Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 00:24

 

En général, tous les plats de couscous peuvent se déguster en sucré et salé. Pour un couscous traditionnel à la sauce, on l'accompagnera de fruits frais comme des raisins ou de la pastèque.

 

Pour les versions de couscous mesfouf, en sucré tout est permis, aussi bien des fruits secs que des fruits frais.

La variante la plus classique et simple du couscous mesfouf est celle aux petits pois frais.

J'ai pris des petits pois gourmands car ils ont un petit goût sucré et des févettes pour leur douceur.

Cela vous paraît surprenant mais l'ensemble se marie à merveille avec soit juste de l'huile d'olive ou avec un peu de sucre pour les habitués.


018


Ingrédients :

 

  • 500 g de semoule moyenne (ou moitié fin et moyen)
  • 80 g de beurre frais
  • Quelques févettes et petits pois gourmands
  • Huile d'olive

 


 

Pour la cuisson de la semoule :
voir

  MESFOUF AUX FRUITS SECS

Lavez et mettez les légumes à cuire à la vapeur pendant que vous travaillez votre couscous par exemple.

 

Quand votre couscous est prêt, ajoutez les légumes avec un bon filet d'huile d'olive.

 

On peut manger ce plat avec aussi des bettes, qui également s’accompagne bien avec le sucré comme pour la recette nicoise TOURTA DE BLEA.

 

A déguster chaud ou froid sans oublier le lait fermenté qui avec son goût acidulé, équilibre bien la douceur du plat.

 

Repost 0
Published by Linda - dans PLATS
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:41

mardi_gras_logo.jpg

Mardi gras est synonyme de crêpes et de Carnaval. Mais connaissez-vous vraiment l'origine de cette fête ?


Tous les ans, le carnaval revient pour notre plus grand bonheur. Défilés, déguisements, chars, crêpes et beignets.

C'est autour du Mardi Gras qu'il y a le plus de festivités : les gens sortent dans les rues pour chanter et danser et surtout, pour déguster plein de bonnes choses sucrées.
 

En italien, Mardi gras se dit Carnevale, mot qui vient de "carne levare" (qui signifie "retirer la viande"), faisant allusion aux jours " maigres " qui vont suivre.



La fête de Mardi Gras a tous les ans une date différente, fixée par rapport à la date de Pâques, qui elle même varie en fonction du cycle de la Lune.

Car dans le calendrier chrétien, Mardi gras est le jour qui précède le Carême.

Le carême est une période de jeûne de 40 jours entre le mercredi des Cendres et le jour de Pâques.

Avant cette période de privation, il était de coutume de faire la fête et de manger "gras".


Comme la fête rassemblait un grand nombre de personne, il fallait confectionner des pâtisseries bon marché et vite préparées !

Et surtout il fallait utiliser ses réserves de beurre, huile et oeufs, avant les 40 jours de jeûne qui allaient suivre.

D'où la tradition des beignets, des gaufres, des crêpes, des recettes simples utilisant tous ces ingrédients.



Aujourd'hui, Mardi gras est fêté de différentes façons dans le monde entier, il est précédé de nombreux carnavals dont les plus connus sont le carnaval de Venise, le carnaval de Notting Hill et le carnaval de  Rio de Janeiro !

 
016-copie-1.JPG


 

Ingrédients :

  • 2 belles pommes ou rondelles d'ananas
  • 100 g de farine
  • 30 g de maïzena
  • 2 cuillères à soupe de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1 cuillère à soupe d'huile neutre
  • 1 jaune
  • 1 blanc d'oeuf
  • 10 cl de lait
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
  • 1 cuillère à café d'eau de fleurs d'oranger
  • Jus de citron

Pour le saupoudrage :

  • Mélangez 3 cuillères à soupe de sucre glace avec 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • ou de la noix de coco rapée pour les ananas

 




Epluchez les pommes, puis enlevez le coeur à l'aide d'un vide pommes et coupez-les en rondelles (pas trop épaisses pour que la cuisson soit plus facile).


Dans un récipient creux, arrosez les d'un peu de jus citron, d'eau de fleur d'oranger et de sucre semoule puis réservez. 


Dans une casserole, versez le lait et le beurre en morceaux et faites chauffer jusqu'à ce que le beurre soit complètement fondu.


Dans une jatte, mélangez la farine, la levure puis ajoutez le mélange lait/beurre avec l'huile petit à petit et mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et épaisse.

Ajoutez le jaune d'oeuf battu, la vanille et réservez au frais environ 30 minutes.



Juste avant d'utiliser la pâte, ajoutez 3 cuillères à soupe que vous prélevez de la marinade des pommes (citron et eau de fleur d'oranger) et incorporez les blancs montés en neige avec une pincée de sel.



Plongez une rondelle de pomme dans la pâte, puis faites frire dans un bain de friture chaude.

Pour une meilleure cuisson, ne mettez pas trop de rondelles de pommes à la fois.

Déposez les sur une feuille de papier absorbant pour retirer un peu l'excès de gras.

Saupoudrez du mélange sucre glace et cannelle et dégustez encore chaud !



Petite variante : remplacez les pommes par des rondelles d'ananas ou de bananes et parfumez à la noix de coco et de zeste de citron vert.

 

A déguster sans attendre !

 016-copie-3.JPG

Voir aussi :

DES PANCAKES MOELLEUX POUR MON PETIT DEJEUNER !

 

CHURROS ET CHOCOLAT CHAUD MUY CALIENTE !

 

FAITES SAUTER LES CRÊPES !


Repost 0
Published by Linda - dans FRIANDISES
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:41

010-copie-1


 

Ingrédients :  

  • 1 kg de couscous moyen et fin (je fais un mélange)
  • 2 tomates fraiches
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates bio (très bon goût)
  • 1 à 2 oignons épincés finement
  • 1 cuillère à soupe de paprika ou de piment rouge en poudre
  • 1 à 2 piments verts ou rouge, si vous aimez piquant
  • 1 bon filet d'huile d'olives
  • 2 gousses d’ail
  • 20 cl d’eau environ
  • Des herbes fraîches hachées ou désydratées (aneth ou menthe)
  • Sel, poivre

Pour la garniture

Des légumes en petits dès cuits à la vapeur :

  • Des carottes
  • Des feuilles d'épinards (frais ou surgelés)
  • Poivron rouge
  • petit oignon blanc émincé
  • Des tomates (sans la pulpe)
  • Des navets ...

005

Mesfouf avant d'ajouter la sauce tomate épicée.

Il peut se servir tel quel avec un bon filet d'huile d'olive.

 

Pour la préparation du couscous voir

  MESFOUF AUX FRUITS SECS

Préparation de la sauce épicée :

Faites chauffer l'huile dans une casserole avec l’ail juste écrasée à la main et dégermée en remuant pour qu’elle parfume un peu l’huile d’olive.

 

Retirez l’ail avant qu’elle ne brûle. Avec une pincée de sel,versez les oignons émincés et laissez les fondre mais pas trop.


Ajoutez le paprika ou le piment doux, mélangez puis le concentré de tomates mélangez ensuite
le piment rouge émincés et pour finir les tomates fraiches coupées en petits dés.

Laissez cuire doucement jusqu'à ce que les tomates aient rendu un peu de leur eau (5 petites minutes env.) puis ajoutez l'eau pour laisser mijoter à feu doux jusqu'à réduction d'au moins la moitié de la sauce (c'est une sauce bien concentrée pour aromatiser une bonne quantité de couscous).


Si vous vous souhaitez  une sauce moins pimentée, dégrainez bien les piments, coupez les en minces rondelles et ajoutez-les en fin de cuisson avant que l’eau ne réduise de trop (en rajouter si nécessaire).

 


Dès que la sauce et le couscous sont prêts, dressez le couscous dans un grand plat, ajoutez avec les légumes la sauce par-dessus, les herbes, mélangez uniformément, ajoutez si nécessaire un filet d'huile d'olive et servez accompagné de  poisson ou de viande grillée (merguez, poulet rôti, brochettes …)

 

Vous aimerez peut être aussi :

 

010-copie-2 MESFOUF AUX FRUITS SECS

018 MESFOUF AUX PETITS POIS GOURMANDS ET FEVETTES

couscoussier traditionnel LE COUSCOUS


Repost 0
Published by Linda - dans PLATS
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 02:19

010-copie-2

 

Voici une délicieuse variante d'un mesfouf sucré aux fruits secs qui apporte de bons nutriments



Ingredients :

  • 500 g couscous moyen (ou moitié moyen et fin)
  • 150 g de sucre semoule selon goût
  • Huile d’olive
  • sel  
  • 70 g de beurre environ  
  • 100 g de raisins secs blonds
  • Quelques dattes
  • Poudre de cannelle
  • Eau de fleur d'oranger (facultatif)

 


 

Portez à ébullition dans le bas du couscoussier (ou au cuit-vapeur) au moins 2 litre d'eau Placez la semoule de couscous en l’humidifiant directement (vous arrosez d’eau uniformément) dans le panier supérieur et faites cuire à la vapeur  pendant 15 minutes sans couvrir (comptez à partir du moment où la vapeur commence à traverser la semoule).


Retirez du feu, versez le couscous sur un plateau creux et l’égrainez soigneusement à la fourchette (ou à la main). Aspergez d’un peu d’eau fraîche (un verre d’eau), d’un filet d’huile d’olive, salez, bien
défaire les mottes et aérer les graines en mélangeant avec une cuillère en bois.

 

Remettre dans le couscoussier pour 15 minutes de cuisson à la vapeur.

 

Répétez la même opération que précédemment en ajoutant les raisins secs, puis remettez à la vapeur pendant 15 minutes (en vérifiant bien qu'il y a assez d'eau au fond de la marmite).


Pendant ce temps, coupez les dattes en 2 dans le sens de la longueur et dénoyautez-les. Torréfiez les amandes à sec.


Une fois le couscous cuit, versez-le dans un plat de service, égrainez à la fourchette, ajoutez le beurre, parfumez d'un peu de sucre et de cannelle en poudre et/ou d'eau de fleur d'oranger et mélangez soigneusement.

Dressez dans un plat creux en dôme, saupoudrez avec un peu de sucre et de cannelle et  décorez avec les dattes et les amandes.


Servez tiède ou froid, accompagné éventuellement d’un verre de leben (lait  ribot) et finir avec un bon thé à la menthe.

Variantes : vous pouvez remplacer les raisins secs ou compléter avec d'autres fruits secs (abricots, amandes, pistaches, noix, pignons ...), ou des fruits frais (raisins frais, pastèque, graines de grenade...) que vous ajouterez en même temps que le sucre et la cannelle.

013.JPG

 

A consommer avec un bon verre de raïb ou de leben

Repost 0
Published by Linda - dans PLATS
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 02:12

semoule-couscous-sucree-amandes-cannelle-L-1.jpeg

Ce plat national en Afrique du Nord et dans les pays du Maghreb, est l’un des plats universellement reconnu et apprécié. Selon les différents sondages, le couscous occupe la seconde place parmi les plats préférés des français !

 
Le couscous qui caractérise la cuisine nord-africaine demeure aujourd’hui l’un des rares mets qui gardent une part de mystère par la richesse de son histoire et la magie de son goût.


L'origine du mot, désignant le plat, viendrais du berbère s’ksu, qui désigne à la fois la semoule de blé dur et le plat populaire dont elle est l'ingrédient de base.


Certains pensent qu'il provient d'une onomatopée faisant référence au souffle et au cliquetis des grains de semoule quand on les roule sous la main. D'autres, sont d'avis qu'il pourrait être dérivé de l'arabe classique kaskasah, qui signifie "broyer, piler".

 

Il pourrait également venir d'un mot arabe signifiant la becquée que l'oiseau donne à ses petits.


Sous l'empire Romain, le blé est essentiellement cultivé dans les colonies d'Afrique du Nord, du Proche Orient et en Sicile. Ces régions font office de greniers nourriciers. Les Amazighes (les Berbères) furent les premiers à faire cuire à la vapeur les semoules de blé et d’orge. Ils amélioraient ainsi le traitement des grains jusque-là utilisés seulement pour la confection de bouillies et des pains.


Généralement, les sauces qui l’accompagnent sont faites de légumes frais, de légumes secs, de viande (agneau, mouton,  bœuf, volaille, abats), de poisson frais, de fruits secs et même de fruits frais (raisins, pastèque, dattes, graines de grenades…) que l’on peut accompagner  avec du lben (lait babeurre, ribot, fermenté).


Un couscoussier est indispensable pour faire du couscous. Il se compose d’une marmite sur laquelle s’emboîte Tasseksiwth, une passoire dont les trous laissent passer la vapeur qui gonfle les grains de semoule.

couscoussier-traditionnel.jpg

Si ces deux ustensiles ne s’emboîtent pas hermétiquement et que la vapeur tend à s’échapper, on prend une bande de tissu de coton, mouillé, de cinq centimètres de larges, de la circonférence de la marmite, et on la pose à cheval tout autour du bord (ou comme ma mère le faisait, elle colmatait l’ensemble avec une pâte d’un mélange de farine et eau).


Pour préparer du couscous à la manière traditionnelle, on roule les graines de semoule de blé dur dans une bassine en ocre, une grande cuvette dans laquelle on arrose de temps à autre ces graines avec de l’eau.


On peut utiliser le Gharbal, un tamis spécial, qui sert à uniformiser le grain.


13.jpgcouscous 8-a3dec

 

Pour donner au couscous un goût plus authentique, on ajoute parfois du Smén, qui est un peu du beurre salé et clarifié. Le couscous traditionnel est servi avec de la sauce, il peut être servi en plat sucré selon les goûts.

smen.JPG

Moi j’ai de la chance d’avoir une mère qui nous a toujours préparé le couscous à la main et même qu’avant elle faisait elle-même rouler les graines pour en faire.

 

Aujourd‘hui, la semoule en coucous ont été modernisées, un couscous express en quelques minutes ! mais rien à voir avec celui fait traditionnellement et celle de ma maman.



Parmis les variantes de couscous, celle que je préfère c’est le mesfouf.



Mesfouf est un plat soit sucré ou salé, à base de semoule de couscous, qui ne s’accompagne pas de sauce en général.


Repas très sain et très équilibré grâce aux sucres lents qu'il contient, riche en vitamines avec ses fruits secs et ses légumes cuits à la vapeur, ce plat est très apprécié des grands et des petits.


Le mesfouf peut être donc composé de différents ingrédients qui varient selon la saison: raisins frais, raisins secs, dattes, grenades, petits pois gourmands,… On aime aussi prendre le mesfouf avec du lben (lait babeurre).

lait-fermente-191297.jpg

Il faut savoir que leben ou  lait ribot contient des bactéries lactiques contenues dans les laits fermentés qui contribuent à l’équilibre de la flore intestinale.


Les probiotiques : micro-organismes vivants qui modifient de manière bénéfique l’organisme hôte, en améliorant l’équilibre de sa flore intestinale sont utiles à notre santé :


Ils améliorent les fonctions digestives

Ils renforcent les défenses naturelles

Ils favorisent l’assimilation des micronutriments

Il paraît que même d’après des études qu’ils améliorent la qualité du sommeil


Ce plat convient bien au ''shour" qui est le repas de la nuit pendant le jeune du mois du Ramadan. 

 

Je vous présenterais au fur et à mesure 3 variantes sucré et salé de recettes de mesfouf représentatives car elles sont nombreuses.

 

010-copie-1.JPG010-copie-2.JPG018.JPG

Repost 0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 16:28

 

Après mon dessert Mon nuage de riz au lait d'orgeat et brisures de halwa qui promettait un voyage vers des saveurs d'autrefois, j'ai voulu aujourd'hui une autre petite douceur qui me réconforterait.

 

Le riz au lait nous évoque les desserts d'enfance et c'est toujours ceux là qui nous font le plus plaisir.

 

J'ai apporté à mon dessert des fruits frais que j'ai poché et parfumé pour leur apporter douceur comme l'est le riz au lait. Pour plus de légèreté, j'ai ajouté juste ce qu'il faut de crème fouettée.

 

J'ai sélectionné minutieusement des petits ingrédients qui font de ce dessert un réel plaisir de saveurs.

 

Je vous promets encore un dessert tout en douceur ...

032.JPG


 

Ingrédients :    (pour 5 bons pots)


Riz au lait d'amande :

  • 70 g de riz rond à dessert
  • 50 cl de lait d’amande
  • 25 g de rapadura ou sucre de canne (pour son bon goût de caramel)
  • 1 pincée de cardamome (facultatif)


Pour les poires pochées au sirop d'érable épicé :

  • 4 poires fraîches
  • 1 citron
  • 80 ml d'eau
  • 75 g de SIROP D'ERABLE (qui a une bonne saveur de caramel)
  • 1/2 cuillère à café de cardamome ou en gousses


Pour la crème fouettée :

5 cl de crème liquide
1 cuillère à café de sucre glace
2 gouttes d'amande amère pour accentuer la douceur du lait d'amande

Décoration : amandes effilées ou poudre de cannelle


 

029.JPG

Commencez par mettre au frais la crème avec le récipient dans lequel elle sera fouettée.


Faites blanchir le riz deux minutes dans de l'eau bouillante salée et ne pas rincer le riz (juste un peu pour enlever l'écume qui s'est formée dessus), cette opération lui permettra de mieux absorber le lait.

Dans une casserole à fond épais (rincer à l'eau fraîche au préalable pour que le lait n'attache pas trop), faites chauffer le lait d'amande, puis y verser le riz en pluie en ajoutant la cardamome.

Amenez doucement à petites ébullitions sur feu doux puis baissez le feu et laissez cuire pendant 40 minutes environ en remuant régulièrement avec une cuillère en bois (le lait aura réduit car le riz en a absorbé une bonne partie).

A mi-cuisson, ajoutez le sucre et laissez finir la cuisson sans oublier de remuez puis laissez complètement refroidir à température ambiante.

Le riz va continuer à absorber le lait d'amande parfumé pendant le refroidissement.


pendant ce temps préparez les poires pochées au sirop d'érable épicé :


Pelez et enlevez le coeur des poires, coupez les en petits dès et arrosez les d'un filet de jus de citron.


Dans une casserole, faites chauffez l'eau, le sirop d'érable et la cardamome. Aux premiers frémissements, mettre les poires avec leur jus et laissez pocher une dizaine de minutes.

Retirez les poires en laissant bien le sirop dans la casserole.

Faites réduire le sirop (à peine 5 minutes environ) puis le versez sur les poires et laissez refroidir.



Montez la crème liquide en chantilly :

Versez la crème bien froide dans le récipient (bien froid aussi), battre la crème et quand elle commence à se raffermir ajoutez le sucre glace et l'amande amère puis fouettez encore un peu.


Mélangez délicatement le riz au lait d'amande avec la crème fouettée parfumée.


Montage :


Répartissez les poires au sirop d'érable épicé dans les ramequins ou des pots, nappez-les de leur jus et ajoutez le riz au lait d'amandes parfumé puis servir saupoudré de cannelle ou d'amandes effilées.


Une douceur en bouche avec le crémeux du riz au lait d'amande et ses poires fondantes, le tout réhaussé par une touche d'épices aux saveurs orientales

 

 

027.JPG

Repost 0
Published by Linda - dans DESSERTS
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 01:57

A base de citron, d'oeuf et de beurre, à l'origine le lemon curd était une spécialité anglaise qui au cours du XIXe siècle était servit à l'heure du thé comme alternative à la confiture  sur les scones ou les muffins.

 

C'est un mélange situé entre une pâte à tartiner et une crème au citron (parfois nommé Lemon Cheese ou Lemon Butter).


Je ne résiste pas à son goût sucré et acidulé. Il est parfait pour garnir les fonds de tarte (tarte aux citrons meringuée).

On aime aussi pour tartiner des tranches de pain brioché ou pour fourrer des crêpes, des gâteaux et il est également délicieux pour faire des macarons.
 

Le principe du lemon curd peut être appliqué à d'autres "curds" : orange, citron vert, framboises etc.

057.JPG



Ingrédients :

 

  • 15 cl de jus de citron
  • Zestes fins d'un citron non traité (vous pouvez mixer les zestes avec le sucre)
  • 2 oeufs + 1 jaune
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à soupe bombée de maïzena
  • 50 g de beurre

 




Dans un récipient supportant la chaleur, battez les oeufs avec le sucre.

Ajoutez le jus de citron, les zestes et la maïzena diluée dans un fond d'eau.

Préparez une casserole avec un fond d'eau pour cuire au bain marie la crème (ou sur feu doux en remuant constamment).

Faites chauffer la crème sans cessez de remuer jusqu’à épaississement.

Au premier bouillon, éteignez le feu et ajoutez le beurre en morceaux en mélangeant bien.


Comme la confiture, le Lemon curd se conserve dans un pot au frais pendant une bonne semaine (si il en reste).


078.JPG


La recette est simple et rapide alors pourquoi s'en priver ?


Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 01:24

 

Pour changer des pâtes à tartes sucrées, j'ai voulu tester autre chose en faisant ma tarte aux fraises sur un bon sablé bretons au beurre salé croquant et fondant !

 

Voici donc une gourmandise bien fraîche avec ses fraises et sa crème au citron ...

 

205.JPG


 

Ingrédients :

 

Pour le sablé breton :

  • 170 g  farine
  • 125 g de beurre très mou
  • 110 g sucre semoule
  • 3 jaunes d'oeufs
  • 8 g levure
  • 1 sachet vanille
  • 1 pincée de fleur de sel

 

Pour la crème au citron :

  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 140 g sucre
  • 15 cl de jus citron 
  • les zestes d'un citron et demi
  • 1 cuillère à soupe bombée de maïzena
  • 1 petite cuillère à soupe de mascarpone ou de crème fraîche
  • 40 g beurre

 

Et une grande barquette de fraises !

 


 

224.JPG

 

Commencez par préparer le sablé breton.

 

Mélangez ensemble la farine, la levure et la fleur de sel puis réservez.

Au batteur électrique ou au fouet, crémez le beurre, la vanille et le sucre durant 3 minutes.

Ajouter les jaunes d'oeufs un à un tout en battant.

Réduire la vitesse du batteur et incorporez les ingrédients secs.

Sortir la pâte du bol, étalez la entre deux feuilles de papier sulfurisé d'une épaisseur de 0,5 cm à 1 cm.

Mettre au frais minimum 3 heures voire toute une nuit.



Préchauffez le four à 165°C.

Ôtez le papier sulfurisé du dessus et coupez des cercles de la taille de vos fonds de moules à muffins anti-adhésifs (ou vous pouvez les faire cuire dans des emportes pièces allant au four car la pâte s'étale à la cuisson).


Déposez les au fond de vos moules sans les beurrer et enfournez pour 20 minutes.

Laissez reposer 5 minutes avant de démouler et de laissez refroidir sur une grille.

 

Pour une tarte : procédez de la même manière qu'une tarte classique en remontant la pâte sur les bords, l'idéal serait d'utiliser un moule à charnière.

 

Vous pouvez également "grattez" avec le bout d'une cuillère le centre du sablé avant refroidissement pour faire un fond de tarte (les miettes sont délicieuses sur un yaourt ou pour un crumble par exemple).

 

 

Pour la crème au citron :

 

Battre les oeufs avec le sucre jusqu'à blanchissement.

Ajoutez le jus de citron préalablement dilué avec la maïzena dans le mélange oeufs et sucre, bien mélangez.

Faire épaissir la crème au bain marie sans cesser de remuer.

Éteignez le feu au premier bouillon puis ajoutez en morceaux le beurre en continuant à mélanger et finir par la crème.

 

Préparez les fraises :

 

Lavez les fraises avant de les équeuter puis coupez les dans le sens de la longueur et réserve

 

 

Montage de la tarte :

 

Avant d'étaler la crème au citron sur le fond de tarte, vous pouvez passer au pinceau une fine couche de ganache au chocolat fondu de votre choix (une mélange de chocolat et un peu de crème liquide) afin que le fond ne soit pas détrempé mais c'est vraiment facultatif.

 

Une fois que la crème est bien étalée, disposez les fraises et c'est prêt !

 

Croquante, fondante et juteuse, un régal !

 

207.JPG

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:05
KOULEBRAC 

D'origine slave, le Koulibiac est un plat classique que l'on peut trouver dans les restaurants russes à Paris.
C'est un pâté en croûte, préparé à base de filets de saumon, de riz, d’œufs durs, de champignons, de comté …
 
il s'agit d'un plat très complet et raffiné, qui fera un grand effet pour vos occasions surtout si on s'applique à présenter la pâte en forme de poisson.
 
De nombreuses recettes proposent d'utiliser de la pâte feuilletée, néanmoins la version d'origine préconise plutôt l'utilisation d'une pâte briochée.

Quand on respecte bien entièrement la réalisation de la recette du koulibiac, en tranchant une part de sa belle croûte dorée, on peur voir une savoureuse farce qui est en général composée de saumon, champignons, riz et œufs durs.

J'ai réalisé mon koulibiac à ma manière car j'avais de jeunes pousses d'épinards frais dont le goût n'a rien avoir aux épinards surgelés.
Il y a une montagne de différence en goût ! Je vous conseille vivement de le faire avec car mon fils qui déteste les épinards, m'en a redemandé !!!

J'ai accompagné le tout d'une simple sauce citronnée à l'aneth qui nappera délicieusement le riz et les champignons sautés que j'ai préféré faire à part.

Mais je n'ai malheureusement pas pu prendre en photo les accompagnements.
  122


Ingrédients :

- 1 bloc de pâte feuilletée pur beurre (ou un pâte briochée)
- 400 g de filet de saumon frais ou surgelé
- 250 g environ de jeunes pousses d’épinards (on peut faire avec des épinards et un peu d'oseille aussi)
- 150 g de riz blanc
- 200 g de champignons de paris
- 1 bonne gousse d'ail
- 2 échalotes hachées
- quelques brins d'aneth frais ou surgelés (ou de la ciboulette si vous préférez)
- 1 citron
- 1 noix de beurre
- 20 cl de crème liquide environ
- huile d'olive
- Sel, poivre gris
- 1 jaune d'oeuf pour la dorure
  
 
 
Faire cuire le riz et en attendant de préparer la farce.

Dans une grande poêle, faites perdre un peu d'eau des champignons émincés avant d'ajouter un petit filet d'huile d'olive, puis ajoutez les échalotes hachées, l'ail écrasé et réservez dans un autre récipient.
 
Dans la même poêle, faites "tomber" les jeunes pousses d'épinards avec un filet d'huile d'olive si nécessaire sans trop les cuire, salez et poivrez. Réservez dans un autre récipient.

Toujours dans la même poêle, faites dorer rapidement chaque côté (sans cuire) vos filets de saumon et le posez avec les jeunes pousses d'épinards de côté.
 
Préchauffer le four à 210°C.
 
Reprenez la même poêle sans la laver pour en récupérer tous les sucs de cuisson en la faisant chauffer et frotter avec une cuillère en bois en ajoutant une noix de beurre puis déglacez avec un filet de jus de citron. Ajoutez la crème et parsemez d'aneth à votre goût. Salez et poivrez.
 
Abaissez la pâte feuilletée en forme de grand rectangle (avec un disque de pâte feuilletée vous pouvez le faire aussi).
 
Au centre, étalez une légère couche de riz qui aura pour rôle d'éviter à la pâte d'être détrempée puis une couche de la moitié des jeunes pousses d'épinards, ensuite
posez le saumon que vous arroserez d'un peu de crème citronnée à l'aneth. Finir avec le reste de jeunes pousses d'épinards et refermer la pâte dessus en soudant bien les bords (mouiller un peu à l’eau si besoin).

Dorez la pâte avec le jaune d’oeuf battu délayé dans une petite cuillère d'eau ou de lait puis faites des dessins dessus avec quelques petites incisions dessus pour laisser échapper la vapeur.
 
Enfournez pour 30 minutes environ.
 
Servir le Koulibiac chaud, tranché avec le riz et les champignons puis nappez de sauce.
Cette cuisson rend le saumon tendre à souhait, avec le croustillant de la pâte c'est un vrai régal, le doux goût des jeunes pousses d'épinards est succulent, l'association du riz et des champignons est une merveille et enfin, la sauce citronnée à l'aneth fait de ce plat un magnifique repas !
Repost 0
Published by Linda - dans PLATS
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 02:41

 

 

Bonjour à tous !

 

J'ai mon ordinateur qui a rendu l'âme et malheureusement tous mes dossiers de recettes dont les photos que j'avais si bien préparés sont partis avec

 

Je suis désolée car je vais devoir tout recommencer et cela prendra plus de temps que prévu.

 

J'espère vous donner pleins de bonnes recettes très bientôt !

Image du Blog blogmarie.centerblog.net

Repost 0

Présentation

  • : les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • les grandes gourmandises de ma ptite cuisine
  • : Mes recettes auxquelles j'ajoute mes petites touches personnelles afin d'essayer d'allier gourmandises et bien être pour le plus grand plaisir de tous.
  • Contact

Profil

  • Linda
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!
  • Si comme moi, vous aimez à toutes les sauces les épices, les fruits secs, les herbes, les céréales et de temps à autres des trucs un peu farfelus alors vous avez bien cliqué au bon endroit!

Recherche

 

Merci pour votre visite