Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 23:35

064.JPG

 

Voici une délicieuse tarte aux saveurs du sud qui vous ne laissera pas indifférent quand vous l'aurez goûtée.

Certes la courgette est un peu fade mais accompagnée à certains ingrédients, vous en serez réconcilié.


J'aime définitivement la délicate alliance de la courgette à la saveur fraîche de la menthe qui apporte aussi fraîcheur au goût prononcé de la fêta.


Pour que ma tarte soit succulente, il me fallait toutes ces bonnes choses à la fois, mais pas plus pour garder un équilibre en goût, c'est le secret d'un bon mariage de saveurs !


Afin qu'elle soit réussie, j'ai fait cuire avant mes courgettes sur une grillade (ou à la plancha) pour leur donner un petit goût en plus.


Puis j'ai introduit des olives noires hachées dans ma garniture que j'ai étalé sur une petite épaisseur dans le fond de tarte pour qu'elle soit meilleur en bouche.


Pour finir, j'ai parsemé le tout de pignons de pin à peine torréfiés pour en relever le goût, apporter du croquant et de bons nutriments en plus.



Je vous donne la recette en détails quand même !

 

044



Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 2 courgettes
  • 1/2 bouquet de menthe
  • 100 g fêta
  • 100 g ricotta
  • 10 cl de crème fraîche épaisse (100 g)
  • 1 gousse d'ail dégermée et écrasée
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • Une dizaine d'olives noires dénoyautées
  • 20 g de pignons de pins légèrement torréfiés
  • huile d'olive
  • sel, poivre

021.JPG

 

Bien lavez les courgettes puis les peler à moitié, les couper en fines bandes ou rondelles.

 

Faites les griller à la plancha ou sur votre poêle à grillade en passant un petit coup de pinceau d'huile d'olive sur la surface.

 

Dans un saladier, détendre la crème épaisse avec la ricotta, ajoutez la fêta, l'ail puis les œufs battus en omelette au préalable.

Ajoutez les feuilles de menthe ciselée, les olives noires coupées en petits morceaux, salez et poivrez.

Versez cette préparation sur le fond de pâte puis recouvrir avec les tranches de courgettes grillées et les pignons de pins.



Enfournez pour environ 30 minutes (lorsque la pâte est cuite).

Si vous craignez que le dessus grille de trop alors que la pâte n'est pas encore cuite, recouvrir la surface de la tarte d'une feuille d'aluminium.

 

 

A la sortie du four, badigeonnez légèrement la surface de la tarte d'huile d'olive à l'aide d'un pinceau, c'est meilleure et ça brille !

 

 

C'est une pure merveille bien chaude ou même froide !

032.JPG

 

Vous aimerez peut être aussi :

 

TARTE AUX EPINARDS, RICOTTA ET CHEVRE FRAIS AUX SAVEURS ORIENTALES

014

PASCHTIDA AUX LEGUMES DU SUD A MA FACON

016.

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 01:05

104.JPG

J'aime beaucoup la tarte au citron à la fois fraîche, acidulée, fondante et craquante avec sa pâte sablée ...


Il faut être assez addict du citron mais je pense que nous sommes bien nombreux à ne pas pouvoir résister à une bouchée de cette tarte gourmande.


Après avoir mis la recette de la MERINGUE ET COMPAGNIE , il était évident que je fasse une tarte aux citrons meringuée !


J'ai opté pour une meringue italienne car l’avantage de celle-ci, est que vous n’avez pas besoin de repasser la tarte au four pour cuire la meringue car elle est déjà cuite grâce au sirop, et ma tarte reste bien fraîche !

Il faut donc juste la dorer au chalumeau pour avoir un bon résultat comme chez le pâtissier.


074-copie-1.JPG



Ingrédients :

 


Crème au citron :

  • 15 cl de jus de citron (environ 3 citrons)
  • Zestes fins de 2 citrons non traités (vous pouvez mixer les zestes avec le sucre)
  • 2 jaunes + 1 oeuf (gardez les 2 blancs pour la meringue)
  • 130 g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  • 50 g de beurre


Pour la meringue voir au choix : la française ou l'italienne MERINGUE ET COMPAGNIE

  • Avec les 2 blancs d'oeufs restants

 


011---Copie.JPG


Préchauffez le four à 180°C

Je vous conseille de mettre votre pâte sablée au frais déjà étaler dans votre moule afin qu'elle ne se rétracte pas pendant la cuisson.

Piquez le fond de la pâte à la fourchette et faites cuire à blanc 15 minutes au four.

...

Pour suivre toutes les indications et conseils :

 

METTEZ VOS MAINS A LA PÂTE ... SABLEE !

 

Prélevez le zeste et le jus des citrons et réservez.


Dans une casserole, versez le jus des citrons avec les zestes, 40 g de sucre et donner une ébullition puis retirer du feu.


Dans un bol, faites blanchir les 2 jaunes d'oeuf et l'oeuf entier avec le reste du sucre en fouettant bien.

Ajoutez la maïzena préalablement délayée dans un peu d'eau, mélangez bien puis versez le jus de citron dessus.

Remettre ce mélange dans la casserole et cuire en remuant constamment jusqu’à épaississement et en veillant à ne pas donner d'ébullition (environ 3/4 minutes).


Hors du feu, ajoutez le beurre en parcelles et mélangez bien (vous pouvez adoucir votre crème au citron avec une cuillère à soupe de crème fraîche).

 

 
Versez la crème au citron sur le fond de votre pâte cuite et réserver au frais.



Pendant ce temps, préparez la meringue.
 

Lorsque la crème au citron est bien "prise", à l’aide d’une poche à douille, étalez la meringue sur la tarte au citron en dessinant des motifs.

129.JPG
Pour la meringue italienne :

Passez la meringue au chalumeau pour avoir une consistance moelleuse, ou passer la tarte sous le grill du four, pour une meringue légère et craquante.

N'ayant pas de chalumeau, j'ai mis ma tarte bien frais avant de la passer sous le grill avec la porte entrouverte (laissez bien chauffer le grill avant d'y mettre votre tarte sinon elle se chauffera en même temps alors qu'avec cette technique, le haut prendra plus rapidement).


Pour la meringue française :

Passez la tarte meringuée au four doux (120°C env.) jusqu'à ce que la meringue dore un peu.



Dommage que je n'avais pas d'accessoires pour faire de beaux dessins car j'aurais bien aimé m'amuser à en faire.

Mais on peut très bien s'en passer et faire comme de l'art moderne, l'anarchie totale !


En tout cas vous allez vous régaler !

037.JPG

 

Vous aimerez peut être aussi

 

TARTE A LA DOUCE CREME DE CITRON


Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 23:47

064.JPG

 

Après la TARTE AUX EPINARDS, RICOTTA ET CHEVRE FRAIS AUX SAVEURS ORIENTALES ,

 

aujourd'hui on va rester dans le même thème des tartes fines croustillantes, légères et savoureuses avec ma tarte aux pommes préférée, la tarte fine.



L'intérêt gourmand de cette tarte j'ai envie de dire, c'est que l'on sent bien les pommes dans une bouchée car il y a quasiment que la pâte feuilletée bien croustillante en dessous



Pour qu'elle ne soit pas trop "sèche", même si je m'applique à faire chevaucher les tranches de pommes au maximum, ce qui fait pratiquement 2 couches de pommes, j'ajoute une base de compote ou de crème d'amande comme ici que j'ai en plus parfumée délicatement.



J'ai également mes petites touches personnelles, car je ne saupoudre pas de sucre classique mais avec du sucre vanillée, ce qui parfume et caramélise en plus les pommes.

 

C'est ce qui rend cette tarte fine si bonne !

120.JPG



Ingrédients :

  • 1 bonne pâte feuilletée pur beurre
  • 5 pommes
  • sucre glace et sucre vanillée (ou sachet de sucre vanillé)
  • beurre


Pour la crème d'amande :

  • 1 œuf battu
  • 60 g de poudre d'amandes
  • 50 g de beurre mou (mais pas liquide)
  • 45 g de sucre semoule
  • 15 g de sucre glace
  • 15 g de crème fraîche épaisse
  • 15 g de maïzena
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1/2 cuillère à café d'eau de fleur d'oranger pas plus !

 


060.JPG



Préparez la crème d'amande en mélangeant le beurre mou avec tout le sucre.

Ajoutez l'oeuf battu, la crème fraîche puis la poudre d'amande qui aura été mélangée avec la maïzena.

Terminez avec la cannelle et l'eau de fleur d'oranger.



Posez à plat votre pâte feuilletée sur une plaque allant au four recouvert de papier sulfurisé. Piquez là à la fourchette pour éviter qu'elle ne gonfle de trop.



Étalez la crème d'amande de façon uniforme sur l'ensemble de la pâte en laissant une petite marge de deux petits cm sur les bordures, puis réservez la au frais.



Préchauffez votre four à 210°C.

Lavez, pelez vos pommes puis coupez les en quatre et ôtez leurs le centre avec les pépins.

Faites de fines tranches et disposez les sur votre pâte feuilletée en commençant par le bord et en les chevauchant.

N'hésitez pas à insérer au maximum des tranches de pommes !



Faites fondre un peu de beurre de façon à en passer au pinceau toute la surface des pommes. Saupoudrez d'un peu de sucre glace.

Enfournez à 180°C pour 30 minutes environ puis sortez votre tarte du four pour la saupoudrer de sucre vanillé.

Remettez votre tarte au four pour 5 à 10 minutes jusqu'à ce que les pommes commencent à un peu caraméliser.

 


Je ne l'ai pas fait mais vous pouvez badigeonner la surface d'un peu de confiture d'abricot par exemple et ajoutez quelques amandes effilées torréfiées.



Mangez là seule, froide ou tiède, avec une boule de glace, de la crème fouettée ou une sauce caramel...

 

Mais un conseil, servez vous rapidement car ça part très vite !


075-copie-1.JPG

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 23:36

015.JPG

 

J'aime beaucoup préparé des tartes salées car elles permettent toutes les garnitures souhaitées à décliner sans limite !



Ma délicieuse tarte aux épinards, ricotta et chèvre frais à laquelle j'ai apporté une petite touche subtile très légèrement sucrée avec des raisins blonds secs riches en nutriment, ajoute une douce saveur et le cumin exalte le tout.



Je dirais que c'est l'une de mes meilleures tartes salées que j'ai faite jusqu'ici !



J'avais opté pour une pâte filo pour qu'elle est un bon croustillant et encore plus un côté oriental, mais je n'en avais pas sous la main sur le moment ... A refaire c'est sûr !



Je vous conseille de préparer cette tarte dans un moule assez large de façon à avoir une fine couche car c'est plus délicieux et savoureux.007


 

Ingrédients :

  • Une pâte feuilletée ou pâte filo (sur plusieurs couches en les imbibant d'huile d'olive avant)
  • 300 g d'épinards frais de préférence c'est meilleure sinon des pousses d'épinards en sachet (ou surgelés à défaut)
  • 100 g fromage de fêta ou de chèvre + 50 g pour le dessus de la tarte (pour le fromage de chèvre, mettez en moins dans l'appareil car c'est assez fort)
  • 100 g de ricotta
  • 1 gousse d'ail dégermée et écrasée
  • 1 grosse pincée de cumin (ou noix de muscade)
  • 1 gros oeuf légèrement battu
  • 5 Cl de crème fluide
  • 30 g de raisins secs blonds macérés dans le jus d'un demi citron
  • huile d'olive
  • sel et poivre (attention à la fêta qui est bien salée)
  • 20 g de pignons de pin, d'amandes effilées ou noix pour le dessus, facultatif

057.JPG

Faites macérez les raisins secs dans le citron.

En attendant, après avoir lavé, essoré et retirer les branches des épinards, faites les tomber dans une sauteuse quelques petites minutes avec un filet d'huile d'olive et une pincée de sel puis réservez.


Préchauffez votre four à 210°C.

 
Dans petit saladier, mélangez la ricotta, 100 g de fromage de chèvre ou fêta, la crème liquide, l'oeuf battu, l'ail écrasée, le cumin.



Salez mais pas de trop si c'est de la fêta qui l'est déjà et bien poivrez.

Ajoutez les raisins secs avec son jus de citron et mélangez.

Terminez en ajoutant les épinards et bien mélanger délicatement.



Disposez votre pâte feuilletée (ou filo) dans votre moule à tarte et versez l'appareil dans le fond.


Enfournez à 180°C jusqu'à ce que la surface soit bien doré.




Servir avec une bonne salade fraîche, pourquoi pas avec des tranches de pommes vertes et des noix concassées ou des pignons de pin pour apporter du croquant et des nutriments en plus !


voir ma recette  SALADE GOURMANDE, CROQUANTE ET BIENFAISANTE
 

L'idéal !

014.JPG

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 23:47

Petite histoire sur cette belle recette du terroir Bourbonnais, région d'Auvergne : le piquenchâgne.


Autrefois, on écrivait Picanchâgne.


Le Piquenchâgne est une spécialité de pâtisserie populaire du Bourbonnais, mais malheureusement inconnu en dehors de sa province d’origine où il est déjà assez méconnu …

A l’origine, le Piquenchâgne était une sorte de galette briochée (pâte mi pain mi brioche) dans laquelle on incorporait des morceaux de pommes ou de coings.

 

On l’appelait « pompe » comme toutes ces sortes de gâteaux préparés dans le Bourbonnais.

 

Mais un jour on remplaça les pommes ou coings par des poires cuites, entières et debout. Les fruits sont piqués droits dedans comme on "pique un chêne en terre".


poire-sac.jpg

 

Autrefois à la campagne, lors des battages, après le travail, les jeunes garçons s’amusaient à faire des acrobaties. Des "dérisions" comme on dit dans la région, ils se soulèvent sur les mains et se tiennent droits, en équilibre, "piqués comme chêne".

 

En patois, on appelle cet exercice "faire le Piquenchâgne"(c'est aussi le jeu de "châgne dret" ou de "chêne fourche", auquel Rabelais fait jouer Gargantua).

 

 

Dès lors, il aura été facile à un vieux paysan de faire un rapprochement entre les poires, debout sur une pompe et les gamins en train de faire le "Piquenchâgne".

« Tiens v’là qu’les poires font aussi le Piquenchâgne ».

 

Petit à petit le Piquenchâgne fait avec les poires suppléa la galette briochée aux pommes et aux coings.

 

Il y a alors deux manières de faire le piquenchâgne, avec des fruits en morceaux dedans ou entiers « piqués » sur le dessus.


En parcourant toutes les recettes existantes, c’est souvent à base d’œufs, de crème ou de lait, une sorte de crème pâtissière qu’est composé le piquenchâgne avec les fruits.


Certains ne le font pas avec une pâte mi- briochée comme à l’origine mais aussi avec de la pâte feuilletée ou brisée.


D’autres se contentent de placer les poires entières sur le dessus de la pâte en saupoudrant de sucre, mais je pense que les poires perdent ainsi de leur fraîcheur avec la chaleur de la cuisson.


Tandis que dans d’autres recettes, on dispose les poires sur le gâteau après cuisson en y faisant des cavités pour la place.


Dès que j’ai vu cette recette, il m’est venu une idée ! qui, j’espère vous plaira.

J’ai décidé de revisiter cette recette à ma façon (mille excuses auprès des bourbonnais pour cette tentative).


J’ai donc choisit la méthode des poires entières, donc  « piquées » sur le dessus car c’est original mais aussi avec en plus des fruits en morceaux à l’intérieur !

 

 

Pour ce faire, en plus de pouvoir parfumer et de préserver la fraîcheur des poires, je les ai fait pocher dans un bon sirop que j’ai même utilisé pour aromatiser et sucrer mon gâteau à base d’amandes pour parfaire le tout.

 

En fait, c’est plutôt une tarte car la base tient sur une délicieuse pâte sablée que j’ai confectionnée.

 

Il m’a fallu deux essais car le premier était trop sucré et trop crémeux/juteux (j’ai été trop gourmande dans mes mesures) puis mon deuxième essai était juste comme il faut du coup !

 

 

Je suis contente du résultat ! Un peu comme une amandine ou frangipane ou l’on on peut sentir les toutes petites graines d’amandes ou de noisettes broyées, avec en plus le goût des poires pochées parfumées de son sirop pour plus d’intensité et des morceaux à l’intérieur pour plus de fraîcheur.

 

075.JPG


 

 Ingrédients :

 

Pour pocher les poires :

  • 7 poires fraîches
  • 70 cl d'eau
  • 170 g sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 1 bâton de cannelle
  • 2 étoiles de badiane

 

Pour la garniture aux amandes et poires pochées :

  • 125 g d'amandes en poudre
  • 50 g d'amandes broyées(ou de noisettes)
  • 50 g de beurre mou
  • 2 œufs + 1 jaune le tout légèrement battu au préalable
  • 35 g de sucre cassonade
  • 25 g de maïzena
  • 50 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 150 g de crème fraîche
  • 20 cl du sirop des poires pochées
  • 2 poires pochées coupées en morceaux (ou plus)

 


 

135.JPG

 

Dans une casserole pouvant contenir les poires allongées, porter l'eau et le sucre à ébullition pendant 5 minutes.

 

En attendant, pelez les poires en leur laissant la queue. Ôtez un peu leur le fond du dessous.

 

Mettez la gousse fendue en deux avec les graines prélevées de la gousse de vanille, le bâton de cannelle, les étoiles de badiane dans le sirop.

 

Disposez les poires dans le sirop pendant 10 minutes environ à petits frémissements en les retournant délicatement pour qu'elles en soient bien imbibées (il faut que les poires soient tendres en vérifiant avec la pointe d'un couteau).

 

A la fin de cuisson, retirez les poires dans un récipient creux.

 

Enlevez la gousse de vanille, la cannelle et la badiane si vous n'aimez pas trop parfumé et laissez bien réduire le sirop au moins 7 minutes.

 

Filtrez le sirop et le versez dans le récipient creux avec les poires et laissez refroidir.

 

 

Pendant ce temps, préparez la garniture.

 

 

Mélangez tous les ingrédients secs ensemble. Mélangez le beurre mou avec le sucre puis les œufs, la crème fraîche et le sirop des poires que vous aurez prélevez.

 

Ajoutez cuillère par cuillère le mélange "sec" au mélange "liquide" pour avoir un appareil homogène.

 

Terminez par les morceaux de poires et mélangez délicatement et placez au frais en attendant de préparer le reste.

 

Égouttez les poires pochées entières restantes et réservez.

 

Abaissez votre pâte sur votre moule piquez la avec une fourchette, et enfournez pour environ 10 minutes.

 

Laissez un peu tiédir puis versez votre garniture aux amandes et poires pochées dans le fond de tarte et placez les poires pochées entières "debout" sur le dessus.

 

Enfournez pour minimum 35 minutes de cuisson jusqu'à ce que la surface soit un peu dorée.

 

Vérifiez la cuisson avec la pointe du couteau qui ne doit être ni trop sèche ni trop liquide (tout dépendra de la profondeur et taille de votre moule aussi).

 

Laissez complètement refroidir et le mieux serait de mettre un peu au frais avant de se servir.


026.JPG

 

Pour chaque part, on peut avoir une poire entière fondante, parfumée, tachetée de ses petites graines de gousse de vanille ..., avec un délicieux fondant aux amandes, le tout sur un bon sablé ...

 

C’est un régal je vous assure !

 

138.JPG

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:44

102
En Bourbonnais la gouère (en patois local) est un mot issu du latin "vogriare" signifiant "égrener". Elle désigne une tarte aux fruits confectionnée en général avec des pommes, ou aux légumes (potimarron, bettes …) comme celle de la Sologne bourbonnaise.

 

Mais l'originale est une tarte (ou tourte) composée de pommes de terre, de fromage et de pruneaux dont la pâte est faite maison, ce qui est bien meilleur.

 

Pour ce faire, j’ai utilisé la recette d'une PÂTE AUX PETITS SUISSES  légèrement feuilletée, rapide à base de petits suisses qui irait parfaitement avec la gouère afin de bien rester dans le thème.

 

J'en ai fait une version tartelette et une autre en tourte.

 

087.JPG


 

Ingrédients :

  • PÂTE AUX PETITS SUISSES
  • 300 g de pommes de terre
  • 200 g de fromage en faisselle Rians
  • 125 g de crème fraîche
  • 1 petit oeuf
  • 30 ml de lait
  • 1 cuillère à café rase de fleur de fécule (ou de pomme de terre, maïzéna)
  • 2 bonnes pincées de sel
  • De la noix de muscade râpée (ou de la ciboulette)

 


 063.JPG

 

Épluchez et lavez les pommes de terre, puis les couper fines lamelles.


Les faire cuire à l’anglaise environ 20 minutes pour qu’elles soient pas trop fondantes et réservez.

Dans un saladier, mélangez les ingrédients dans cet ordre : fromages, crème, fécule diluée dans le lait , sel, œufs battus et noix de muscade.


Étalez votre pâte dans votre moule et déposez une couche de pommes de terre au fond du plat.
Salez et versez dessus l’appareil à fromage.



Recouvrir le tout de pâte est faites un trou au milieu afin que la vapeur puisse s'échapper.

Soudez les bords et à l'aide d'un pinceau, dorez la pâte au jaune d'œuf mélangé à une cuillère de lait.

Faire cuire pour une heure environ (tout dépend de la taille de vos plats) à four préchauffé à 175°C.

Laissez un peu tiédir avant de servir avec une bonne salade verte !



Dialecte bourbonnais :


Aga don la gintà ch’tite gouère !
(Regarde donc la belle petite tarte)

 

136.JPG

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 01:24

 

Pour changer des pâtes à tartes sucrées, j'ai voulu tester autre chose en faisant ma tarte aux fraises sur un bon sablé bretons au beurre salé croquant et fondant !

 

Voici donc une gourmandise bien fraîche avec ses fraises et sa crème au citron ...

 

205.JPG


 

Ingrédients :

 

Pour le sablé breton :

  • 170 g  farine
  • 125 g de beurre très mou
  • 110 g sucre semoule
  • 3 jaunes d'oeufs
  • 8 g levure
  • 1 sachet vanille
  • 1 pincée de fleur de sel

 

Pour la crème au citron :

  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 140 g sucre
  • 15 cl de jus citron 
  • les zestes d'un citron et demi
  • 1 cuillère à soupe bombée de maïzena
  • 1 petite cuillère à soupe de mascarpone ou de crème fraîche
  • 40 g beurre

 

Et une grande barquette de fraises !

 


 

224.JPG

 

Commencez par préparer le sablé breton.

 

Mélangez ensemble la farine, la levure et la fleur de sel puis réservez.

Au batteur électrique ou au fouet, crémez le beurre, la vanille et le sucre durant 3 minutes.

Ajouter les jaunes d'oeufs un à un tout en battant.

Réduire la vitesse du batteur et incorporez les ingrédients secs.

Sortir la pâte du bol, étalez la entre deux feuilles de papier sulfurisé d'une épaisseur de 0,5 cm à 1 cm.

Mettre au frais minimum 3 heures voire toute une nuit.



Préchauffez le four à 165°C.

Ôtez le papier sulfurisé du dessus et coupez des cercles de la taille de vos fonds de moules à muffins anti-adhésifs (ou vous pouvez les faire cuire dans des emportes pièces allant au four car la pâte s'étale à la cuisson).


Déposez les au fond de vos moules sans les beurrer et enfournez pour 20 minutes.

Laissez reposer 5 minutes avant de démouler et de laissez refroidir sur une grille.

 

Pour une tarte : procédez de la même manière qu'une tarte classique en remontant la pâte sur les bords, l'idéal serait d'utiliser un moule à charnière.

 

Vous pouvez également "grattez" avec le bout d'une cuillère le centre du sablé avant refroidissement pour faire un fond de tarte (les miettes sont délicieuses sur un yaourt ou pour un crumble par exemple).

 

 

Pour la crème au citron :

 

Battre les oeufs avec le sucre jusqu'à blanchissement.

Ajoutez le jus de citron préalablement dilué avec la maïzena dans le mélange oeufs et sucre, bien mélangez.

Faire épaissir la crème au bain marie sans cesser de remuer.

Éteignez le feu au premier bouillon puis ajoutez en morceaux le beurre en continuant à mélanger et finir par la crème.

 

Préparez les fraises :

 

Lavez les fraises avant de les équeuter puis coupez les dans le sens de la longueur et réserve

 

 

Montage de la tarte :

 

Avant d'étaler la crème au citron sur le fond de tarte, vous pouvez passer au pinceau une fine couche de ganache au chocolat fondu de votre choix (une mélange de chocolat et un peu de crème liquide) afin que le fond ne soit pas détrempé mais c'est vraiment facultatif.

 

Une fois que la crème est bien étalée, disposez les fraises et c'est prêt !

 

Croquante, fondante et juteuse, un régal !

 

207.JPG

Repost 0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 01:15

   blette-1989478034.jpg

De la même famille que l’épinard, la blette existe sous plusieurs espèces. Blanche, rouge ou jaune, elle est riche en fibres et très peu calorique. Idéal pour se maintenir en forme, la blette est un légume très rafraîchissant.

Trop peu répandue, la blette offre pourtant des bienfaits incontournables à votre organisme.

Cru ou cuite, elle est une excellente source en vitamines C et A. D’ailleurs, ces provitamines A couvrent 78% de vos besoins au quotidien. Les blettes sont également riches en sels minéraux.

 

020.JPG

La Tourta dé Bléa (en niçois), la tarte aux blettes ou tourte de Blettes est une spécialité culinaire niçoise à base de blettes, qui peut être servie, aussi bien comme un plat salé, que comme dessert sucré.


En effet, ce n’est pas si fréquent de mettre des légumes dans des gâteaux quoique le fameux gâteau au chocolat et courgettes a bien fait le tour sur la blogosphère culinaire avec beaucoup de succès (il faudrait que je le fasse un jour d’ailleurs en y apportant ma petite touche personnelle).

 

Il s’agit donc bien d’une pâtisserie dans laquelle il y a des blettes, qui peut être consommée froide ou tiède (une préférence pour tiède), généralement servie avec plein de sucre glace.

 

Cette tourte est principalement composée de feuilles de blettes finement hachées mélangées à des ingrédients qui varient suivant les recettes (du fromage comme le parmesan, œuf …) mais on y retrouve toujours des fruits secs comme les pignons de pin, des raisins secs et de la pomme comme fruit frais.

 

La garniture est sucrée et parfumée au rhum ou de Marc de Provence, le tout sous une fine pâte sablée ou brisée faite maison de préférence.


J’avais trop envie de savoir ce que pouvez donner ce drôle de mélange. Quand j’ai coupé une part encore chaude, une bonne odeur bien parfumée s’en est libérée puis après avoir enfin goûté, on se rend compte qu’il n’y a vraiment aucune amertume au contraire, c’est d’une douceur en bouche avec les raisins secs gorgés de parfum et le sablé si fondant.

En plus de nous faire manger des légumes auxquelles on n’a pas trop envie de manger, cette tourte est remplie de bonnes choses et elle est tout simplement d’une finesse incroyable.


Je vous donne la recette classique car la mienne est adaptée à mon goût. Je vous conseille vivement de faire vous-même la pâte car cela fait toute la différence.

J’ai confectionné une sorte de pâte « mixte » entre la sablée et brisée (au feeling) et c’est une réussite !

Au lieu de mettre du fromage dans la garniture, je l’ai ajouté dans ma pâte sans aucun regret, faites-moi confiance.

J’ai utilisé en partie de l’huile d’olive car pour moi c’est l’un des ingrédients incontournable et typique du sud.

On commence !

065.JPG


Voici le lien de la recette classique link

 

Ingrédients :

Pour la pâte

  • 300 g de farine (T55)
  • 50 g  de parmesan râpé
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 2 pincées de sel
  • 45 g de sucre glace
  • 35 g sucre semoule
  • 80 g de beurre très mou
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 jaune
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  •  7 cl d’eau environ pour « ramasser » la pâte
  • Du sucre glace pour saupoudrer

 

Pour la farce

  • 300 g de feuilles de blettes lavées, égouttées et coupées en petits morceaux

(On n'utilise ni les nervures ni les tiges pour cette recette)

  • 2 bonnes cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 2 pincées de poivre
  • 60 g de sucre cassonade (ou moitié de miel)
  • 30 g de raisins blonds de Malaga
  • 30 g de raisins de Corinthe
  • 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger ou arôme rhum sans alcool

(ça existe mais pas pour 2 cs car c'est très concentré)

  • 60 g poignée de pignons de pin grillés à sec
  • 30 g d’amandes pilées ou effilées
  • 3 pommes granny Smith
  • Le jus d'un citron
  • 1 cuillère à café de cannelle

           



051

 

La veille si possible, faites tremper les raisins secs avec l’eau de fleur d’oranger en allongeant avec de l’eau pour tout juste couvrir (prenez un récipient creux).

 

Pour la pâte (à faire la veille aussi, c’est meilleur) :

Dans un grand saladier, mélangez la farine, le sel, le sucre, le parmesan et la levure. Ajoutez l'huile et le beurre et mélangez en frottant entre vos mains.

Quand la farine a bien absorbée l'huile et le beurre, ajoutez le jaune d’œuf battu avec la crème fraîche puis suffisamment d'eau de façon à obtenir une pâte souple mais sans trop la travailler.

Formez une boule, l'enveloppez dans du film alimentaire et mettre au frais pour la nuit.

Le lendemain, sortez du frigo votre pâte et préchauffez votre four à 180°C.

Épluchez et coupez en fines tranches les pommes et les mettre dans un récipient pour les arroser du jus citron, réservez.


Faites blanchir les blettes (lavées, dénervées et coupées en fines lanières) dans une casserole d’eau bouillante salée, à peine 3 minutes. Passez aussitôt sous l’eau froide et bien essorer les blettes pour en éliminer un maximum d'eau.

Dans un saladier, mélangez dans cet ordre : les blettes, la crème fraîche, l’huile d’olive, le poivre, le sucre, les raisins secs égouttés, les fruits secs et un peu plus de la moitié du jus de citron des pommes. Bien mélangez et réservez.

 

Étalez les 2/3 environ de votre pâte et foncez votre plat à tarte ou votre moule pour y versez la farce aux blettes.

Disposez par-dessus la garniture, les tranches de pommes et saupoudrez de cannelle.

 

Étalez le reste de pâte de la taille du moule à tarte et en recouvrir la farce.

Ourlez afin que la garniture ne se « fuie » pas durant la cuisson.

Piquez la surface avec une fourchette.

Enfournez pour 30 à 40 minutes. La tourte doit rester assez pâle et ne pas trop cuire.

Laissez refroidir sur une grille.


Saupoudrez de sucre glace au moment de servir

Vous pouvez présenter cette tourte en découpant des petits carrés ou losanges, en petites bouchées.


Savourez cette spécialité et elle vous mènera tout droit sur la Côte d’Azur.

013.JPG

P.S. : Je le sens que derrière votre ordinateur, vous vous dites mais je fais quoi maintenant avec la « tonne » de côtes de blettes restantes !  

Et bien je vous réponds « un superbe gratin ! » (à suivre …)  

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 01:46

 

Voici une tarte aux framboises, gourmandise garantie !

 

C'est bien grâce par un manque de temps que j'ai confectionné cette tarte.

 

J'ai préparé la pâte sablé à la pistache la veille au soir (très tard ) pour gagner du temps le lendemain avant de partir au goûter d'anniversaire de mon neveu Didou.

 

En fait, j'hésitais entre une crème au citron mais pas sûr que les enfants aiment, puis la crème pâtissière mais un peu trop coulante.

 

Il me fallait dans le quart d'heure une préparation rapide et succulente en même temps !

 

C'est en pensant à une autre recette à base de mascarpone que j'ai vite eu l'idée de ma base pour ma tarte.

 

Plus tard, c'est en  faisant des recherches par curiosité que j'ai trouvé qu'il existe (bien entendu) ce genre de base de crème pour tarte. Mais la crème de mascarpone est mélangée avec des fruits mixés.

 

Si j'avais vu cela avant, je ne l'aurais pas fait ainsi. Je préfère avoir chaque saveur sur chaque couche.

Je peux aromatiser ma crème de citron, vanille bourbon, amande ... tout dépend des fruits de votre tarte.

J'ai donc fais une tarte où chaque couche est une bouchée différente de saveur et de texture.

 

J'avais encore de la poudre de pistache qui me restait de ma  MA GALETTE DES ROIS.


025.JPG


Ingrédients :

 

Pâte sablée pistache

185 g de farine

60 g de sucre glace

20 g de poudre d'amandes

80 g de pâte de pistache

125 g de beurre

1  jaune d'oeuf

1 pincée de sel fin.

1 cuillère à soupe d'eau froide

 

Crème aux amandes :

50 g de beurre mou

35 g de sucre poudre

10 g de sucre glace

60 g de poudre d’amande

1  œuf

15 g de crème fraîche épaisse

1 c. à soupe rase de Maïzena 

3 gouttes d'extrait d'amandes amères

 

Crème vanille à l'italienne :

15 cl de crème liquide entière

180 g de mascarpone

20 g de sucre glace

1 sachet de crème-fixe 

25 g de sucre en poudre

1 cuillère à café d'extrait de vanille


 

Tarte sablée à la pistache

Mélangez bien les matières sèches (farine, sucre glace, poudre d'amande et poudre de pistache).

Ajoutez le beurre en parcelles, et bien mélangez à la main.

 

Battre l'oeuf avec le sel, faire une fontaine au centre de la première préparation et y mettre l'oeuf battu avec la cuillère d'eau. 

 

Travaillez la pâte mais pas trop puis l'étalez (en farinant votre plan de travail) directement dans un moule à tarte beurré et fariné. Filmez et réservez au frais minimum 30 minutes.

Si vous n'arrivez pas à étaler votre pâte, réservez là au frais avant afin qu'elle soit plus ferme et ainsi plus facile à manier (faites une boule un peu plat pour plus de facilité).

 

Crème vanille à l'italienne

Mettez la crème liquide dans un saladier que vous placez au congélateur pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, mélangez la mascarpone pour l'assouplir avec le sucre semoule et la vanille.

 

Battez la crème en chantilly et quand elle commence a être un peu ferme, ajouter petit à petit la crème fixe puis le sucre glace tout en fouettant.

Incorporez la chantilly délicatement à la crème de mascarpone et réservez au frais.

 

Crème aux amandes

Mélangez le beurre mou avec les sucres puis ajouter la crème, l'oeuf battu puis la poudre d'amandes, la maïzena et l'extrait d'amandes amères. Réservez au frais.

 

Préparation de la tarte

Piquez le fond de votre fond de tarte et disposez dessus une feuille de papier sulfurisé pour la recouvrir de billes de céramiques ou de légumes secs afin que la pâte ne se soulève pas à la cuisson.

Faire cuire à blanc 15/20 minutes environ à 165°. La pâte est pré-cuite et elle ne doit pas être colorée.

 

Retirez le papier sulfurisé et les poids et laisser refroidir un la pâte (pendant ce temps, préparer la crème vanille italienne).

 

Versez la crème sur le fond de tarte et remettre au four environ 15 minutes à 180°. Bien surveiller en fin de cuisson. Si la crème d'amande se colore trop, couvrir d'une feuille d'aluminium et éventuellement baisser légèrement la température à 165°.

Mettre à refroidir sur une grille.

 

Pendant ce temps, rincez les framboises, bien égoutter et les laissez sécher.

 

Mettre la crème à la mascarpone sur le fond de tarte bien uniformément et garnissez des framboises.

Décorez de pistaches et/ou de sucre glace comme il vous convient. Réservez au frais avant de servir.

 

Dommage, je n'ai pas pu faire une bonne photo pour bien voir les différentes couches. J'ai dû foncer l'image.

020.JPG

 

Une couche croquante d'une pâte sablée à la pistache,

Une tendre couche de crème d'amande façon frangipane,

une onctueuse crème de mascarpone à la vanille "allégée" de crème fouettée,

Et pour finir la fraîcheur des fruits frais de framboises bien juteuses...

 

Qu'en dites vous ?

Repost 0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 01:58

 

C’est l'une de mes tartes préférées (eh oui encore), c’est sûr après les fêtes on aimerait un peu calmer la cadence des gourmandises, mais alors qu’est ce que cette tarte est bonne !

 

D’ailleurs je lutte pour ne pas me servir une autre part, vous savez après Noël, la nouvelle Année et l'Epiphanie ... y'a les cuisses qui se font la bise... 

 

Alors j’ai trouvé la solution ,  je coupe la tarte en quatre au lieu de six et quand on partage en famille j'ai plus le choix, il ne reste qu’une seule part !

 

 

Voilà encore une recette inspirée d'une de mes grandes envies gourmandes (qui sont sans limite je dois dire) et puis j'avais envie après MA GALETTE BIEN GARNIE DIGNE DES ROIS  encore de crème d'amande.

 

Comme j'avais des poires qui étaient bien mures, j'ai tout de suite pensé à une association qui se mari à merveille avec. Comme le chocolat, la noisette, l'amande, la cannelle ... Et bien j'ai décidé de tout prendre !! (j'ai du mal à choisir...).

 

Il ne manquait plus que le caramel qui va avec la poire mais là ce n'est plus les cuisses qui se font la bise mais c'est le collant opaque qui ne le sera plus !!! 

 

Allez je vous donne tout de suite cette gourmandise fraîche de fruits et de saveurs.

031.JPG


 

Pour la pâte sablée au choconoisettes épicée :

  • 190 g de farine
  • 30 g de poudre de noisettes
  • 10 g de cacao non sucré (facultatif)
  • 120 g de beurre
  • 60 g de sucre glace
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1/2 cuillère café rase de cannelle
  • 1 pincée de sel

 

La garniture aux poires :

  • 3 poires bien mures ou 1 boite de poires entières au sirop
    (mais elles perdent un peu leur goût)
  • 90 g beurre ramolli
  • 120 g de sucre
  • 125 g de poudre d'amandin (vendu en sachet de 125 g, c'est un mélange d'amande, d'amandon d'abricot et de noisette)
  • 25 g de poudre d'amandes
  • 3 gouttes d'extrait d'amandes amères
  • 1 oeuf légèrement battu
  • 10 cl de crème fraîche soit 100 g
  • 1 cuillère à café de maïzena (fécule de maïs)
  • 2 cuillères à café de farine

 

Pour décorer :

  • amandes effilées ou sucre glace ou confiture d'abricot

 


 

Pour un bon timing, l'idéal serait de préparer en premier la garniture aux poire pour la laisser au frais environ 15 minutes, elle n'en sera que meilleure, car c'est juste le temps qu'il faut pour préparer le fond de tarte qui doit aussi reposer également au frais 30 minutes minimum. 

 

Préparation pour le fond de tarte choconoisettes épicé :

Mélangez la farine, le sel, le sucre glace, le cacao, la cannelle et la poudre de noisette et travaillez du bout des doigts avec le beurre. 

 

Ajoutez le jaune d'œuf et pétrissez juste pour former une boule que vous farinez un peu. Laissez reposer minimum 30 minutes à 1 heure au frais sous un film alimentaire.

 

Abaissez la pâte au rouleau à pâtisserie et déposez dans un moule à tarte beurrée et farinée à fond amovible si possible (car une fois cuite, la tarte est fragile).

 

Piquez à la fourchette la pâte sablée puis couvrez d'une feuille de papier sulfurisé recouvrez de poids d'haricots secs par exemple.

Faites précuire le fond de pâte dans le four préchauffé à 180°C pendant 10 minutes à mi-hauteur afin que le bas ne cuise pas de trop.

 

Retirez les poids puis continuer la cuisson encore 5 minutes afin que la pâte soit croustillante dessus.

 

Réservez pour garnir après.

044.JPG

 

Préparation pour la garniture :

Sortir les œufs pour qu'ils ne soient pas trop froid lors de leur utilisation (ou passer les sous l'eau chaude)

 

Pelez, épépinez les poires et coupez leur base la plus large en tranches dans le sens de la longueur pour conserver leur forme initiale. Puis arrosez les de jus de citron pour qu'elles ne s'oxydent pas.

 

Battre ensemble le beurre avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez la crème fraîche, la poudre d'amandin, la farine, l'oeuf et l'extrait d'amandes.

(Laissez reposer au frais pendant la préparation du fond de tarte choconoisettes épicé).

Répartir une partie de la crème sur le fond de tarte et disposez dessus les poires en cercle, côté bombé dessus puis versez le reste de la crème (vous pouvez pour ne pas trop détremper la pâte notamment, étalez une fine couche de poudre d’amande sur le fond de tarte avant de garnir).

 

Vous pouvez à ce moment parsemer d'amandes effilées (zut, j'ai oublié) et faire cuire 30 minutes environ à 190°C.

 

Quand la surface aura bien dorée, pour faire briller et ajouter une note gourmande, passez au pinceau de la confiture ou marmelade de confiture d'abricot que vous aurez un peu chauffée pour la liquéfier.

 

Ou sinon saupoudrez de sucre glace.

 

C'est d'une fraîcheur avec les poires et trop bon

quand tous les parfums de choconoisettes, d'amandin

et la petite note subtile de cannelle se mélange en bouche !

047.JPG

Repost 0

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite