piment d'espelette pour les connaisseurs ! c'est surprenant.


6592-Chocolat-chaud-epice-Lindt.jpg

 

Tandis qu'il pleut, on se blottit les enfants et moi bien au chaud sous le plaid sur le canapé, devant un conte à la télé. Devant nous, notre plateau de churros, on se lèche les doigts de caramel sans oublier la tasse du bon chocolat chaud bien épais et onctueux qui nous réchauffe les mains et le coeur.

 

005-copie-1.JPG

 

 

un moment de bonheur à partager !

 

800px-Chocolate-con-churros.jpg

 


 

Repost 0
Published by lesgrandesgourmandisesdemaptitecuisine.over-blog.f - dans FRIANDISES
commenter cet article

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite